Sahara occidental : le Front Polisario et le Maroc s’engagent à poursuivre les discussions

A l’issue d’une réunion informelle les 10 et 11 février dans le comté de Westchester, près de New York, le Maroc et le Front Polisario se sont engagés à poursuivre leurs discussions sur l’avenir du Sahara occidental, a déclaré l’Envoyé personnel du Secrétaire général, Christopher Ross.
« Comme lors de la première réunion informelle du mois d’août 2009, les discussions se sont tenues dans un esprit d’engagement sérieux, de respect mutuel et d’honnêteté », a ajouté M. Ross, qui avait invité les deux parties à cette nouvelle réunion informelle.

Les délégations des pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie, étaient également présentes lors des sessions d’ouverture et de clôture et ont été consultées séparément pendant les discussions.
Les propositions des deux parties ont été présentées à nouveau et ont fait l’objet de discussions. « A l’issue de la réunion, aucune des deux parties n’a accepté la proposition de l’autre comme base unique pour les négociations à venir », a indiqué M. Ross.

Les parties ont toutefois « réaffirmé leur engagement à poursuivre les négociations dès que possible », a-t-il ajouté. A cette fin, l’Envoyé personnel effectuera une visite dans la région pour consulter davantage les parties et les autres parties prenantes.
Dans une déclaration publiée la semaine dernière, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait encouragé les parties à faire des progrès supplémentaires et les avait appelées à « des discussions ciblées et productives ».
Quatre rounds de négociations ont déjà eu lieu mais n’ont pas permis de rapprocher les points de vue.

Le Maroc et le Front Polisario s’affrontent sur le Sahara occidental depuis la fin de la domination espagnole sur ce territoire en 1976.
Le Maroc a présenté un plan pour l’autonomie du Sahara occidental, alors que la position du Front Polisario est que le statut final du territoire devrait être décidé lors d’un référendum incluant l’indépendance comme option.
La Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) est déployée depuis septembre 1991 afin de surveiller le cessez-le-feu et d´organiser ce référendum.

Source : ONU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des