Journal du jeudi 7 juin 2018

 

 

Nicaragua : amorce de dialogue sur fond de violences

Le président nicaraguayen Daniel Ortega devait rencontrer aujourd’hui l’épiscopat pour étudier une reprise du dialogue avec l’opposition, alors que le bilan des violences atteint au moins 134 morts depuis le début des manifestations contre son gouvernement.

 

L’épiscopat s’est posé en médiateur depuis mai.

Le pays vit une grave crise politique et sociale depuis le début des manifestations, le 18 avril. Elles sont réprimées d’une main de fer par les autorités.

 

Cette vague de contestation sans précédent a été déclenchée par une réforme des retraites abandonnée depuis, mais qui a vite tourné à un mouvement général de rejet à l’encontre de Daniel Ortega.

A la tête du pays depuis 2007, il est accusé de brider les libertés et de confisquer le pouvoir.

 

Un groupement indépendant d’économistes a évalué les pertes causées par cette crise à 800 millions de dollars.

Le groupe des Consultants pour le développement entrepreneurial (Copade) a aussi estimé que 90.000 emplois risquaient de disparaître dans ce pays pauvre de 6 millions d’habitants.

 

Aujourd’hui, la pression s’est accentuée sur le gouvernement avec l’annonce par Washington de sanctions diplomatiques contre des responsables de la police … Lire la suite