Colombie : les ex-paramilitaires ont avoué avoir recruté plus de 1.400 enfants

BOGOTA (AFP) – Plus de 1.400 enfants ont été recrutés par les milices paramilitaires en Colombie entre les années 1980 et 2000, selon des témoignages de combattants démobilisés dans le cadre d’enquêtes judiciaires, a révélé vendredi le parquet colombien.
“Dans le cadre de la loi Justice et Paix – qui offre des amnisties partielles aux paramilitaires qui avouent leurs crimes, ndlr – les démobilisés ont fait état de 1.437 cas de recrutement illégal de mineurs”, a précisé à l’AFP une source judiciaire.

Cette source a ajouté qu’au moins 1.000 de ces cas avaient été confirmés par des enquêtes du parquet.
Le parquet enquête sur les crimes commis par les anciens membres des Autodéfenses unies de Colombie (AUC, extrême-droite, démobilisées en 2006) et les milices qui les ont précédées.
Ces groupes armés, qui s’étaient créés à partir du début des années 1980 pour défendre les propriétaires terriens contre les guérillas d’extrême gauche avaient fini par contrôler, souvent par la terreur, d’immenses pans du territoire colombien et une grande partie du trafic de drogue.

En échange de leurs aveux, les démobilisés risquent une peine maximum de huit ans. Selon un rapport du parquet publié en juillet 2009 ils ont déjà admis près de 21.000 assassinats, un chiffre qui ne représenterait que 10% des homicides effectivement commis.
Au total, 32.000 paramilitaires auraient déposé les armes dans le cadre du processus “Justice et paix”. Toutefois les organisations de droits de l’Homme dénoncent la réapparition en Colombie de groupes agissant selon les mêmes critères, au service notamment du narcotrafic.
Ils compteraient jusqu’à 10.000 hommes, selon certaines estimations.

Lire aussi :

Colombie : la tension monte dans un pays gangrené par la violence”

Colombie : les populations autochtones victimes de déplacements forcés”

Colombie : bientôt la fin des Farc ?”

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des