La Corée du Nord de plus en plus menaçante

1- Des clefs pour comprendre la crise nucléaire
Le régime communiste nord-coréen est un allié de la Chine et de la Russie.
Il est engagé depuis août 2003 dans de laborieuses négociations à six (les deux Corées, les Etats-Unis, le Japon, la Chine et la Russie) en vue de l’arrêt de son programme nucléaire.
Malgré cela il a effectué en octobre 2006 le premier essai nucléaire de son histoire, suite auquel le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité une résolution imposant des sanctions économiques et diplomatiques.

Les négociations à six ont ensuite repris, aboutissant à l’accord de Pékin en février 2007 : par cet accord la Corée du Nord acceptait de fermer son principal réacteur nucléaire dans le cadre d’un plan visant à mettre un terme à son programme d’armes atomiques. En contrepartie, elle devait recevoir en guise d’aide un million de tonnes de pétrole, vitale pour ce pays souffrant de pénuries chroniques. Le pays espérait aussi une normalisation de ses relations avec les Etats-Unis et la communauté internationale.

En juillet 2007, la Corée du Nord ferme le principal réacteur de Yongbyon, avant d’entamer ensuite son démantèlement. En juin 2008, elle détruit symboliquement une tour de refroidissement … Lire la suite

Corée du Nord : la détresse de la population

1- Des clefs pour comprendre
La Corée du Nord, l’un des pays les plus pauvres de la planète, n’a fait que s’appauvrir depuis que Kim a succédé à son père, en 1994, et dépend d’une aide extérieure pour nourrir ses 23 millions d’habitants.
Elle a désespérément besoin de l’aide extérieure, notamment depuis que l’assistance offerte sans condition par Séoul depuis une décennie s’est tarie avec l’arrivée au pouvoir du président Lee Myung-bak en 2008.
Pyongyang, qui affirme détenir l’arme atomique, utilise régulièrement son programme militaire nucléaire comme monnaie d’échange potentielle en promettant d’y renoncer pour obtenir de l’aide.


2- Situation alimentaire critique, les enfants vulnérables
La situation alimentaire, en particulier pour les enfants, est critique en Corée du Nord où l’aide internationale s’est tarie depuis l’essai nucléaire nord-coréen de mai, a averti début juillet le Programme alimentaire mondial (PAM). “Nous n’avons plus vraiment reçu de contributions après l’essai nucléaire”, a déclaré à la presse Torben Due, représentant du PAM en Corée du Nord.
Outre l’aide raréfiée, l’agence des Nations unies s’est vue ordonner par Pyongyang de réduire ses opérations, sans raison officielle particulière, a expliqué le responsable.

“Cela pose un problème grave à la population qui n’a pas assez à … Lire la suite

Nigeria : reprise de la guerre du pétrole

1- Des clefs pour comprendre
Le Mouvement pour l’émancipation du Delta du Niger (MEND), apparu en 2006, est le principal mouvement d’insurrection au sud du Nigeria. Il affirme mener une lutte armée pour que la population du Delta du Niger, l’une des plus pauvres du monde, puisse bénéficier d’une part accrue de la manne pétrolière provenant de son sous-sol. Il demande aussi des dédommagements pour les dégâts commis par les compagnies pétrolières à l’environnement de la région du delta du Niger.

On ignore les effectifs et le financement de ce mouvement. Personne ne sait exactement qui se cache derrière l’organisation, qui se présente comme le champion de la cause ijaw, une ethnie de 14 millions de personnes, soit environ 10% de la population du pays.
Depuis son apparition, il a multiplié attaques, enlèvements d’expatriés et sabotages sur terre et sur mer.
Sabotages d’oléoducs, attaques d’installations pétrolières et enlèvements d’employés de ce secteur depuis le début 2006 ont coûté des milliards de dollars de manque à gagner au Nigeria.

Le Nigeria, état le plus peuplé du continent, perd aussi quelque 80.000 barils de pétrole par jour rien que dans le trafic illégal, souvent organisé par des hommes politiques influents.
Les attentats … Lire la suite