Thon rouge : rejet de la proposition d’interdiction du commerce international à la CITES

AP – Michael Casey
Déception et colère dans les rangs des défenseurs des ressources naturelles: la proposition d’interdire le commerce international du thon rouge de l’Atlantique prisé par les amateurs de sushis s’est heurtée jeudi au rejet de plusieurs pays, Japon en tête, lors de la réunion à Doha de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

La principauté de Monaco avait présenté cette proposition aux 175 pays signataires de la convention, arguant de la nécessité de prendre des mesures drastiques pour faire face à l’effondrement des stocks (-80% dans l’Atlantique Ouest entre 1970 et 2007 et -74,3% dans l’Atlantique Est entre 1955 et 2007) en raison de la surpêche et de la demande croissante.

Une majorité des deux tiers était nécessaire pour que la résolution soit adoptée. Mais à l’ouverture des débats, il est devenu évident que la proposition rencontrait peu de soutien. Les Etats-Unis, la Norvège et le Kenya ont totalement appuyé la proposition. L’Union européenne demandait elle un report de sa mise en oeuvre jusqu’en mai 2011.

Selon Greenpeace, la discussion s’est faite sur deux propositions, celle de Monaco pour un classement immédiat de l’espèce à l’annexe … Lire la suite

Ethiopie : les trafiquants exploitent la fièvre de la Coupe du monde

ADDIS ABEBA, 18 mars 2010 (IRIN) – En Éthiopie, les trafiquants d’êtres humains et les passeurs utilisent la Coupe du monde à venir pour faire croire à leurs victimes que les perspectives d’emploi sont excellentes en Afrique du Sud, selon un rapport du gouvernement intitulé Illegal Migration: Causes, Consequences and Solutions to human trafficking and smuggling in Ethiopia [Migration illégale : causes, conséquences et solutions face à la traite et au trafic d’êtres humains en Éthiopie].

Chaque année, entre 20 000 et 25 000 Éthiopiens sont emmenés dans d’autres pays, estime le rapport, publié en janvier. La traite et le trafic d’êtres humains en provenance de la Somalie brasse chaque année jusqu’à 40 millions de dollars, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Dans les grandes villes, les trafiquants travaillent en groupes organisés de 8 à 25 personnes.
« Les trafiquants d’êtres humains ont plusieurs trucs, notamment celui de faire croire que l’Afrique du Sud a créé des emplois », a dit Zenebu Tadesse, ministre d’État pour le Travail et les Affaires sociales.

Lors d’une conférence nationale sur la traite et le trafic d’êtres humains, elle a dit que le gouvernement avait l’intention d’adopter des mesures pour en finir avec … Lire la suite

Sri Lanka : le chef de l’Etat écarte une grâce de son opposant Fonseka

SINGAPOUR (AFP) – Le président du Sri Lanka, Mahinda Rajapaske, a écarté toute grâce rapide de son principal opposant politique et ancien chef des armées, Sarath Fonseka, actuellement en détention, dans un entretien publié jeudi dans le quotidien Straits Time de Singapour.
Le président a également estimé que l’ancien général était “un idiot” qui n’était pas préparé à une carrière politique.

“Si je lui accorde une grâce, qu’en est-il de la discipline militaire ? Quid des autres officiers qui vont comparaître en cour martiale ? Que puis-je faire ? C’est la loi britannique. Ils (les britanniques) l’ont léguée à l’Inde et à nous”, a déclaré le président Rajapaske.
“Fonseka lui-même a traduit des milliers de soldats en cour martiale. Jusqu’à 8.500 à un moment. J’ai protesté et j’ai dû les libérer”, a-t-il ajouté.

L’ancien général quatre étoiles Fonseka, qui doit être jugé en cour martiale, est d’une part soupçonné de s’être engagé en politique avant même qu’il ne démissionne de l’armée en novembre dernier et d’autre part de passation de marché illégale.
Une première audience devant la cour martiale s’est tenue mardi et la prochaine a été fixée au 6 avril.
“C’est un idiot. Le 16 novembre (…) je lui … Lire la suite