S'abonner par email

Bangladesh : les Rohingyas de plus en plus mis à l’écart

Bangladesh : les Rohingyas de plus en plus mis à l’écart

10 décembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Environ 740.000 Rohingyas musulmans ont fui la Birmanie pour le Bangladesh en 2017 pour échapper à une répression militaire massive. Ils ont rejoint les quelque 200.000 réfugiés vivant déjà dans le district bangladais frontalier de Cox’s Bazar (sud-est). 

Tous ces réfugiés vivent dans une misère noire au sein d’immenses camps de réfugiés.

 

Si le Bangladesh musulman avait ouvert ses bras aux Rohingyas en 2017, sa bonne volonté s’amenuise avec le temps. Aucune solution pérenne pour les réfugiés n’est en vue. Toutes les opérations de retour en Birmanie ont échoué et Dacca refuse que les Rohingyas s’intègrent sur son sol, les considérant seulement comme des hôtes temporaires.

 

 

Le Bangladesh clôture les camps de réfugiés rohingyas

 

Le Bangladesh a commencé à ériger une clôture de barbelés autour des gigantesques camps de réfugiés rohingyas, malgré les protestations de la communauté internationale et des défenseurs des droits humains.

 

Les Rohingyas ont interdiction de quitter les camps mais l’étendue des sites, qui en font le plus grand camp de réfugiés de la planète, fait que les autorités ont du mal à surveiller tous les mouvements. Des barrages sont dressés sur les principaux axes routiers.

 

Les autorités bangladaises ont également bloqué l’accès à l’internet mobile haut débit dans les camps, confisqué des cartes SIM et téléphones portables et engagé des poursuites contre des centaines de personnes pour s’être illégalement procuré des cartes de citoyenneté.

 

 

Des réfugiés rohingyas acceptent de partir sur une île

 

En octobre, des milliers de Rohingyas vivant dans des camps de réfugiés ont accepté de partir pour une île isolée du golfe du Bengale, en dépit des risques d’inondations lors des moussons.

Dacca a depuis longtemps fait part de son intention de transférer 100.000 réfugiés des camps de réfugiés surpeuplés vers un îlot de vase boueux et isolé du golfe du Bengale. 

 

Source : AFP

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des