Le chef de la diplomatie allemande évoque les droits de l’Homme en Arabie saoudite

 

RYAD (AFP) – Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, qui effectue une tournée régionale, a indiqué samedi à Ryad avoir largement évoqué les droits de l’Homme avec les autorités saoudiennes, et notamment la question de la peine de mort, en vigueur dans le royaume.

 

Dans l’optique de ce séjour, des défenseurs des droits de l’Homme avaient demandé à M. Westerwelle, premier chef de la diplomatie en Europe à reconnaître son homosexualité, d’évoquer la répression des homosexuels dans le royaume.

Selon la “charia” (loi islamique), les relations entre personnes de même sexe sont passibles de la peine de mort en Arabie saoudite.

 

“Nous avons eu une vaste discussion sur la question des droits de l’Homme, y compris (…) sur le pluralisme religieux”, a déclaré M. Westerwelle à la presse, après un entretien avec son homologue saoudien, le prince Saoud Al-Fayçal.

“Le gouvernement du royaume d’Arabie saoudite est conscient que l’Union européenne a une position claire sur la question de la peine de mort: nous sommes convaincus que la peine capitale devrait être abolie partout dans le monde”, a-t-il poursuivi.

 

Le prince Saoud a confirmé que les droits de l’Homme avaient été largement abordés, mais indiqué avoir précisé à son Lire la suite

Tensions persistantes entre coptes et musulmans égyptiens

 

Reuters – Des maisons et des magasins coptes et musulmans ont été incendiés samedi près de Nagaa Hamady, dans le sud de l’Egypte sur fond de tensions entre les deux communautés, trois jours après la mort de six coptes tués par balle.

“Quatre maisons et un magasin appartenant à des chrétiens dans le village de Tiraks ont été incendiés par des musulmans et quatre magasins appartenant à des musulmans dans le village d’al Bahgorah ont été incendiés par des chrétiens”, a-t-on appris de source proche des services de sécurité.

 

Six personnes, chrétiens et musulmans, ont été blessées dans les incendies, dit-on de même source.

La fusillade qui a coûté la vie à six coptes a eu lieu mercredi soir vers minuit, lors de la veillée du Noël copte. Des groupes musulmans et chrétiens ont manifesté jeudi et vendredi, chacun de leur côté.

La police a arrêté environ 25 manifestants sur un total de 2.000.

Selon des sources proches des services de sécurité, trois musulmans, qui se sont depuis rendus à la police, sont soupçonnés d’être les tireurs.

 

Les enquêteurs de Nagaa Hamady, ville située à 60 km de Louxor, ont dit que deux des trois hommes étaient des parents éloignés Lire la suite