S'abonner par email

Philippines : la crise oubliée de Marawi, attaquée par les islamistes

Philippines : la crise oubliée de Marawi, attaquée par les islamistes

11 décembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Des musulmans avaient pris les armes dans les années 1970 pour réclamer l’autonomie ou l’indépendance du sud de l’archipel très majoritairement catholique, qu’ils considèrent comme leur terre ancestrale. Cette insurrection avait fait 150.000 morts.

 

Le principal groupe rebelle, le Front Moro islamique de libération (Milf), avait signé en 2014 un accord de paix avec le gouvernement prévoyant d’octroyer l’autonomie à la minorité musulmane. La nouvelle région autonome se nomme Bangsamoro.

 

Cet accord prévoit que les ex-rebelles rendent leurs armes et que le Milf devienne un parti politique légal. D’ex-rebelles musulmans ont commencé à rendre leurs armes à des observateurs étrangers indépendants. Au total, 40.000 combattants doivent rendre les armes dans les années qui viennent.

 

 

Mais les violences sont quotidiennes dans la région

 

Le processus de paix n’inclut pas toutes les organisations islamistes – dont celles qui ont prêté allégeance au groupe Etat islamique – encore très actives dans le sud des Philippines et que le Milf combat aux côtés des forces gouvernementales.

 

Il y a deux ans, au terme d’une longue bataille contre des islamistes qui avaient prêté allégeance au groupe État Islamique, Lire la suite

Cuba : la pauvreté

Cuba : la pauvreté

12 décembre 2019

 

Washington, qui applique un embargo économique depuis 1962, fait tout pour forcer Cuba à retirer son soutien au gouvernement de Nicolas Maduro au Venezuela.

Les sanctions américaines contre les navires transportant du pétrole du Venezuela, principal fournisseur de l’île, ont considérablement réduit le carburant à Cuba.

 

Face au manque de carburant, la traction animale (bœufs et chevaux) est plus que jamais présente sur l’île.

Si, dans les grandes villes, de longues files se sont formées aux stations-service, dans les campagnes la seule solution a été de s’appuyer sur les animaux.

 

Parmi les autres sanctions américaines contre Cuba, les Etats-Unis ont durci leurs sanctions visant le secteur essentiel du tourisme à Cuba, et fait pression pour que l’île ne puisse plus envoyer de médecins à l’étranger.

 

Ce secteur économique vital est dénoncé par Washington comme un système esclavagiste et politisé.

Cuba a envoyé depuis 1963 plus de 400.000 professionnels de santé dans 164 pays.

 

En un an, 9.000 médecins cubains employés à l’étranger ont dû rentrer chez eux après l’annulation de leurs contrats.

L’envoi de médecins à l’étranger restait la principale source de revenus externes pour l’économie cubaine.

 

Sources : AFP, RFILire la suite