Pékin juge que c’est à Washington d’agir pour améliorer la relation bilatérale

AP – Le régime chinois a jugé dimanche que c’était aux Etats-Unis d’agir pour améliorer des relations bilatérales mises à mal par des ventes d’armes américaines à Taïwan et la rencontre entre le président Barack Obama et le dalaï lama, chef spirituel tibétain.

« La responsabilité des difficultés dans les relations sino-américaines n’est pas celle de la Chine », a estimé le ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi, en marge de la grande réunion annuelle du Congrès national populaire, le parlement chinois.
« Les Etats-Unis devraient prendre au sérieux la position chinoise et respecter les intérêts centraux de la Chine », a-t-il ajouté au cours d’une conférence de presse.

Outre les dossiers de Taïwan et du Tibet, d’autres contentieux portent sur les relations commerciales ou l’opportunité de sanctionner le programme nucléaire iranien. Sur ce dernier chapitre, Pékin continue de donner priorité au « dialogue », a dit le ministre, alors que ses partenaires membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU prônent de nouvelles sanctions.

Yang Jiechi n’a pas dit non plus si la récente visite à Pékin de deux hauts responsables américains, le secrétaire d’Etat adjoint James Steinberg et le conseiller pour l’Asie de la Maison Blanche Jeffrey Bader, avait permis de remettre de l’huile dans les rouages. Il s’est contenté d’évoquer des « discussions franches et approfondies ».

Lire aussi « Regain de tension au Tibet »

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>