Tibet : “peu d’espoir” de compromis avec Pékin, selon le dalaï lama

DHARAMSALA (Inde) (AFP) – Le dalaï lama a reconnu mercredi qu’il y avait “peu d’espoir” d’un compromis sur le dossier tibétain avec le gouvernement chinois actuel, qui accuse le dignitaire religieux de “séparatisme”.
“J’ai eu beau exprimer clairement les aspirations des Tibétains…Nous n’avons obtenu aucun résultat concret”, a déclaré le dalaï lama qui s’exprimait à l’occasion du 51e anniversaire du soulèvement manqué contre Pékin de 1959, à l’issue duquel le chef spirituel des bouddhistes tibétains avait fui le Tibet.

“A en juger par le comportement des dirigeants chinois actuels …Nous n’avons engrangé aucun résultat tangible et il y a peu d’espoir pour que nous en obtenions à court terme”, a ajouté le dalaï lama depuis la ville indienne de Dharamsala, une bourgade accrochée aux contreforts de l’Himalaya, lieu du gouvernement tibétain en exil.
Agé de 74 ans, le chef spirituel des Tibétains en exil a également invité des responsables tibétains administrant la région autonome chinoise à visiter les communautés tibétaines exilées “du monde libre”, ce que Pékin proscrit.

Il a également affirmé qu’au Tibet, sous étroite administration chinoise, les moines et les nonnes vivaient dans des conditions “quasi-carcérales” dans le cadre d’une politique visant à “annihiler le bouddhisme”.
Le dalaï lama ne réclame pas l’indépendance du Tibet mais une large “autonomie culturelle” de ce territoire, envahi puis annexé par la Chine en 1950-1951.
Mais le laborieux dialogue entre représentants du dalaï lama et autorités chinoises est au point mort depuis des années.

Pékin assure que le Tibet fait partie de la Chine depuis le XIIIe siècle, une affirmation contestée par le gouvernement tibétain en exil. Pékin accuse aussi le dalaï lama, lauréat du prix Nobel de la paix en 1989, d’être un séparatiste, sous le couvert de religion.
La sécurité a été renforcée au Tibet mercredi, qui est également le jour anniversaire de sanglantes émeutes antichinoises il y a deux ans, ont indiqué des habitants joints par l’AFP qui ont fait état d’un climat tendu.

Lire aussi « Regain de tension au Tibet »

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>