Kenya : policiers et civils affrontent des musulmans à Nairobi

Reuters – Les forces de sécurité kényanes ont fait usage de fusils d’assaut et de gaz lacrymogènes vendredi contre des centaines de musulmans qui manifestaient à Nairobi contre l’arrestation du prédicateur jamaïquain cheikh Abdullah al Faisal.
Aux cris de “Allahu Akbar”, les manifestants ont été refoulés par des policiers accompagnés de chiens alors qu’ils tentaient de traverser le centre de la capitale après les prières du vendredi dans la mosquée du quartier.

Certains habitants, furieux de ce que la manifestation ait lieu alors qu’elle était interdite, se sont joints à la police en criblant de pierres les manifestants, dont la plupart ont été repoussés vers la mosquée après des incidents de rue prolongés.
Un manifestant portant treillis militaire et passe-montagne agitait le drapeau du groupe islamiste somalien Al Chabaab – que Washington considère comme un relais d’Al Qaïda dans la région – et raillait la foule en faisant le geste d’égorger quelqu’un.

Le président somalien Cheikh Sharif Ahmed a déploré qu’on ait perturbé l’ordre public au Kenya au nom de la religion. “J’engage les Somaliens à soutenir la paix et à respecter leur hôte. Comme tout Etat souverain, le Kenya est en droit d’expulser quiconque porte atteinte à la sécurité … Lire la suite