Népal : sécurité renforcée contre les manifestations tibétaines

AP – Le Népal a pris des mesures de sécurité renforcées et interdit aux exilés tibétains d’organiser des manifestations contre la Chine à l’occasion de l’anniversaire du soulèvement populaire du 10 mars 1959, ont annoncé mardi des responsables du gouvernement.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Joaymukunda Khanal, a déclaré que la sécurité autour de l’ambassade de Chine et de son bureau des visas avait été renforcée et que la police surveillait toutes les voies d’accès à ces bâtiments.
Le représentant local du dalaï lama, Thinley Gyatso, a été amené dimanche devant l’officier en chef du district qui l’a averti qu’aucune manifestation anti-chinoise ne devait être organisée, a ajouté le porte-parole, précisant que M. Gyatso était reparti libre après cette entrevue.

Les exilés tibétains au Népal devraient manifester mercredi comme ils le font chaque année depuis 2008. Toutefois, ils n’ont pas encore lancé d’appel public au rassemblement, craignant la répression. La police arrête généralement des manifestants, les détenant quelques heures avant de les relâcher.
Le 10 mars, les Tibétains en exil marquent l’anniversaire du soulèvement populaire contre l’invasion des troupes chinoises en 1950 et le contrôle de Pékin sur le Tibet. Le mouvement avait été réprimé dans le sang et entraîné la fuite de milliers de Tibétains, dont le dalaï lama, réfugié en Inde depuis.

Ces manifestations sont une source d’embarras pour le Népal qui souhaite renforcer ses relations avec la Chine. Cette dernière l’exhorte à interdire toute protestation et à mieux contrôler les réfugiés tibétains à l’intérieur de ses frontières, tandis que les pays occidentaux font de leur côté pression pour que le Népal autorise les manifestations.
Des milliers d’exilés tibétains vivent au Népal et des centaines d’autres sont autorisés à traverser le pays pour se rendre à Dharamsala, en Inde, où vit actuellement le dalaï lama, chef spirituel des bouddhistes thibétains en exil.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des