S'abonner par email

Journal mondial du 30 avril au 3 mai 2019

ASIE

 

Corée du Nord : 10 millions de personnes ne mangent pas à leur faim

3 mai 2019

 

Les récoltes ont été désastreuses et une partie de la population souffre de la famine.

Dix des 25 millions de Nord-Coréens sont « en état d’insécurité alimentaire aggravée », dénonce ce jeudi le Programme alimentaire mondial (Pam) de l’ONU, cité par Reuters.

 

« Cette nouvelle évaluation de la sécurité alimentaire dans la République populaire démocratique de Corée a montré qu’à la suite des pires récoltes en dix ans, dues à des vagues de sécheresse, de canicules et d’inondations, 10,1 millions de personnes souffrent d’une grave insécurité alimentaire », a déclaré le porte-parole principal du Pam, Hervé Verhoosel.

 

La production agricole du pays a connu l’an dernier sa plus faible production depuis 2008, détaille l’agence sud-coréenne Yonhap. Cette année, il devra importer 1,59 million de tonnes de céréales. Cette année cependant, seules 200 000 tonnes d’importations commerciales et 21 200 tonnes d’aide alimentaires sont prévues, note encore le Pam.

 

Source : Le Parisien

 

 

Japon : Shinzo Abe prêt à rencontrer Kim Jong Un “sans condition”

2 mai Lire la suite

Pacification à Madagascar

3 mai 2019

 

Une consolidation du processus démocratique à Madagascar est en cours, dans un pays qui pendant trois décennies a connu beaucoup d’instabilité et de régression économique, sociale et culturelle. 

 

 

Dialogue politique entre Madagascar et l’UE pour resserrer les liens

 

À Madagascar, une réunion de dialogue politique entre l’Union européenne et l’État malgache s’est tenue ce jeudi 2 mai. C’est la première fois que les ambassadeurs de l’Union européenne et les autorités tiennent cette réunion depuis la prise de fonction du président Andry Rajoelina.

 

L’UE a débloqué 232 millions d’euros pour réhabiliter deux routes nationales en piteux états et qui permettent d’accéder à deux grandes villes portuaires enclavées à quelque 1 000 km de la capitale.

 

L’Union européenne a aussi signalé sa disponibilité à reprendre les négociations pour un nouvel accord de pêche.

À moins d’un mois d’élections législatives, la question sécuritaire a aussi été abordée.

 

Les autorités malgaches se sont voulues rassurantes indiquant « s’engager à mener une lutte ferme contre l’insécurité pour que soit garantie la stabilité sociale et économique ». Plusieurs centaines de militaires ont été déployés dans le pays depuis le début de l’année pour lutter notamment contre le … Lire la suite