Kenya : 10.000 personnes affectées par des inondations

Des inondations dans plusieurs régions du Kenya, provoquées par des pluies torrentielles, ont fait 11 morts et affectent environ 10.000 personnes, a indiqué vendredi la porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Elisabeth Byrs, à Genève.
Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les ONG partenaires ont répondu rapidement à l’urgence dans les neufs districts touchés, a-t-elle précisé.

Le district de Mandera, au nord-est du pays, est la zone la plus touchée. On y dénombre 4.350 personnes affectées et la disparition de 500 bovins. L’eau a été contaminée et les routes sont impraticables ce qui rend l’accès des travailleurs humanitaires et l’acheminement de l’aide difficile. Au total, une vingtaine de ponts ont besoin d’être réparés à travers le pays.

Les prix des denrées alimentaires vont sûrement augmenter dans les prochaines semaines, a prévenu la porte-parole. Le niveau des eaux continue de monter ce qui va potentiellement affecter davantage de personnes, a-t-elle ajouté. En outre, les services météorologiques kenyans estiment que le pays devrait continuer à enregistrer de fortes pluies jusqu’en mai.
Par ailleurs, plusieurs pays d’Afrique australe sont également touchés par des inondations. Au total, quelque 130.000 personnes se … Lire la suite

L’ONU appelle Israël et le Liban à cesser l’escalade verbale

Malgré les récentes déclarations publiques agressives et belliqueuses entre le Liban et Israël, la situation à la frontière des deux pays n’a jamais été aussi calme depuis des décennies, a déclaré vendredi au siège de l’ONU à New York le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Michael Williams.
« Cette rhétorique publique et ce recours à l’outrance contreviennent à l’esprit de la résolution 1701 et sont fondamentalement contre-productifs », a déclaré M. Williams à la presse. Ces déclarations ont « suscité des inquiétudes sur la possibilité d’une nouvelle confrontation » entre les deux pays, a-t-il ajouté.

« Malgré ces déclarations publiques, les deux parties continuent d’exprimer leur engagement pour la cessation des hostilités et la mise en œuvre de la résolution 1701 », a affirmé M. Williams.
Même si le cessez-le-feu entre les deux pays est respecté, des progrès doivent être effectués, a-t-il aussi souligné. Il a exhorté Israël à stopper immédiatement les violations continues de l’espace aérien libanais et à amorcer le retrait du village de Ghadjar.
Le Liban a pour sa part été sommé de mieux contrôler ses frontières et la circulation des armes et d’amorcer un processus politique de désarmement des groupes armés.

« La … Lire la suite

Ukraine : des membres de l’opposition saisissent la Cour constitutionnelle

AP – Des parlementaires de l’opposition ukrainienne ont déposé un recours auprès de la Cour constitutionnelle pour contester un texte législatif qui a permis au nouveau président Viktor Ianoukovitch de renforcer sa mainmise sur le pouvoir.

Une nouvelle coalition majoritaire s’est constituée cette semaine autour du parti de M. Ianoukovitch, attirant dans ses rangs des députés de factions rivales, dont plusieurs membres du bloc de l’ex-Premier ministre Ioulia Timochenko qui ont choisi de faire défection.
Le Parlement a ensuite rapidement approuvé la nomination de Mikola Azarov, allié de M. Ianoukovitch, au poste de Premier ministre.

Avant de former la coalition, Viktor Ianoukovitch avait signé une loi autorisant des députés à rompre avec leur formation.
Des parlementaires de l’opposition ont avancé que cette mesure était inconstitutionnelle dans la mesure où la Constitution autorise seulement l’ensemble d’une faction à rejoindre les rangs d’une coalition.
La Cour constitutionnelle a annoncé vendredi avoir été saisie par 56 parlementaires. Aucune date d’audience n’a été fixée.

Lire aussi Election présidentielle : l’Ukraine penche vers la RussieLire la suite

Droits de l’homme : “mauvais” bilan chinois, selon un rapport américain rejeté par Pékin

WASHINGTON (AFP) – Le bilan des droits de l’homme en Chine reste mauvais et se dégrade même par endroits, a estimé jeudi le département d’Etat américain dans son rapport annuel contesté par Pékin qui affirme que les Etats-Unis utilise cette question comme un “instrument politique”.
“Le bilan des autorités en matière de droits de l’homme est resté mauvais et s’est détérioré dans certaines zones”, a estimé le ministère dans son rapport annuel sur les droits de l’homme dans le monde.

Les Etats-Unis “se sont de nouveau posés comme le juge mondial en matière de droits de l’Homme”, a jugé le Conseil d’Etat (gouvernement) choinois dans un contre-rapport, cité par l’agence officielle Chine Nouvelle.
Selon Washington, Pékin a “intensifié sa répression sévère au plan culturel et religieux” des minorités ethniques au Xinjiang, théâtre à l’été 2009 de violences entre les Ouïghours, une ethnie musulmane et turcophone, et les Hans, l’ethnie majoritaire en Chine.

Dans l’ensemble du pays, “la détention et le harcèlement des militants des droits de l’homme se sont accrus”, a relevé le département d’Etat. “Les avocats et les cabinets juridiques qui ont défendu des affaires qualifiées de sensibles par les autorités ont fait l’objet de harcèlement, de radiations ou … Lire la suite

L’ONU exprime sa “grande préoccupation” concernant le sort des immigrés et des gitans en Italie

AP – La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Navi Pillay a exprimé jeudi sa “grande préoccupation” concernant le sort réservé par l’Italie aux immigrés et aux gitans et a appelé les autorités italiennes à créer une institution indépendante de défense des droits de l’homme.

Navi Pillar, qui a visité deux campements de gitans à la périphérie de Rome et le centre d’identification et d’expulsion de Ponte Galeria, a estimé que la politique des autorités italiennes consistait à “traiter les questions relatives aux immigrés et aux gitans principalement comme un problème de sécurité plutôt que sous l’angle de l’intégration”.
La défense des minorités comme les gitans et la situation des immigrés en Italie “ont été les deux principaux problèmes qui ont été soulevés lors de mes discussions avec le gouvernement” a-t-elle ajouté.

La haut commissaire a relevé une étude qui montre que sur 5.864 nouvelles à la télévision ayant trait à l’immigration, seulement 26 ne parlaient pas de l’immigration en relation avec un délit ou un problème de sécurité.
Elle a exhorté les dirigeants et médias italiens à lutter contre ce type de comportements et a demandé la création d’une institution nationale indépendante de défense des droits … Lire la suite