Tadjikistan : les habitants se remettent du séisme

Tadjikistan1- Les habitants trouvent à se loger

Un puissant séisme a détruit le 2 janvier des centaines d’habitations dans plusieurs villages reculés situés dans le massif montagneux du Pamir, dans l’est du Tadjikistan.
Les autorités avaient initialement annoncé 10.000 à 20.000 sans-abri en plein hiver, mais le chiffre a été revu à la baisse.
Le nombre de familles affectées est moins important que ce qui était initialement annoncé.

Les dernières informations, obtenues auprès du Programme alimentaire mondial (PAM) font état de :
– 140 habitations complètement détruites, affectant environ 700 personnes ;
– 920 habitations partiellement détruties, affectant plus de 6200 personnes.
Heureusement, les habitants sont accueillis chez des parents ou des voisins, ou se sont réfugiés dans les bâtiments publics encore debout.
Par ailleurs, des dizaines d’animaux domestiques, chèvres et moutons, ont péri.

Le gouvernement apporte son assistance ; le PAM de son côté apportera une assistance alimentaire.
En mars, 2008, alors que le pays souffrait du rude hiver, les agences de l’ONU s’étaient mobilisées afin d’apporter une aide à des centaines de milliers de personnes souffrant de pénuries alimentaires et du froid.

L’Institut de géophysique américain (USGS) avait indiqué qu’un séisme de magnitude 5,3 avait frappé à 235 … Lire la suite

Les lois antiterroristes britanniques épinglées à Strasbourg

Reuters – La Cour européenne des droits de l’homme a condamné les lois d’exception antiterroristes du Royaume-Uni, qui permettraient une pratique trop discrétionnaire des interpellations et des fouilles.
Le “Terrorism act 2000”, un ensemble de mesures en vigueur depuis le 19 février 2001, permet à un officier de police d’autoriser ses subordonnés à arrêter et fouiller tous les individus dans un périmètre donné en l’absence même d’une quelconque suspicion pesant sur eux.
Il suffit qu’ils le jugent “opportun”.

Dans un arrêt rendu à l’unanimité, la Cour de Strasbourg donne raison à deux citoyens britanniques, dont une journaliste, qui avaient porté plainte après avoir été interpellés et fouillés aux abords d’une manifestation à Londres en 2003.
Elle estime que ces contrôles, fondés sur la seule “intuition” du policier, constituent une violation du droit au respect de la vie privée.

Ils engendrent, selon elle, un grand risque “d’arbitraire”, et risquent de favoriser une discrimination au faciès ou d’être détournés pour empêcher la tenue d’une manifestation.
La Cour européenne relève que ces mesures n’ont rien d’exceptionnel puisque, selon les statistiques du ministère de la Justice, les contrôles effectués au titre du Terrorism act 2000 sont passés de 33.177 en 2004 à 117.278 en … Lire la suite

Un déficit de 24 millions de femmes en Chine sur la prochaine décennie

 

AP – Au rythme actuel des avortements de foetus de sexe féminin en Chine, le pays risque de se retrouver avec un déficit de 24 millions de femmes à marier dans la prochaine décennie, ce qui risque de provoquer une augmentation de la criminalité, selon une étude publiée mardi par l’Académie chinoise des sciences sociales (CASS).

 

Pris entre la politique de planning familial qui n’autorise qu’un enfant par couple et la préférence traditionnelle pour les héritiers mâles, de nombreux Chinois suppriment les foetus de sexe féminins, certains allant jusqu’à tuer les bébés filles. “Les avortements liés au sexe sont extrêmement fréquents, particulièrement dans les zones rurales. Le phénomène d’avortement des foetus féminins est très grave”, estime la CASS.

Les tests permettant de déterminer le sexe du foetus pour des raisons autres que médicales sont interdits mais fréquemment pratiqués, surtout dans les cliniques privées des campagnes.

 

Selon l’étude, qui n’est pas la première à dénoncer ce phénomène, le rapport homme-femme à la naissance est de 119 garçons pour 100 filles en Chine, le fossé démographique se creusant jusqu’à 130 garçons pour 100 filles dans certains provinces. Dans les pays industrialisés, ce rapport est en moyenne de 107 garçons pour 100 Lire la suite

Les pirates ramènent les poissons dans les filets des pêcheurs kényans

 

AP – Jason Straziuso

Les pirates somaliens font au moins des heureux : des pêcheurs de leur pays et de la côte nord du Kenya voient revenir en nombre les poissons dans leurs filets depuis que la concurrence étrangère a déserté la zone dans la crainte d’attaques.

Ces dernières années, des chalutiers commerciaux venaient piller les eaux en toute illégalité, déployant des kilomètres de filets au large des côtes somaliennes. Mais les pirates ont changé la donne et provoqué leur fuite au profit des pêcheurs kényans.

 

“Il y a beaucoup de poissons maintenant”, souligne Athman Seif, directeur de l’Association maritime de Malindi au Kenya, qui attribue cette abondance au départ des pêcheurs étrangers effrayés par les pirates.

Au petit matin, quatre pêcheurs de Malindi reviennent de mer avec un importante butin, fruit de 12 heures de pêche nocturne: 80 kilos de poisson voilier, barracuda et vivaneau. Chacun en retire 12 dollars (8,3 euros environ), un montant honnête pour une nuit de labeur dans la localité.

 

Les pêcheurs disent capturer plus de poissons que jamais. Howard Laurence-Brown, propriétaire de Kenya Deep Sea Fishing, observe que les stocks ont “énormément” augmenté ces 12 derniers mois, quelles que soient les espèces. “Nous avons Lire la suite

Le programme de l’UNICEF contre la mortalité infantile en Afrique de l’Ouest est un échec

 

AP – Maria Cheng

Le programme de l’UNICEF pour réduire la mortalité des nourrissons et enfants moins de 5 ans liée aux maladies en Afrique de l’Ouest est un échec, selon une étude publiée mardi, qui montre que le taux de survie est supérieur dans des zones exclues de ce plan.

 

Entre 2001 et 2005, le Fonds des Nations unies pour l’enfance a consacré 27 millions de dollars (18,6 millions d’euros) à des mesures comme la vaccination des enfants ou la distribution de vitamine A et de moustiquaires de lit pour lutter contre la malaria dans onze pays. L’objectif: réduire le taux de mortalité des nourrissons et moins de 5 ans d’au moins 25% pour la fin 2006.

Mais l’étude publiée mardi sur le site Web de la revue médicale britannique “The Lancet” montre, d’après l’analyse du programme au Bénin, au Ghana et au Mali, que les enfants des zones exclues de cette stratégie avaient de meilleures chances de survie au-delà de 5 ans que les autres.

 

Déjà l’an dernier, des travaux s’interrogeaient sur le bénéfice réel des programmes de santé de l’ONU, qui ont coûté près de 200 milliards de dollars (138 milliards d’euros) en vingt ans et dont

Lire la suite

La Chine a testé avec succès un système de défense antimissile

 

PEKIN (AFP) – La Chine a annoncé avoir testé avec succès un système de défense aérien, interceptant un missile en vol, une démonstration de ses capacités qui intervient au coeur d’une polémique sur des ventes d’armements américains à Taiwan. “La Chine a conduit un test de technologie d’interception à mi-course d’un missile depuis le sol, à l’intérieur de son territoire. L’essai a atteint son but”, a affirmé Chine Nouvelle tard lundi.

 

Le test “est de nature défensive et ne vise aucun pays”, a ajouté l’agence officielle, tandis que le quotidien Global Times indiquait mardi qu’il s’agissait d’une première pour un pays qui rejoint ainsi le club très restreint de ceux qui possèdent la technologie d’interception de missiles.

La semaine dernière, un responsable américain a annoncé que les Etats-Unis avaient donné leur feu vert à la vente de systèmes antimissiles à Taïwan dans le cadre d’un accord passé entre les deux alliés en 2008, attribuant à Lockheed Martin le contrat pour fournir le système Patriot à Taïwan.

 

La République populaire de Chine considère que Taiwan fait partie de son territoire et doit revenir dans son giron, au besoin par la force, et s’est énergiquement opposée à cette vente.

Le ministère de Lire la suite

Les ours polaires s’adaptent à la réduction de la glace marine, selon une étude

 

AP – Les ours polaires passent désormais plus de temps sur la terre ferme et dans l’océan que sur la glace marine qui lui sert normalement de territoire de chasse, révèle une étude compilant les données de 25 années d’observation du grand prédateur sur la côte de l’Alaska.

 

Selon la biologiste Karyn Rode du Fish and Wildlife Service des Etats-Unis, la réduction rapide de la glace marine dans la mer de Beaufort, au nord de l’Alaska, expliquerait en grande partie pourquoi la présence des ours polaires sur la terre ferme a plus que triplé entre 1979 et 2005, en plus d’augmenter du côté de l’océan.

Mme Rode indique toutefois que l’état de la glace marine varie beaucoup à travers l’Arctique et que les mêmes facteurs pourraient ne jouer aucun rôle dans le comportement des ours ailleurs dans le Grand Nord.

 

Mais Andy Derocher, un biologiste de l’Université d’Alberta et un spécialiste mondial des ours polaires, affirme que les découvertes en Alaska pourraient bien donner un avant-goût de ce qui attend le Canada.

La communauté d’Arviat dans la baie d’Hudson se plaint depuis plusieurs années du danger que représentent les ours. M. Derocher croit que le déclin de la glace Lire la suite