L’ancien président Zelaya peut rentrer au Honduras quand il veut, assure son successeur Lobo

AP – Le président hondurien Porfirio Lobo a assuré jeudi que son prédécesseur Manuel Zelaya pouvait revenir dans son pays s’il le souhaitait. “Il peut revenir au Honduras quand il le souhaite, et sera traité avec la dignité d’un ancien président”.
“Rien ne peut interdire à Zelaya son retour au Honduras, il est hondurien et peut revenir quand il le souhaite”, a déclaré Profirio Lobo lors d’une conférence de presse à Juticalpa, sa ville natale, située à 170km de la capitale Tegucigalpa.

“Il n’y a pas à créer un conflit là où il n’y en a pas”, a souligné le président Lobo. “L’ancien président Zelaya peut revenir à l’heure qu’il veut”.
Déposé par le coup d’Etat du 28 juin, Zelaya était revenu clandestinement au Honduras en septembre, où il avait trouvé refuge à l’ambassade brésilienne. Il s’est considéré comme le président légitime du pays, jusqu’à la fin de son mandat de quatre ans, et à l’élection présidentielle remportée par le conservateur Porfirio Lobo. Zelaya a depuis trouvé refuge en République dominicaine.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>