Sierra Leone : le processus de consolidation de la paix doit être renforcé

La lutte contre le chômage des jeunes, le trafic de drogue et la corruption et la tenue d’élections libres et transparentes en 2012 sont les priorités de la Sierra Leone, a estimé lundi le Représentant exécutif du Secrétaire général et chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BINUCSIL), Michael von der Schulenburg, lors d’un exposé devant le Conseil de sécurité.
« J’ai le sentiment que la Sierra Leone est un bon exemple de pourquoi la Commission de consolidation de la paix, le Fonds de consolidation de la paix et le soutien à la consolidation de la paix sont si importants pour ce que nous voulons réaliser sur le terrain », a déclaré M. von der Schulenburg.

Des progrès encourageants ont été observés dans la lutte contre le trafic de drogue. Le gouvernement sierra-léonais a mis en place une cellule de lutte anti-drogue renforçant ainsi le travail effectué par les Nations Unies en Sierra Leone, s’est félicité M. von der Schulenburg. Les arrestations récentes d’hommes politiques de haut niveau démontrent que les autorités sierra-léonaises ont pris « des mesures sans précédent » dans la lutte contre la corruption, a-t-il ajouté.

Afin d’assurer l’organisation d’élections libres et transparentes, le gouvernement est entré dans le processus de préparation des scrutins présidentiels, parlementaires et locaux qui se dérouleront en 2012. « Malheureusement, la politique en Sierra Leone est devenue de plus en plus ethnique et le pays est aujourd’hui largement divisé entre le nord et le sud », a déploré M. von der Schulenburg.
Peu de progrès ont été constatés dans le domaine de l’emploi des jeunes. « La responsabilité doit être équitablement partagée entre le gouvernement et ses partenaires internationaux au développement », a-t-il indiqué.

Sur le plan sécuritaire, « nous sommes moins inquiets sur la situation de la Guinée voisine qui aurait pu se propager en Sierra Leone », a dit le chef du BINUCSIL. « Cependant, avec l’amélioration de la situation en Guinée, nous devons maintenant penser à concevoir une approche régionale de la consolidation de la paix », a-t-il plaidé.

Le BINUCSIL manque de 200 millions de dollars de fonds pour assurer la mise en œuvre de sa stratégie de consolidation de la paix pour les quatre prochaines années, a dit M. von der Schulenburg.
En septembre 2009, le Conseil de sécurité avait prorogé d’un an, jusqu’au 30 septembre 2010, le mandat du BINUCSIL. Le Conseil de sécurité avait également encouragé les donateurs internationaux à se joindre aux efforts pour soutenir le gouvernement de la Sierra Leone.

Source : ONU

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>