S'abonner par email

Journal mondial du 25 octobre au 29 novembre 2019

Journal mondial du 25 octobre au 29 novembre 2019

 

AMERIQUES

 

Haïti : les gangs font régner la terreur

23 novembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Haïti est en proie à une grave crise avec des manifestations à répétition, souvent émaillées de violences, depuis le mois d’août pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse. Selon l’ONU, au moins 42 personnes sont mortes depuis mi-septembre dans ces manifestations organisées dans les principales villes du pays.

 

Majoritaires dans les manifestations, les habitants des quartiers les plus pauvres exigent d’autant plus la démission du chef de l’État que des entreprises qu’il dirigeait avant son entrée en politique ont été épinglées par la Cour supérieure des comptes comme étant “au cœur d’un stratagème de détournement de fonds”.

 

La mobilisation populaire contre le pouvoir de Jovenel Moïse a été lancée fin août après une longue pénurie de carburants dans le pays. Le chef d’État n’a pas fourni de détails sur d’éventuelles mesures d’urgence contre les blocages criminels des routes qui s’organisent depuis quelques semaines ou pour lutter contre l’emprise des gangs. 

 

 

L’État n’a plus aucun contrôle

 

L’Etat en Haïti ne dépasse pas les frontières du palais national. Au-delà, les gangs font leur loi.

Face Lire la suite

Afrique de l’Est : plus de 2,5 millions de personnes sinistrées par des inondations majeures

Afrique de l’Est : plus de 2,5 millions de personnes sinistrées par des inondations majeures

29 novembre 2019

 

À Abidjan, un forum continental veut sensibiliser sur les risques d’inondations

 

Chaque année, des pluies très abondantes font sortir plusieurs fleuves de leurs lits. Les inondations sur le continent font des centaines de morts et créent des dégâts économiques dans des pays fragiles. À Abidjan, se tient jusqu’à vendredi soir un colloque international visant à identifier et trouver des solutions en termes de prévention des risques de catastrophes naturelles.

 

Que ce soit à Grand-Bassam, Kinshasa ou Bangui, ces dernières semaines ces villes ont connu d’importantes inondations. Ces fortes pluies et ces inondations ont touché au moins 2,5 millions de personnes en Afrique de l’Est, notamment au Soudan du Sud, au Soudan, en Éthiopie, en Somalie, au Kenya et en Ouganda.

 

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), cela a également poussé des personnes à fuir leur domicile et entraîné la perte de biens, de récoltes et de bétail.

Dans ces conditions, l’OMS indique avoir renforcé ses actions de surveillance des maladies dans la région.

 

Selon OCHA, des précipitations plus abondantes que d’habitude devraient se poursuivre en Afrique de l’Est, Lire la suite

Libye : le gouvernement d’union nationale signe un accord militaire avec la Turquie

Libye : le gouvernement d’union nationale signe un accord militaire avec la Turquie

28 novembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Depuis la chute en 2011 du régime du dictateur Mouammar Kadhafi après une révolte populaire, la Libye est plongée dans le chaos avec de nombreuses milices qui font la loi et une lutte de pouvoir depuis 2016 entre le GNA (gouvernement légitime) et M. Haftar, à la tête d’une Armée nationale libyenne (ALN) autoproclamée.

 

Khalifa Haftar, rebelle soutenu par l’alliance constituée des USA – Arabie Saoudite – Emirats Arabes Unis – Égypte – Russie, mène une offensive contre le gouvernement installé par l’ONU et reconnu par la communauté internationale depuis début avril.

Le gouvernement légitime est soutenu par l’alliance adverse : Turquie – Frères musulmans.

 

Le Maréchal Haftar se pose en champion de la lutte contre les jihadistes, mais son offensive sur Tripoli est toujours mise en échec par les forces de son rival, le Premier ministre Fayez al-Sarraj et les milices islamistes alliées.

De nombreux pays violent l’embargo sur les armes imposé par l’ONU à ce pays depuis 2011.

 

 

Soutien militaire turc renforcé auprès du gouvernement soutenu par des milices islamistes

 

La signature à Istanbul ce mercredi 27 novembre d’un Lire la suite

Haïti : les gangs font régner la terreur

Haïti : les gangs font régner la terreur

23 novembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Haïti est en proie à une grave crise avec des manifestations à répétition, souvent émaillées de violences, depuis le mois d’août pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse. Selon l’ONU, au moins 42 personnes sont mortes depuis mi-septembre dans ces manifestations organisées dans les principales villes du pays.

 

Majoritaires dans les manifestations, les habitants des quartiers les plus pauvres exigent d’autant plus la démission du chef de l’État que des entreprises qu’il dirigeait avant son entrée en politique ont été épinglées par la Cour supérieure des comptes comme étant “au cœur d’un stratagème de détournement de fonds”.

 

La mobilisation populaire contre le pouvoir de Jovenel Moïse a été lancée fin août après une longue pénurie de carburants dans le pays. Le chef d’État n’a pas fourni de détails sur d’éventuelles mesures d’urgence contre les blocages criminels des routes qui s’organisent depuis quelques semaines ou pour lutter contre l’emprise des gangs. 

 

 

L’État n’a plus aucun contrôle

 

L’Etat en Haïti ne dépasse pas les frontières du palais national. Au-delà, les gangs font leur loi.

Face à la multiplication de massacres perpétrés par les gangs en Haïti, la Lire la suite

Mexique : les cartels de la drogue sont les plus puissants

Mexique : les cartels de la drogue sont les plus puissants

28 novembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Depuis le début de la “guerre contre la drogue” en 2006, l’offensive menée avec l’aide de l’armée a contribué à fragmenter les cartels en cellules délictueuses plus petites et plus violentes, qui pratiquent également vols, rackets et enlèvements.

Près de 29.000 meurtres liés au crime organisé ont été commis au Mexique l’an dernier.

 

Et depuis le début de l’année, environ 26 000 personnes sont mortes.

La propagation de la violence pourrait donner lieu à un nouveau record en 2019. Washington demande à Mexico de « déclarer la guerre » aux cartels.

 

Plus de 40.000 personnes sont portées disparues au Mexique, pour la plupart victimes de la violence liée au narcotrafic. Des charniers contenant parfois plusieurs centaines de cadavres sont régulièrement découverts à travers le pays.

 

 

Le président américain pense classer les cartels de la drogue comme des groupes terroristes

 

Les déclarations de Donald Trump, qui a l’intention de classer les cartels de la drogue comme des groupes terroristes, ont provoqué des réactions critiques des Mexicains.

« Coopération oui, interventionnisme non ! » C’est en ces termes que s’est exprimé le président Lopez Obrador.Lire la suite

Turquie : un régime toujours plus autoritaire

Turquie : un régime toujours plus autoritaire

28 novembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Depuis la tentative de renversement du gouvernement d’Erdogan en juillet 2016, des dizaines de milliers de personnes ont été arrêtées où suspendues. Parmi elles, des milliers de journalistes, militaires et autres membres de la société civile. Depuis, les démocraties occidentales, surtout européennes, accusent le gouvernement de basculer dans une dérive autoritaire.

 

 

Un grand nombre de personnes disparaissent mystérieusement puis réapparaissent amaigries

 

Mustafa Yilmaz vient d’être retrouvé dans un poste de police.

Selon le décompte de parlementaires et d’activistes locaux, le physiothérapeute de 33 ans est l’un de 28 hommes que les services de sécurité turques sont soupçonnés d’avoir fait disparaître depuis le coup d’Etat manqué de juillet 2016.

 

La méthode rappelle le souvenir encore vif des pratiques courantes dans les années 1990 contre les opposants politiques en Turquie. Les raisons de la disparition de ces hommes sont un mystère, comme leur réapparition soudaine dans un poste de police.

 

En juillet, quatre de ces hommes sont, comme M. Yilmaz, subitement “réapparus” dans une cellule de station de police.

Si certains disparus sont réapparus, d’autres cas de disparations inexpliquées ont récemment été signalés.

 

 

Un procureur réclame de la prison Lire la suite