S'abonner par email

Journal mondial du 3 au 17 mai 2019

PROCHE ET MOYEN-ORIENT

 

Par peur de l’Iran, Londres place à son tour ses forces en Irak en état d’alerte

16 mai 2019

 

Le Royaume-Uni a relevé le niveau d’alerte pour ses diplomates et ses militaires basés en Irak en raison des tensions avec l’Iran, rapporte jeudi la chaîne Sky News.

Les diplomates britanniques et leurs familles installés en Arabie saoudite, au Koweït et au Qatar ont aussi été invités à la plus grande prudence, ajoute la chaîne.

 

Les Etats-Unis ont ordonné mercredi le départ d’Irak d’une partie du personnel de leur ambassade à Bagdad et de leur consulat à Erbil, disant craindre pour leur sécurité.

L’administration de Trump a fait monter la pression sur Téhéran depuis dix jours et a ostensiblement renforcé sa présence militaire dans le Golfe.

 

En Irak, les USA craignent les attaques de milices irakiennes sous commandement et contrôle des Gardiens de la Révolution iraniens, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a effectué la semaine dernière une visite surprise à Bagdad.

 

La décision américaine a été prise suite à cette visite et après les attaques qui ont visé des navires au large des Emirats arabes unis et des Lire la suite

Burkina Faso : le nord terrorisé par les attaques islamistes

15 mai 2019

 

Les attaques lancées par des groupes djihadistes liés à l’Etat islamique (EI) et au réseau Al Qaïda sont en recrudescence depuis le début de l’année au Burkina Faso et plus largement au Sahel. Aujourd’hui, des centaines d’écoles sont fermées dans le Nord car la plupart des fonctionnaires, dont les enseignants, ont fui ces zones.

 

La communauté catholique pleure ses morts. Ces derniers jours, dix fidèles ont été tués dans des attaques armées dans le nord du pays.

Alors que l’inquiétude gagne les croyants, responsables politiques et religieux appellent à ne pas céder à la division.

 

Fin avril, six autres personnes, dont un pasteur, avaient été tuées dans l’attaque d’une église protestante.

Mais la communauté chrétienne n’est pas la seule à faire les frais du terrorisme.

 

À plusieurs reprises, des imams ont été assassinés par des jihadistes dans le nord du pays.

Selon des sources sécuritaires, ceux-ci étaient “considérés comme pas assez radicaux” par les jihadistes ou “accusés de collaborer avec les autorités”.

 

Parmi les autres attaques, à la mi-mars, l’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo (Nord) avait été enlevé par des individus armés, et le 15 février, le père César Fernandez, missionnaire salésien d’origine espagnole, avait été Lire la suite

Mexique : la violence se poursuit

13 mai 2019

 

Rappel du contexte

 

Depuis le début de la “guerre contre la drogue” en 2006, l’offensive menée avec l’aide de l’armée a contribué à fragmenter les cartels en cellules délictueuses plus petites et plus violentes, qui pratiquent également vols, rackets et enlèvements.

Près de 29.000 meurtres liés au crime organisé ont été commis au Mexique l’an dernier.

 

Au cours du premier trimestre de l’année, les violences ont atteint un nouveau record au Mexique avec 8.943 assassinats, soit une hausse près de 10% par rapport à la même période l’an dernier.

 

Plus de 40.000 personnes sont portées disparues au Mexique, pour la plupart victimes de la violence liée au narcotrafic. Des charniers contenant parfois plusieurs centaines de cadavres sont régulièrement découverts à travers le pays.

 

 

Un syndicaliste assassiné

 

Un dirigeant syndical mexicain a été abattu samedi par des inconnus dans la ville de Salamanca, dans le centre du pays, théâtre de violences entre gangs rivaux sur fond de vol de pétrole.

Gilberto Munoz, ancien parlementaire fédéral, dirigeait le Syndicat national des industries chimiques et pétrochimiques.

 

Une des six raffineries de pétrole du Mexique se trouve à Salamanca, dans l’Etat du Guanajuato. Les installations sont sous protection militaire depuis le Lire la suite

Journal mondial du 30 avril au 3 mai 2019

ASIE

 

Corée du Nord : 10 millions de personnes ne mangent pas à leur faim

3 mai 2019

 

Les récoltes ont été désastreuses et une partie de la population souffre de la famine.

Dix des 25 millions de Nord-Coréens sont « en état d’insécurité alimentaire aggravée », dénonce ce jeudi le Programme alimentaire mondial (Pam) de l’ONU, cité par Reuters.

 

« Cette nouvelle évaluation de la sécurité alimentaire dans la République populaire démocratique de Corée a montré qu’à la suite des pires récoltes en dix ans, dues à des vagues de sécheresse, de canicules et d’inondations, 10,1 millions de personnes souffrent d’une grave insécurité alimentaire », a déclaré le porte-parole principal du Pam, Hervé Verhoosel.

 

La production agricole du pays a connu l’an dernier sa plus faible production depuis 2008, détaille l’agence sud-coréenne Yonhap. Cette année, il devra importer 1,59 million de tonnes de céréales. Cette année cependant, seules 200 000 tonnes d’importations commerciales et 21 200 tonnes d’aide alimentaires sont prévues, note encore le Pam.

 

Source : Le Parisien

 

 

Japon : Shinzo Abe prêt à rencontrer Kim Jong Un “sans condition”

2 mai Lire la suite

Pacification à Madagascar

3 mai 2019

 

Une consolidation du processus démocratique à Madagascar est en cours, dans un pays qui pendant trois décennies a connu beaucoup d’instabilité et de régression économique, sociale et culturelle. 

 

 

Dialogue politique entre Madagascar et l’UE pour resserrer les liens

 

À Madagascar, une réunion de dialogue politique entre l’Union européenne et l’État malgache s’est tenue ce jeudi 2 mai. C’est la première fois que les ambassadeurs de l’Union européenne et les autorités tiennent cette réunion depuis la prise de fonction du président Andry Rajoelina.

 

L’UE a débloqué 232 millions d’euros pour réhabiliter deux routes nationales en piteux états et qui permettent d’accéder à deux grandes villes portuaires enclavées à quelque 1 000 km de la capitale.

 

L’Union européenne a aussi signalé sa disponibilité à reprendre les négociations pour un nouvel accord de pêche.

À moins d’un mois d’élections législatives, la question sécuritaire a aussi été abordée.

 

Les autorités malgaches se sont voulues rassurantes indiquant « s’engager à mener une lutte ferme contre l’insécurité pour que soit garantie la stabilité sociale et économique ». Plusieurs centaines de militaires ont été déployés dans le pays depuis le début de l’année pour lutter notamment contre le … Lire la suite