Chine : dernières évacuations dans la région du barrage des Trois-Gorges

Rappel du contexte
Large de 2.309 mètres, cet ouvrage sur le Yangtse, doté de 26 groupes turbo-alternateurs, est le plus grand projet hydroélectrique au monde, avec une retenue d’eau d’une capacité de 39,3 milliards de m3.
En 2003, le coût du barrage était de 27 milliards de dollars, selon des estimations officielles.

Le barrage des Trois-Gorges doit empêcher les inondations le long du Yangzi Jiang et fournir une énergie propre.
Selon les chiffres officiels, plus de 1,4 million de personnes ont été déplacées par le barrage dont les premiers coups de pioche ont été donnés en 1993 et qui devrait être pleinement opérationnel dans quelques mois.
Au total, 4 millions d’habitants de la région du barrage des Trois Gorges, dans le sud-ouest de la Chine, devront être relogés par mesure de “sécurité écologique” au cours des 10 ou 15 ans qui viennent, avait rapporté en octobre l’agence Chine nouvelle.

Beaucoup, y compris parmi les partisans du plus grand projet hydroélectrique du monde, déplorent aujourd’hui la “détérioration écologique due à un développement irrationnel”, l’érosion et les glissements de terrain, ou les conflits suscités par la raréfaction des terres.

 

Résistances des habitants
Les autorités chinoises ont achevé cette semaine l’évacuation des derniers riverains du Yangtse déplacés par le barrage des Trois-Gorges, en dépit de leur résistance, incarnée par le saut d’une femme dans le réservoir de l’ouvrage, selon un témoignage recueilli jeudi. La femme a été hospitalisée.

Des déplacés militent, réclamant notamment des dédommagements suffisants.
Selon un témoin, des centaines de personnes extérieures au village ont procédé à la démolition des maisons de Gaoyang entre vendredi et mardi derniers.
Le village, où vivaient 988 familles, doit prochainement être submergé par la montée des eaux du réservoir en amont du barrage de 156 à 175 mètres au dessus du niveau de la mer, la rivière en aval du barrage étant elle-même à 64 mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

Un glissement de terrain touche une ville chinoise près du barrage des Trois-Gorges
Le 22 avril, les autorités chinoises avaient évacué environ 200 personnes près du barrage des Trois-Gorges, au centre de la Chine, en raison d’un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies. De la boue et des pierres avaient détruit 37 maisons et une école primaire dans la région de Hubei. Aucune victime n’avait été déplorée.
A environ 250km en amont du barrage des Trois-Gorges, 20.000 mètres cubes de boue se sont déversés sur le village de Xiaohe, près de la ville de Gaoyang.

Près de 830.000 personnes étaient touchées par de fortes pluies dans la région. La pluie avait également provoqué des inondations, entraînant la mort de 2 personnes.
Les glissements de terrain sont de plus en plus fréquents dans la région depuis l’élévation du niveau de l’eau dans la retenue du barrage, longue de 660 kilomètres.

Sources : AP, Reuters

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>