Les rebelles de la LRA accusés d’avoir tué des civils en République Centrafricaine

AP – Un mouvement rebelle, à qui l’on attribue la mort de plusieurs centaines de personnes au Congo-Kinshasa, est également accusé de perpétrer des attaques meurtrières contre des civils en République Centrafricaine.
Selon un responsable centrafricain, Remy Semdouto, les rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) ont tué dix civils dans des attaques lundi soir dans l’est du pays.
Remy Semdouto a affirmé mardi que les civils dans la région devaient se défendre eux-mêmes. Quelque 50 personnes ont été enlevées, et un rebelle a été tué par les villageois.

L’Armée de résistance du Seigneur est considérée comme une des armées de rebelles les plus brutales d’Afrique, et ses dirigeants sont sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI).
Dimanche, l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) a accusé les rebelles de la LRA d’avoir perpétré un massacre ayant fait 321 morts et enlevé 250 personnes, dont 80 enfants, en décembre 2009 dans la région de Makombo, située dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). La LRA nie ces accusations.

Lire aussi « RDCongo : la guerre continue »

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>