S'abonner par email

Journal mondial du 19 au 30 avril

AMERIQUES

 

Venezuela : Guaido appelle les soldats au soulèvement, Maduro dit l’armée loyale

30 avril 2019

 

Le leader de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido a affirmé mardi avoir entamé “la phase finale” de son projet de renversement du président Nicolas Maduro, appelant la population et l’armée au soulèvement à la veille des manifestations du 1er mai.

 

Dans un message vidéo publié sur Twitter, Guaido, qui s’est autoproclamé en janvier président par intérim, apparaît entouré par des hommes en uniforme. L’opposant Leopoldo Lopez, qui est normalement assigné à résidence depuis 2017, est également présent à ses côtés, précisant dans un tweet avoir été “libéré par des soldats”.

 

“Les forces armées nationales ont pris la bonne décision, elles peuvent compter sur le soutien du peuple vénézuélien”, déclare Juan Guaido tout en demandant que soit mis fin “définitivement à l’usurpation” de Nicolas Maduro, le président du pays réélu l’an dernier dans la controverse.

 

Un journaliste de Reuters a vu des forces de sécurité tirer des gaz lacrymogènes sur Guaido et quelque 70 jeunes hommes en uniforme près de la base aérienne de La Carlota dans l’est de Caracas où l’on rejoint … Lire la suite

Afghanistan : les combats et attentats se poursuivent ; les négociations dans l’impasse

30 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Alors que les USA ont entamé depuis l’été 2018 des discussions directes avec les talibans, chassés du pouvoir en 2001, la crainte est grande de voir des intégristes religieux reprendre les rênes du pays.

 

Une rencontre devait se tenir ce week-end à Doha, au Qatar, entre des représentants des taliban et une importante délégation de la classe politique et de la société civile afghanes. Elle a été annulée, les insurgés protestant notamment contre la présence dans la délégation de Kaboul de membres du gouvernement d’Ashraf Ghani, avec lequel ils refusent de discuter.

 

 

Au premier jour de la Loya Jirga, une impression de concorde

 

A Kaboul, la Loya Jirga se poursuit pour la 2e journée consécutive. Cette assemblée traditionnelle consultative, lancée lundi, vise à sonder la population à travers des représentants originaires des quatre coins de l’Afghanistan sur les discussions de paix pour mettre fin à un conflit qui oppose les talibans aux autorités afghanes. Quelque 3 200 personnes participent.

 

Lundi, le président Ashraf Ghani a ouvert l’assemblée par un long discours, plutôt bien accueilli au sein de la population et des participants. Il a insisté sur l’importance … Lire la suite

Burkina Faso : les attaques islamistes s’enchaînent

29 avril 2019

 

La population du Burkina est musulmane à 55%-60% et les chrétiens représentent 20 à 25%.

 

 

Attaque contre un temple protestant, 6 morts

 

Six personnes ont été tuées dimanche dans une attaque menée contre un temple protestant dans le nord du Burkina Faso, a annoncé lundi un porte-parole du gouvernement burkinabé.

Un pasteur et cinq fidèles ont perdu la vie dans cet assaut mené par un commando non identifié dans la province du Soum, a précisé Rémy Fulgance Dandjinou, porte-parole du gouvernement.

 

C’est la première attaque visant une église au Burkina, a-t-il ajouté. Mais le pays est confronté à une vague de violences islamistes, et le gouvernement a décrété en décembre dernier l’état d’urgence dans plusieurs provinces du nord, frontalières avec le Mali, y compris celle du Soum.

 

 

6 personnes tuées, dont 5 enseignants, dans une attaque à Maytagou

 

Six personnes, dont cinq enseignants burkinabè, ont été tuées par des hommes armés présentés comme des jihadistes dans une localité du Centre-Est.

L’attaque a été menée par une dizaine d’hommes armés à moto.

 

Ils ont fait irruption dans le village. Quatre enseignants ont été abattus dans la cour de l’école. Un … Lire la suite

Trump toujours harcelé par les démocrates

30 avril 2019

 

Rappel du contexte

Trump a décrit l’enquête russe comme une “chasse aux sorcières”.

Le procureur Robert Mueller a remis le 22 mars dernier son rapport confidentiel à William Barr, après 22 mois d’investigations.

L’Attorney General a publié le 18 avril une version expurgée du rapport de 448 pages.

 

Le rapport exclut toute collusion entre les équipes de Donald Trump et le pouvoir russe dans l’élection présidentielle de 2016 mais met en lumière, sans pouvoir trancher, une série d’incidents qui tendent à montrer que le président a cherché à entraver le déroulement de l’enquête et interroge sur une éventuelle obstruction du cours de la justice.

 

 

Trump veut empêcher une audition de Deutsche Bank au Congrès

 

Donald Trump, ses enfants Donald Jr, Eric et Ivanka et sept de ses sociétés dont la Trump Organization Inc. ont engagé lundi une action en justice contre Deutsche Bank et Capital One Financial Corp dans le but de les empêcher de remettre au Congrès des informations sur leurs transactions financières.

 

Deux commissions de la Chambre des représentants, passée en janvier sous le contrôle de l’opposition démocrate, ont émis des citations à comparaître à plusieurs établissements financiers afin … Lire la suite

La Corée du Nord, alliée de la Chine, se rapproche aussi de la Russie

26 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Avant le 2e sommet raté en février entre Corée du Nord et USA, MM. Kim et Trump avaient auparavant opéré une spectaculaire détente de leurs relations.

Le 2e sommet fut un échec car la Corée du Nord avait cherché à obtenir un allègement immédiat des sanctions internationales décidées pour la contraindre de renoncer à ses armes atomiques.

 

Mais les discussions avaient été écourtées en raison de désaccords profonds avec Washington, notamment sur les concessions que Pyongyang était prêt à faire. Ensuite, Pyongyang avait haussé le ton en se livrant à une attaque d’une rare violence contre Mike Pompeo, exigeant que le secrétaire d’Etat américain ne participe plus aux discussions sur la dénucléarisation.

 

 

Trump dément que de l’argent a été versé pour libérer Otto Warmbier

 

Donald Trump a affirmé vendredi que les Etats-Unis n’avaient pas versé d’argent à la Corée du Nord pour obtenir la libération de l’étudiant américain Otto Warmbier détenu pendant 17 mois dans une prison nord-coréenne.

 

Le Washington Post rapportait que Trump avait approuvé le versement à la Corée du Nord de deux millions de dollars pour payer la prise en charge de … Lire la suite

Tensions croissantes entre USA et Mexique

27 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Face à l’afflux de migrants d’Amérique centrale voulant se rendre aux Etats-Unis en passant par le Mexique, Donald Trump a menacé le mois dernier de fermer la frontière entre les deux pays, puis d’imposer des taxes douanières au Mexique, si celui-ci n’intensifiait pas ses efforts pour arrêter les “caravanes” de migrants.

 

Il a fait de la lutte contre l’immigration illégale l’un des fers de lance de sa présidence. Il a accusé le Mexique de ne “faire pratiquement rien” pour interpeller les migrants clandestins et les renvoyer dans leur pays d’origine, alors que, depuis octobre, plusieurs dizaines de milliers de migrants d’Amérique centrale ont traversé le Mexique en caravanes pour entrer illégalement aux USA.

 

Washington a annoncé début avril qu’il allait accélérer le déploiement de centaines d’agents du service des douanes et de la protection des frontières le long de la frontière avec le Mexique pour lutter contre l’afflux de demandeurs d’asile.

 

Les caravanes de milliers de migrants partis du Honduras, du Salvador et du Guatemala mettent en fureur le président américain Donald Trump qui a envoyé l’armée à la frontière mexicaine pour tenter d’endiguer le flot ininterrompu. Engageant un … Lire la suite

Proposer des passeports russes aux Ukrainiens est une agression, selon Kiev

28 avril 2019

 

Vladimir Poutine a signé un décret simplifiant les procédures d’obtention d’un passeport russe pour les habitants des régions séparatistes de l’est de l’Ukraine.

Les régions de Donetsk et de Louhansk, aux mains de séparatistes pro-russes, ont fait sécession en 2014, après l’arrivée au pouvoir de dirigeants pro-occidentaux en Ukraine.

 

Kiev et l’Occident voient l’initiative comme un nouvel acte d’agression, une semaine après l’élection de Volodymyr Zelenskiy, qui a vertement riposté dans un communiqué.

Celui-ci prendra ses fonctions en juin prochain.

 

La guerre entre les forces de Kiev et les séparatistes, soutenus militairement par la Russie selon l’Ukraine et les Occidentaux, a fait près de 13.000 morts en cinq ans.

Des trêves successives ont permis de réduire le niveau des violences sans toutefois y mettre un terme définitif.

 

Le président russe a précisé que son pays remplirait “toutes ses responsabilités envers nos nouveaux citoyens russes”. “Une fois qu’ils auront reçu leur passeport russe, les résidents de l’est de l’Ukraine percevront les allocations sociales, les retraites, les augmentations, tout ce à quoi ils ont droit”, a-t-il expliqué.

 

Il a également expliqué qu’il serait “théoriquement possible” pour les personnes résidant dans ces territoires de percevoir … Lire la suite

Les nouvelles routes de la soie seront-elles écologiques et durables ?

27 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Les nouvelles “routes de la soie” visent à multiplier les échanges entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique, un projet titanesque né en 2013 dans l’esprit du président chinois.

L’objectif est de tisser une immense toile de routes, de lignes de chemin de fer et de ports dans 65 pays pour un total de plus de 1.000 milliards de dollars.

 

Des pays comme les Etats-Unis et l’Inde se montrent très méfiants envers le “BRI” (routes de la soie). Dans l’Union européenne, l’Italie a rejoint ce programme en mars, suscitant scepticisme et inquiétudes.

 

Les projets du BRI “s’inscrivent dans le tableau général qui montre la Chine gagner rapidement en influence mondiale”, observe Wang Jiangyu, professeur associé à la faculté de droit de l’Université de Singapour.

 

 

Chine : le forum des « routes de la soie » se clôture sur 57 milliards d’accords

 

Des accords de coopération pour 57 milliards d’euros ont été signés lors du deuxième forum des « Nouvelles routes de la soie » qui s’est achevé samedi 27 avril, à Pékin, a annoncé Xi Jinping.

 

Le président chinois en a profité pour exhorter davantage de pays à rejoindre la caravane chinoise.

Le mois dernier, l’Italie … Lire la suite

L’Iran soutenu par la Russie et la Chine, montre les dents contre les USA

28 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont accrues avec la décision de Donald Trump de retirer en mai 2018 les Etats-Unis de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, puis de placer ce mois-ci les gardiens de la Révolution islamique, le corps d’élite des forces armées iraniennes, sur leur liste des organisations étrangères terroristes.

 

L’Iran a riposté en désignant officiellement les forces du commandement central des États-Unis, le CentCom, présentes dans le golfe Persique et dans toute la région comme une organisation terroriste.

 

L’Iran a affirmé que les navires américains qui traversent le détroit d’Ormuz pour entrer dans le golfe Persique doivent signaler leur passage aux Gardiens de la révolution qui sont chargés d’assurer la sécurité de ce détroit stratégique. En effet, une grande partie du pétrole produit par les pays de la région passe par ce détroit.

 

Le président américain a par ailleurs décidé de ne pas renouveler les exemptions qui permettaient à huit pays de continuer à importer du brut iranien, Washington voulant tarir complètement les exportations de pétrole iranien.

 

 

Une vidéo montre un drone iranien survoler un porte-avions américain

 

En pleine crise avec les États-Unis, l’Iran a fait un … Lire la suite

Hong Kong : la Chine renforce son emprise

28 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Hong Kong est une ancienne colonie britannique restituée à la Chine par la Grande-Bretagne en 1997.

En vertu du principe “un pays, deux systèmes” ayant présidé à sa rétrocession, Hong Kong bénéficie actuellement d’un système juridique distinct de celui de la Chine.

 

 

Manifestation contre une loi sur l’extradition

 

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche dans le centre de Hong Kong pour réclamer l’abandon d’un projet de loi qui autoriserait des extraditions vers la Chine continentale pour y être jugé par la justice chinoise.

Les manifestants redoutent que cette mesure vienne limiter les droits et les libertés publiques.

 

Nombre des protestataires ont défilé dans le calme pendant plus de trois heures à travers des quartiers commerçants avant que plusieurs milliers d’entre eux passent la soirée devant les locaux du Conseil législatif et ceux du gouvernement de la région.

 

Selon la police, cette manifestation a rassemblé 22.800 personnes mais selon les organisateurs, les participants étaient plus de 130.000, ce qui en ferait l’une des plus grandes manifestations dans la ville depuis plusieurs années.

 

“Les habitants de Hong Kong et les visiteurs qui viennent à Hong … Lire la suite

Les ambitions chinoises dans la mer de Chine du Sud créent des tensions croissantes

29 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

La Chine, qui se défend de toute posture agressive, revendique la possession de la quasi-totalité de la mer de Chine du Sud, dont les fonds renfermeraient de vastes quantités de pétrole et de gaz et qui constitue une voie de navigation commerciale majeure.

 

Ses ambitions se heurtent à celles de Bruneï, de la Malaisie, des Philippines, de Taïwan et du Vietnam. Taïwan est soutenu par les USA.

En ce moment la Chine renforce sa présence dans les zones territoriales contestées de mer de Chine du Sud et autour de Taïwan.

 

La Chine populaire considère Taïwan comme une province renégate et estime que l’île, de même que le détroit du même nom, font partie de son territoire. Elle s’est indignée à plusieurs reprises des passages, de plus en plus fréquents, de navire de guerre américains dans cette zone. Il s’agit de l’un des points de tension croissante entre les Etats-Unis et la Chine.

 

 

Américains et Français dans le détroit de Taïwan

 

L’armée américaine a déclaré avoir envoyé dimanche deux navires dans le détroit de Taïwan.

Washington, qui conteste les ambitions territoriales de Pékin, dit défendre la liberté de … Lire la suite

L’Iran s’achemine vers une forte inflation

25 avril 2019

 

Rappel du contexte

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont accrues avec la décision de Donald Trump de retirer en mai 2018 les Etats-Unis de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, puis de placer ce mois-ci les gardiens de la Révolution islamique, le corps d’élite des forces armées iraniennes, sur leur liste des organisations étrangères terroristes.

 

Le président américain a par ailleurs décidé de ne pas renouveler les exemptions qui permettaient à huit pays de continuer à importer du brut iranien, Washington voulant tarir complètement les exportations de pétrole iranien.

 

 

Iran : Rohani reconnaît le dommage des sanctions et appelle à la « résistance »

Deux jours après la décision américaine de ne plus accorder de dérogation pour l’achat du pétrole iranien, le président iranien Hassan Rohani a prôné mercredi 24 avril la « résistance » face aux États-Unis. Les autorités reconnaissent que la décision de Washington va affecter les exportations pétrolières du pays et aggraver la situation.

 

Les sanctions frappent déjà durement l’économie et la situation de la population. Pour Hossein Ebadi, chauffeur de taxi, la nouvelle décision américaine sera durement ressentie : « L’effet est négatif. La valeur du dollar … Lire la suite

Journal mondial du 5 au 19 avril 2019

PLANETE GLOBALE

 

Le monde continue de s’assombrir pour les journalistes (RSF)

18 avril 2019

 

“La haine des journalistes a dégénéré en violence”, prévient Reporters sans frontières dans son rapport 2019 sur la liberté de la presse dans le monde.

Sur la carte du monde, seulement 24% des 180 pays et territoires étudiés affichent une situation “bonne” ou “plutôt bonne” pour la liberté de la presse, contre 26% en 2018.

 

Après s’être renforcée ces dernières années, “l’hostilité à l’encontre des journalistes, voire la haine relayée dans nombre de pays par des dirigeants politiques, a fini par susciter des passages à l’acte plus graves et plus fréquents”, souligne RSF.

 

L’ONG constate “un accroissement des dangers et, de ce fait, un niveau de peur inédit dans certains endroits” parmi les journalistes. Le harcèlement, les menaces de mort, les arrestations arbitraires, font de plus en plus partie des “risques du métier”.

 

Au Vietnam comme en Chine, la presse officielle contrôle les débats publics et des dizaines de journalistes sont emprisonnés. Le “contre-modèle” chinois, “basé sur une surveillance et une manipulation orwelliennes de l’information grâce aux nouvelles technologies, est d’autant plus alarmant … Lire la suite

Niger : au sud-est, Boko Haram sème la terreur

10 avril 2019

 

Au Niger, la ville de Diffa une nouvelle fois attaquée par Boko Haram

 

Au Niger, le camp de gendarmerie de Diffa, au sud-est, à la frontière avec le Nigeria, a été attaqué. Une action attribuée à des éléments du groupe islamiste Boko Haram. La nuit d’avant, ils ont pris en otage des gendarmes.

 

Le bilan provisoire de cette incursion nocturne est de 2 gendarmes tués, 4 blessés. Un autre militaire a été également blessé au cours de l’opération commando qui a libéré les otages.

Deux assaillants ont été tués.

 

Ces incursions en territoire nigérien depuis le lac Tchad étaient prévisibles. Aux dernières nouvelles, les ratissages se poursuivent à l’intérieur et à l’extérieur de la ville pour tenter de retrouver le reste des assaillants.

 

 

Le HCR alarmé par une recrudescence de violence dans le sud-est du Niger

 

Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) s’est dit extrêmement préoccupé mardi par l’augmentation alarmante des attaques dans le sud-est du Niger qui affectent les populations locales et les réfugiés dans la région.

 

« En mars, 88 civils auraient trouvé la mort dans l’escalade de la violence », a déclaré Babar Baloch, porte-parole … Lire la suite

Rhétorique guerrière de l’Iran

18 avril 2019

 

L’Iran appelle ses voisins à s’unir pour “refouler le sionisme”

 

L’Iran a appelé jeudi ses voisins à s’unir pour “refouler le sionisme” et “débarrasser” le Moyen-Orient et l’Asie centrale des “agresseurs”, que sont à ses yeux Israël et les Etats-Unis.

“Les nations de la région ont vécu côte-à-côte pendant des siècles sans jamais avoir de problème”, a affirmé le président iranien Hassan Rohani dans un discours à Téhéran.

 

“Les forces armées de l’Iran ne seront jamais contre vous ou vos intérêts nationaux. Nos forces armées sont dressées contre les agresseurs”, a lancé le président en s’adressant aux “peuples de la région, aux pays voisins et aux nations musulmanes”.

 

La République islamique d’Iran, est l’ennemi public numéro un du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Elle est également la bête noire du gouvernement américain du président Donald Trump, qui accuse Téhéran d’être un Etat “parrain du terrorisme”.

 

Trump a retiré unilatéralement les Etats-Unis en 2018 de l’accord international sur le nucléaire iranien, qui avait permis à Téhéran de sortir de son isolement international, et a réimposé toute une série de sanctions économiques à Téhéran.

 

L’hostilité affichée de l’Iran contre Israël est une constante … Lire la suite

La Corée du Nord reste insaisissable

18 avril 2019

 

Kim et Poutine tiendront leur premier sommet en Russie fin avril

 

Le Kremlin a annoncé jeudi la préparation d’un sommet inédit entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président Vladimir Poutine, prévu pour fin avril en Russie, signe du rôle accru que Moscou souhaite avoir dans ce dossier brûlant.

 

Cette annonce intervient dans un contexte de tensions entre Pyongyang et Washington après un sommet raté en février, la Corée du Nord exigeant désormais le retrait du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo des discussions sur ses arsenaux nucléaires, quelques heures après avoir annoncé l’essai d’un nouveau type d’arme.

 

La rencontre entre Kim Jong Un et Vladimir Poutine sera la première du genre. Le dirigeant nord-coréen aurait dû se rendre à Moscou en mai 2015 pour les 70 ans de la victoire des Alliés lors de la Seconde guerre mondiale, mais il y avait renoncé quelques jours avant.

 

Ces dernières années, des responsables russes se sont rendus à plusieurs reprises en Corée du Nord, et des responsables nord-coréens en Russie. Les deux pays entretiennent des relations amicales.

 

L’émissaire américain pour la Corée du nord, Stephen Biegun, et la conseillère de Donald … Lire la suite

Inquiétudes scandinaves face à l’appétence de la Russie pour l’Arctique

17 avril 2019

 

Face au réveil russe, la Suède remilitarise une île de la Baltique

 

Après l’annexion de la Crimée, l’approche d’avions russes au plus près de l’espace aérien des pays nordiques, le brouillage de radars civils et l’observation en 2014 dans les eaux suédoises d’un sous-marin que Stockholm soupçonne d’être russe – malgré les dénégations de Moscou -, la Suède s’efforce de remplumer sa défense amaigrie depuis la fin de la Guerre froide.

 

Le pays a ainsi réintroduit une petite dose de conscription en 2017 et décidé de repositionner en janvier 2018 un régiment sur Gotland, île champêtre et touristique de 60.000 âmes.

Le Gotland est un avant-poste du pays scandinave situé le long d’une voie navale stratégique reliant la Baltique à la mer du Nord.

 

Territoire de 3.000 km2 à peu près à mi-distance de la Suède et de la Lettonie – autrefois soviétique -, Gotland offre un avantage crucial dans cette région d’Europe du nord pour le contrôle du ciel et de la mer, fait valoir le ministre suédois de la Défense Peter Hultqvist.

 

Mais sans présence militaire, même symbolique, l’île est à la merci d’une invasion.

La Suède ne croit pas à une menace directe russe, … Lire la suite

Frictions Norvège – Russie, qui prend de plus en plus la main sur l’Arctique

16 avril 2019

 

Dans l’Arctique russe, une base militaire symbole des ambitions de Moscou

 

Eau chaude, salle de sport, sauna et… soldats armés en motoneige : dans l’archipel arctique de Nouvelle-Sibérie, l’armée russe se targue d’avoir construit une base militaire des plus modernes, symbolisant les ambitions du Kremlin pour cette région riche en hydrocarbures.

 

Le “Trèfle du Nord”, accueillant 250 soldats sur l’île de Kotelny, au-delà du cercle polaire, doit servir de modèle pour de futures installations militaires dans l’Arctique, région stratégique pour Moscou qui ne cesse d’y renforcer sa présence, avec en ligne de mire notamment les nouvelles perspectives offertes par le réchauffement climatique.

 

L’Arctique est une région disputée et riche en ressources naturelles encore peu exploitées. S’y opposent les intérêts de 5 pays dont la Russie et les Etats-Unis. La Russie espère y devenir la première puissance économique et militaire tout en profitant du réchauffement climatique et de la fonte des glaces, qui devrait ouvrir de nouvelles routes commerciales dans le Grand Nord.

 

Moscou parie ainsi sur le passage du Nord-Est, qui relie l’océan Atlantique à l’océan Pacifique par l’Arctique et doit simplifier pour la Russie la livraison d’hydrocarbures en Asie du Sud-Est.

Les organisations écologistes s’inquiètent pour … Lire la suite

Journal mondial du 22 mars au 5 avril 2019

 

 

AFRIQUE

 

Guterres (Onu) quitte la Libye “profondément inquiet”

5 avril 2019

 

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déclaré vendredi qu’il quittait la Libye “le cœur lourd et profondément inquiet”. Le diplomate a rencontré vendredi à Benghazi, dans l’est du pays, le maréchal Khalifa Haftar qui a ordonné la veille à ses forces de marcher sur Tripoli, la capitale libyenne où siège le gouvernement reconnu par la communauté internationale.

 

Depuis le renversement en 2011 de Mouammar Kadhafi tué après huit mois de révolte, la Libye est plongée dans l’insécurité avec la présence de nombreuses milices qui font la loi. Le GNA dans l’ouest, où se trouve Tripoli, et une autorité dans l’est contrôlée par l’Armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée par Khalifa Haftar, se disputent le pouvoir depuis 2015.

 

Les pro-Haftar ont progressé en direction de la capitale mais vendredi avant l’aube, ils ont été chassés après un “court accrochage” d’un barrage de sécurité à 27 km à l’ouest de Tripoli, selon une source de sécurité. Des dizaines de combattants pro-Haftar ont été faits prisonniers et leurs véhicules saisis.

 

La nouvelle escalade est intervenue avant une Conférence Lire la suite

Corée du Nord : l’impasse

29 mars 2019

 

La reconstruction d’un site de fusées inquiète vivement le Sud

 

La Corée du Nord a bientôt achevé la reconstruction d’un site de lancement de fusées qu’elle avait promis de fermer, a annoncé, vendredi 29 mars, un député sud-coréen à l’issue d’une rencontre avec des agents du renseignement.

 

Il y a un mois, lors de leur deuxième sommet à Hanoï, le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un n’étaient pas parvenus à s’entendre sur une « dénucléarisation complète » à laquelle aurait répondu un allègement des sanctions contre Pyongyang. Des doutes sont apparus sur l’avenir du processus.

 

Peu après cet échec, des images satellite avaient montré un regain d’activité sur le site d’essais de fusées de Sohae (ouest du pays), également connu sous le nom de Tongchang-ri, suscitant des inquiétudes de la communauté internationale sur des préparatifs éventuels de tirs de missile ou de fusée par le Nord.

 

Le site sert officiellement à placer des satellites en orbite, mais les réacteurs peuvent aisément être adaptés aux missiles balistiques. La communauté internationale accuse le programme spatial nord-coréen d’être le paravent des programmes d’armements du Nord.

 

Au début du mois, des experts Lire la suite

Yémen : la guerre redouble d’intensité, aucune issue en vue

4 avril 2019

 

Le Yémen est déchiré par un conflit dévastateur depuis l’intervention d’une coalition arabe sous commandement saoudien en mars 2015 pour soutenir des forces pro-gouvernementales contre les rebelles Houthis.

 

Ceux-ci sont soutenus par l’Iran, grand rival chiite de l’Arabie saoudite sunnite au Moyen-Orient. Le conflit a provoqué la pire catastrophe humanitaire au monde selon l’ONU et a fait plus de 10.000 morts sur les deux premières années. Des ONG estiment que le bilan des victimes est largement supérieur.

 

Les affrontements entre rebelles chiites Houthis et forces gouvernementales soutenues par la coalition saoudienne sont en ce moment d’une intensité sans précédent depuis la trêve du 18 décembre, disent les témoins.

 

Notamment à Hodeïda, port stratégique de l’ouest du pays.

Le cessez-le-feu conclu à Stockholm était jusqu’ici globalement respecté malgré les désaccords sur la démilitarisation d’Hodeïda.

 

 

Le Congrès exige de Trump l’arrêt de l’engagement militaire au Yémen, une première ; mais il va sûrement mettre son veto

 

Le Congrès américain a approuvé jeudi une résolution exhortant Donald Trump à arrêter tout soutien à la coalition saoudienne dans la guerre au Yémen, infligeant un sévère camouflet au président qui va probablement mettre son veto.

 … Lire la suite

L’Otan s’affaiblit

5 avril 2019

 

Pompeo appelle l’Otan à s’adapter aux nouvelles menaces, évoque Russie et Chine

 

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’exprimait jeudi à Washington à l’ouverture d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance atlantique fondée il y a tout juste 70 ans.

 

Il a appelé ses alliés de l’Otan à s’adapter aux nouvelles formes de menaces à travers le monde, pour faire face notamment aux ambitions de la Russie, à la concurrence stratégique de la Chine, à la menace iranienne et aux migrations incontrôlées.

 

“Nous devons adapter notre alliance pour faire face aux nouvelles menaces qui apparaissent (…), l’agression russe, les migrations incontrôlées, les cyberattaques, les menaces sur la sécurité énergétique, la concurrence stratégique chinoise, notamment dans la technologie et la 5G, et beaucoup d’autres choses”.

 

Le chef de la diplomatie américaine a déclaré aux journalistes que les membres de l’Otan avaient convenu de la nécessité que la Russie retire les troupes qu’elle a déployées au Venezuela en soutien au président en exercice Nicolas Maduro. Les Etats-Unis et de nombreux pays reconnaissent le chef de file de l’opposition, Juan Guaido, comme président légitime.

 

La question du Venezuela, a précisé Pompeo, a été évoquée lors de discussions sur Lire la suite

Centrafrique : le pays essaie de remonter la pente après les violences commises par les groupes armés

5 avril 2019

 

Opération séduction des forces de sécurité à Bangui

La police et la gendarmerie, qui ont souvent mauvaise presse en Centrafrique, mènent cette semaine une campagne de sensibilisation pour aller au contact des populations. Caravane qui circule dans la ville, présentation d’équipement et rencontres sur des stands au stade 20 000, place de Bangui. Une opération de trois jours qui rencontre un certain succès.

 

A Bangui, les forces de sécurité ne sont pas toujours bien vues. « Ils rackettent un peu. Bon, c’est la vie. On ne sait pas quoi faire… » Beaucoup de personnes font ce reproche.

Un bon point de départ pour parler aux gens, explique le capitaine de police, Paulin Gokara.

 

« La population a perdu un peu confiance en sa police, en sa gendarmerie et le but visé, c’est d’inviter la population à venir vers nous, découvrir le matériel que nous utilisons pour le travail, nous poser des questions. »

 

Une étape de sensibilisation importante pour les forces de sécurité intérieure en pleine reconstruction. 500 nouveaux gendarmes et policiers sont récemment sortis de l’école et devraient être déployés sur le territoire.

 

Formation des avocats du corps spécial de la CPS

 

En Centrafrique, Lire la suite

Les actions contre Donald Trump se poursuivent aux USA

4 avril 2019

 

Les démocrates réclament les déclarations de revenus de Donald Trump

 

Nouvelle offensive des démocrates contre le président Donald Trump, non contents des conclusions du rapport Mueller, qui réclament au fisc américain les six dernières déclarations d’impôts du président Donald Trump.

 

C’est Richard Neal, le président de la Commission chargée de la fiscalité, élu démocrate du Massachusetts à la Chambre des représentants qui en a fait la demande officielle hier annonce Politico. Et selon lui, cette demande fait partie de ses prérogatives.

 

Richard Neal attend ces documents avant le 10 avril. Mais la Maison Blanche a déjà fait savoir qu’elle ne transmettrait aucun papier. C’est donc un nouveau bras de fer qui s’engage entre le camp démocrate et l’administration Trump, conclut le Washington Post.

 

 

Accréditations secret-défense : le gendre de Trump sous les projecteurs

 

Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, a longtemps pu rester à l’abri des regards. Mais une polémique autour des accréditations secret-défense de la Maison Blanche a braqué les projecteurs sur celui qui est devenu l’un des hommes les plus puissants des Etats-Unis.

 

Contrairement à son beau-père, avide d’attention médiatique, Jared Kushner est notoirement discret. Le fait qu’il soit allé lundi soir Lire la suite

Tchad : démocratie faible, population en détresse

2 avril 2019

 

L’opposition divisée sur la suspension de sa participation à la Céni

 

La mise en place de la Commission nationale électorale indépendante tchadienne, l’organe en charge des élections, ne finit pas de susciter la polémique. L’opposition a dénoncé le processus de désignation des membres de l’organe et suspendu sa participation au processus. Néanmoins, tous les partis de cette mouvance ne se reconnaissent pas dans cette posture.

 

 

Un an de censure des réseaux sociaux au Tchad

 

Depuis un an, les Tchadiens n’ont plus accès normalement à leurs réseaux sociaux. Dans un pays où le taux de pénétration d’internet est parmi les plus faibles du continent, la mesure amoche encore la liberté d’expression.

Ces blocages sont le fruit d’une volonté gouvernementale.

 

La situation sécuritaire au Tchad est évasivement évoquée. « Nous ne pouvons pas nous permettre que des terroristes utilisent ces canaux pour créer l’insécurité », a précisé à l’AFP le ministre de la Communication, Oumar Yaya Hissein.

 

Une référence aux défis militaires auxquels est confronté le Tchad à ses frontières, notamment à la lutte contre le groupe armé nigérian Boko Haram, au Sud, depuis 2015.

Alors bien sûr, vous croiserez des Tchadiens connectés. Les 400 000 internautes adeptes de Lire la suite

Burkina Faso : des dizaines de morts dans des violences intercommunautaires

 

4 avril 2019

 

Des dizaines de civils sont morts la semaine dernière dans des violences intercommunautaires au Burkina Faso, a-t-on appris mercredi auprès des autorités.

Le ministre de l’Administration territoriale, Simeon Sawadogo, a déclaré que 62 personnes avaient péri à Arbinda.

 

Les violences ont eu lieu au nord du pays, près de la frontière malienne.

Ces violences ont commencé dans la nuit du 31 mars, lorsqu’un dignitaire religieux et six membres de sa famille, du groupe ethnique fulsé, ont été tués par des hommes armés.

 

En représailles, des membres de la communauté peule, accusés de complicité avec des terroristes, ont été attaqués par les Fulsés.

« Les gens ont décidé sur-le-champ de terminer les Peuls», relate un habitant.

 

Ces violences intercommunautaires ont fait des victimes Fulsés et Peuls.

Dans la province voisine de Boulgou, les membres de la famille royale traditionnelle de Zoaga ont eux aussi été attaqués et 9 personnes ont péri, selon un bilan provisoire.

 

Face à la situation sécuritaire fragile au Burkina Faso, avec la fermeture de nombreux centres de santé et écoles, et environ 140 000 déplacés internes, le Conseil de sécurité de l’ONU exhorte le gouvernement burkinabè à la mise en place de réformes et Lire la suite

Mali : les violences se sont propagées du nord au centre du pays, correspondant à la frontière avec le Burkina Faso

 

3 avril 2019

 

 

Progrès dans la moitié nord du Mali

L’ensemble de la région du Sahel fait face à de graves problèmes transnationaux, allant des changements climatiques et de la sécheresse à l’insécurité croissante, à l’extrémisme violent et au trafic de personnes, d’armes et de drogues.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est réjoui mercredi des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’Accord de paix au Mali mais a déploré le retard dans l’application de plusieurs dispositions du texte.

Plus de 1.400 ex-combattants à Gao, à Kidal et à Tombouctou ont rejoint l’armée malienne dans le cadre du processus accéléré de désarmement, de démobilisation et de réintégration. Des administrations provisoires ont été mises en place dans chacune des cinq régions du Nord.

Cependant, le Conseil de sécurité a demandé au gouvernement malien et aux groupes armés de continuer à accélérer la mise en œuvre de l’Accord.

Il s’est déclaré de plus en plus préoccupé par la situation sécuritaire dans le centre du Mali.

 

 

Affrontements intercommunautaires et attaques djihadistes au centre

Il a fermement condamné la poursuite des attaques, y compris terroristes, contre les civils, les représentants des institutions, ainsi que les forces de sécurité nationales, internationales et Lire la suite