Des centaines de manifestants veulent voir le président nigérian

Reuters – Plusieurs centaines de Nigérians ont défilé mercredi en direction de la résidence présidentielle à Abuja pour demander que le chef de l’Etat, Umaru Yar’Adua, apparaisse enfin en public deux semaines après son retour d’Arabie saoudite, où il était hospitalisé depuis novembre.
Le président nigérian, âgé de 58 ans, n’a pas été vu en public depuis son retour de Djeddah où il était soigné pour des problèmes cardiaques. Aucun communiqué officiel n’a été diffusé mais de source proche de la présidence on précise qu’il est toujours en soins intensifs.

“Nous ne voulons pas d’un président invisible, il faut qu’il soit révoqué. Nous en avons assez d’un président qui ne peut pas gouverner. Nous voulons le voir”, a lancé à la foule l’un des organisateurs de la manifestation, Babatunde Ogala, un homme politique de Lagos, la capitale économique du pays.
Les protestataires ont prévu de marcher vers Aso Rock, la résidence présidentielle, et de remettre une lettre de protestation au secrétaire général du gouvernement, qui assure la coordination entre le président et les ministres.

Certains observateurs craignent que l’état de santé chancelant du président ne pousse son entourage, emmené par sa femme Turai, à tout faire pour conserver son influence à la tête du pays, au détriment du chef de l’Etat par intérim, Goodluck Jonathan.
“Turai, laisse le Nigeria tranquille”, “Jonathan, il faut agir”, pouvait-on lire sur des banderoles brandies à Abuja.

Un responsable de la police s’est adressé aux manifestants pour leur assurer que la police était là pour les protéger et qu’elle les aiderait à remettre leur message “de façon pacifique” à la présidence.
Une lutte pour le pouvoir dans ce pays de 140 millions d’habitants, important producteur de pétrole, risquerait de remettre en cause le processus de paix dans le delta du Niger et de paralyser les réformes en cours.
Joe Brock, Guy Kerivel pour le service français

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des