Journal du 26 juillet 2018

 

Mali : poursuite des troubles à Tombouctou, à 3 jours du scrutin

Des affrontements ont éclaté de nouveau jeudi à Tombouctou, dans le nord du Mali, entre communautés arabe, touarègue et noire, à 3 jours de l’élection présidentielle de dimanche.

 

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, brigue un second mandat, sur fond de mécontentement face au bilan du pouvoir en matière de sécurité, notamment dans le centre et le nord du pays, où des organisations islamistes armées continuent d’opérer.

 

Le chef de l’Etat sortant sera opposé lors du scrutin à un ex-ministre des Finances, Soumaïla Cissé, et à une vingtaine d’autres candidats.

 

Des manifestants armés de la communauté arabe ont mis le feu mercredi à des pneus et à des véhicules dans Tombouctou, en signe de protestation contre l’insécurité grandissante et les mauvais traitements prêtés par certains aux forces de sécurité.

 

L’étincelle qui a mis le feu aux poudres, mercredi, a été le cambriolage d’une pharmacie appartenant à un commerçant noir. Les soldats maliens sont intervenus en arrêtant plusieurs jeunes Arabes armés, ce qui a provoqué une fusillade qui n’a pas fait de victimes.

 

Jeudi, une centaine de personnes sont descendues dans les rues … Lire la suite