Sebastian Piñera ramène la droite à la tête du Chili

AP – Michael Warren
Le candidat conservateur Sebastian Piñera a remporté l’élection présidentielle chilienne dimanche, signant le retour au pouvoir de la droite dans un pays dirigé par le centre-gauche depuis la fin de la dictature militaire du général Pinochet en 1990.
Sebastian Piñera, candidat de l’Alliance pour le changement, a obtenu 52% des suffrages, contre 48% à son adversaire démocrate-chrétien Eduardo Frei.

Il s’est engagé dans son discours de victoire à nommer les personnes “les meilleures, les plus préparées, les plus honnêtes et les plus dévouées” pour faire du Chili “le meilleur pays du monde”. Il a toutefois évité d’évoquer la politique étrangère, qui pourrait poser problème vu ses commentaires récents sur les pays voisins, la plupart dirigés par la gauche. Ses intérêts financiers dans la région pourraient toutefois l’amener à assouplir sa position. Il prendra ses fonctions en mars.

Frei, ancien président (1994-2000) et soutenu par la présidente sortante de centre-gauche Michelle Bachelet, a reconnu sa défaite. “Le Chili va bien mieux maintenant que lorsque nous en avons hérité en 1990 (…) Nous serons les gardiens de la liberté et de toutes nos victoires sociales”, a-t-il déclaré.

La présidente sortante Michelle Bachelet, qui ne pouvait se représenter en vertu d’une Constitution qui interdit de briguer un deuxième mandat présidentiel consécutif, a également félicité le vainqueur, sans manquer de rappeler qu’il lui faudrait se montrer digne de la situation dont il hérite.
“Le peuple vous a démocratiquement choisi pour être président de la République, et j’espère que le Chili restera engagé sur la voie de la justice et du progrès social que nous avons développée depuis 20 ans”, a-t-elle déclaré à M. Piñera lors d’un entretien téléphonique retransmis au public.

Economiste passé par Harvard, Sebastian Piñera, 60 ans, était arrivé en tête du premier tour le 13 décembre avec 44% des voix et était donné vainqueur par les derniers sondages, malgré une remontée de dernière minute d’Eduardo Frei.
Il portait les couleurs de l’Alliance pour le changement, dont sont notamment membres la Rénovation nationale de droite et l’Union démocratique indépendante d’extrême droite, qui soutinrent la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990).

M. Piñera a rendu hommage à l’oeuvre accomplie par Mme Bachelet et lui a demandé conseil afin d’être en mesure “de prolonger nombre des bonnes réalisations de votre gouvernement, et bien sûr de faire face à de nouveaux défis”.
Il a ensuite appelé à l’union nationale au bénéfice de tous les Chiliens: “Nous avons besoin non seulement d’un bon gouvernement, mais aussi d’une bonne opposition, qui travaille de manière constructive à bâtir un pays pour tous”, a-t-il déclaré.

Homme d’affaires milliardaire, Piñera détient 26% de la compagnie aérienne LAN, possède l’une des principaleq chaîneq de télévision chiliennes et l’équipe de football la plus populaire du pays. Il a promis de vendre toutes ses actions LAN avant sa prise de fonctions mais entend conserver le contrôle de sa chaîne et de l’équipe du football.
Il a fait campagne en promettant de créer un million d’emplois, de doubler le revenu par habitant, actuellement de 12.000 dollars par an, et d’obtenir 6% de croissance par an. Son élection fait exception dans une Amérique latine aujourd’hui majoritairement gouvernée à gauche.

La présidente sortante jouissait d’une popularité exceptionnelle de près de 80% dans l’opinion, grâce à un bilan économique, social et politique jugé positif par une grande majorité des Chiliens. Son soutien explicite apporté à Eduardo Frei à trois jours du second tour de la présidentielle avait provoqué la colère de Sebastian Piñera et du camp conservateur.
Un peu plus de huit millions de Chiliens, sur une population de 17 millions étaient appelés aux urnes dimanche.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des