S'abonner par email

Les “prophètes-guérisseurs” prospèrent en Europe

PARIS (AFP) – Plusieurs dizaines de pasteurs, prêtres ou laïcs, affichant des charismes -dons divins- de “guérison”, “délivrance” ou “prophétie”, connaissent un succès spectaculaire dans une Europe en crise.
De la Pologne au Portugal, de la Suisse à la Belgique, des hordes de blessés de l’âme ou du corps, aspirant au miracle, se pressent aux rassemblements très émotionnels de ces “nouveaux prophètes”.

Le prêtre catholique indien James Manjackal, venu à Rouen cet automne, stopperait les cancers, le pasteur parisien Carlos Payan, l’anorexie. La prophétesse américaine Deborah Kendrick aurait prié avec succès pour la réunification des deux Allemagne et le redressement de jambes torses.
Le phénomène va croissant depuis dix ans, au point que Mgr Joseph Boishu, évêque auxiliaire de Reims, accompagnateur du Renouveau Charismatique en France, “redoute que le merveilleux ne l’emporte sur le religieux”.

Dans une prochaine note pastorale, l’épiscopat appelle au “discernement” face aux leaders -réformés, évangéliques, catholiques-, qui officient sous diverses dénominations (Mouvement de la gloire, Troisième vague).
“Certaines personnes sortent troublées, ayant eu l’impression d’être manipulées, dans certains de ces grands rassemblements d’évangélisation”.
Reste que ceux-ci prospèrent, chauffés à blanc, comme en décembre, au centre Namur Expo, à Namur (Belgique) où étaient réunies 2.000 personnes.

Orthodoxes, … Lire la suite

L’Espagne annonce une cure d’austérité

Reuters – Paul Day
L’Espagne a présenté vendredi un plan destiné à réaliser 50 milliards d’euros d’économies d’ici 2013, via notamment une baisse des dépenses publiques représentant 4% du PIB, dans l’espoir de rassurer des marchés financiers qui s’interrogent sur la qualité de sa dette.
Pour réaliser ces économies, le gouvernement de Jose Luis Zapatero prévoit de réduire de 4% les coûts des salaires dans le secteur public.

Mais certains économistes doutent que ces mesures d’austérité suffisent pour que l’Espagne ramène son déficit public à 3% de son PIB d’ici 2013 comme elle s’y est engagée, d’autant que le taux de chômage a atteint 18,8% au quatrième trimestre 2009.
Cette question se pose d’autant plus que le gouvernement a admis que son déficit budgétaire 2009 avait atteint l’équivalent de 11,4% du PIB sous le coup de la baisse des rentrées fiscales et des plans de soutien à l’économie.

Lors d’une estimation précédente, le creusement du déficit avait été évalué à 9,5% du PIB.
Le gouvernement a aussi annoncé qu’il allait relever l’âge de départ légal à la retraite de 65 à 67 ans.
Le gouvernement a déjà annoncé des hausses d’impôts, dont un relèvement de 2% de la TVA, ce … Lire la suite

Le froid fait plusieurs dizaines de morts en Europe orientale

Reuters – Des dizaines de personnes ont succombé au froid en Europe orientale, où le thermomètre est descendu lundi jusqu’à -35 degrés dans certaines régions, perturbant les transports et obligeant les écoles à fermer.
De la Baltique au nord à la mer Noire au sud, des températures glaciales et de nouvelles chutes de neige ont semé le chaos, affectant les installations électriques, la distribution d’eau et l’approvisionnement alimentaire.
Les météorologues prévoient encore plusieurs jours de froid au-dessous des normes saisonnières avant que le temps se réchauffe.

En Pologne, pays qui a enregistré les températures les plus basses (-35° C), seize personnes au moins sont mortes ces trois derniers jours, ont indiqué les services de secours.
En Ukraine, nombre d’écoles ont dû fermer alors que le mercure tombait à -30°C dans l’est du pays.
Le froid a fait près de 200 morts en Pologne depuis novembre, dont 70 en janvier. En Ukraine, le bilan s’élève à 256 morts depuis le 18 décembre, a annoncé le ministère de la Santé à Kiev. Beaucoup de victimes sont des sans-abri.

Six personnes sont mortes de froid en République tchèque et onze en Roumanie. Deux sans-abri ont été retrouvés sans vie à Sofia, la capitale … Lire la suite

Sarkozy presse l’Outre-mer de se prendre en mains économiquement

 

Reuters – Yann Le Guernigou

Nicolas Sarkozy a assuré mardi les 2,5 millions de Français d’Outre-mer de sa volonté de mettre en oeuvre les décisions prises à l’issue des états généraux de 2009 tout en les pressant de prendre leur destin économique en mains.

Le chef de l’Etat a en outre une nouvelle fois défendu la nécessité d’une grande souplesse en matière d’organisation institutionnelle de leurs 12 territoires, permettant des degrés d’autonomie plus ou moins forts adaptés aux réalités locales.

 

“Nous sommes dotés d’une Constitution qui nous permet beaucoup de souplesse. Je compte bien en faire usage, dans le respect de la volonté exprimée par les populations concernées et avec une ligne rouge dont je n’accepterai jamais qu’elle soit franchie, c’est celle de l’indépendance”, a-t-il dit.

“L’Outre-mer est français et restera français”, a-t-il ajouté, en soulignant que ces territoires étaient “indissociables” de l’identité de la France.

 

Au passage, il s’est félicité que Martiniquais et Guyanais, en rejetant par référendum une plus grande autonomie le 10 janvier, aient adressé un “message d’attachement au lien étroit qui les unit” à la métropole.

Nicolas Sarkozy avait choisi La Réunion, la plus peuplée des collectivités françaises d’Outre-mer avec ses 800.000 habitants, pour présenter les Lire la suite

Election présidentielle : l’Ukraine penche vers la Russie

Ukraine

 

1- Des clefs pour comprendre

Cette ex-république soviétique est partagée entre le soutien à l’Occident et le soutien à la Russie.

Les pro-occidentaux sont soutenus par l’ouest et le centre du pays, et les pro-russes par l’est et le sud russophiles.

Un régime pro-occidental avait été mis en place en 2004 lors de la “Révolution Orange”, avec l’arrivée au pouvoir de Viktor Iouchtchenko comme président et de Ioulia Timochenko comme Premier ministre.

 

Ioulia Timochenko fut la pasionaria et l’image glamour du mouvement “orange”, avant d’entrer en querelle perpétuelle avec Iouchtchenko.

Le parti du président Viktor Iouchtchenko, qui formait une fragile majorité pro-occidentale avec le bloc de Mme Timochenko depuis décembre 2007, l’a quittée en septembre 2008 après l’adoption d’une série de lois réduisant les pouvoirs présidentiels.

 

Faute d’une nouvelle coalition, le président Iouchtchenko a prononcé en octobre 2008 la dissolution du Parlement mais a dû repousser cette mesure sine die face à la crise économique mondiale qui a lourdement frappé l’Ukraine.

Le Parlement actuel avait été élu aux législatives anticipées de septembre 2007, remportées de justesse par les pro-occidentaux face à l’opposition pro-russe.

 

En avril 2009, une vingtaine de milliers d’opposants au président Victor Iouchtchenko et au Premier ministre Ioulia Lire la suite

La pauvreté touche 17% des habitants de l’Union européenne

 

AP – Environ 17% des habitants des 27 pays membres de l’Union européenne sont menacés de pauvreté, les enfants et les personnes âgés étant les plus en danger, et 10% de la population n’a pas les moyens de chauffer convenablement son domicile, selon une étude publiée lundi par Eurostat.

 

Ce taux de pauvreté relevé en 2008 est relativement stable depuis 2005 puisqu’il n’a oscillé qu’entre 16% et 17%, souligne l’institut de la statistique de l’UE. La notion de pauvreté, fondée sur les revenus après transferts sociaux, est relative au seuil de pauvreté, qui varie fortement d’un Etat à l’autre.

Eurostat note aussi qu’en 2008, 10% de la population des Vingt-sept n’avait pas les moyens de chauffer convenablement son domicile, 9% n’avait pas les moyens de s’offrir tous les deux jours un repas composé de viande, de poulet ou de poisson, 9% n’avait pas les moyens de s’offrir une voiture personnelle, et 37% n’avait pas les moyens de partir une semaine en vacances.

 

Les risques de pauvreté les plus élevés ont été observés en Lettonie (26%), en Roumanie (23%), en Bulgarie (21%) ainsi qu’en Grèce, en Espagne et en Lituanie (20% chacun), et les plus faibles en République tchèque (9%), aux Lire la suite

Le président-élu croate veut s’attaquer à la corruption

 

Reuters – Zoran Radosavljevic

La corruption est endémique en Croatie mais les autorités sont résolues à la combattre à tous les niveaux, a assuré le président-élu Ivo Josipovic.

“C’est un état d’esprit qui s’est imposé, au point que même l’homme le plus honnête pense qu’il ne pourra rien obtenir sans ‘graisser la patte’ d’un individu, de l’échelon le plus bas aux rangs les plus élevés”, a déploré le vainqueur de l’élection du 10 janvier dans une interview accordée à Reuters.

 

Cet expert en droit, candidat social-démocrate, prendra ses fonctions le 18 février et pilotera la dernière phase du processus d’adhésion à l’Union européenne, que l’ancienne république yougoslave espère rejoindre en 2012.

Ivo Josipovic constate que la corruption est ancrée dans les milieux politiques, à en juger par le nombre d’enquêtes ouvertes pour détournements de fonds dans les entreprises publiques par le Premier ministre de centre droit Jadranka Kosor à son arrivée à la tête du gouvernement en juillet.

 

“Il n’y a pas de magie. La corruption ne disparaîtra pas du jour au lendemain mais nous faisons de gros efforts. L’UE le sait et j’espère qu’elle nous en saura gré”, a-t-il déclaré.

“Le cours des événements suggère qu’il n’y aura pas Lire la suite

Evasion fiscale : les banquiers suisses réclament une clarification

 

AP – Agacés par l’épisode des fichiers HSBC partis en France, les banquiers suisses ont réclamé jeudi de leur gouvernement qu’il fasse adopter dans les plus brefs délais une loi sur l’assistance administrative en matière fiscale. Pour eux, pas question d’assistance sans contrepartie de l’étranger. Et si des données confidentielles volées devaient servir de fondement à une demande de renseignements, ils jugent que la Confédération devrait refuser l’entraide.

 

S’exprimant à Berne lors de la traditionnelle rencontre avec la presse, la présidente des banquiers privés genevois, Anne-Marie de Weck, a notamment évoqué l’affaire HSBC et l’attitude de la France “qui a remis en cause différents principes de droit ancrés dans sa propre législation ainsi que dans la convention européenne d’entraide judiciaire”. A leurs yeux, il ne fait aucun doute que la Suisse doit refuser toute demande d’aide qui s’appuierait sur des documents volés.

 

Dans l’affaire HSBC, des fichiers volés par un ancien collaborateur de la banque à Genève avaient été transmis au parquet de Nice qui avait ouvert une enquête pour des faits présumés de “blanchiment”. Face au tollé en Suisse, la justice française a récemment accepté de les restituer.

Les banquier suisses ont demandé jeudi des clarifications préalables sur l’utilisation Lire la suite

Les lois antiterroristes britanniques épinglées à Strasbourg

Reuters – La Cour européenne des droits de l’homme a condamné les lois d’exception antiterroristes du Royaume-Uni, qui permettraient une pratique trop discrétionnaire des interpellations et des fouilles.
Le “Terrorism act 2000”, un ensemble de mesures en vigueur depuis le 19 février 2001, permet à un officier de police d’autoriser ses subordonnés à arrêter et fouiller tous les individus dans un périmètre donné en l’absence même d’une quelconque suspicion pesant sur eux.
Il suffit qu’ils le jugent “opportun”.

Dans un arrêt rendu à l’unanimité, la Cour de Strasbourg donne raison à deux citoyens britanniques, dont une journaliste, qui avaient porté plainte après avoir été interpellés et fouillés aux abords d’une manifestation à Londres en 2003.
Elle estime que ces contrôles, fondés sur la seule “intuition” du policier, constituent une violation du droit au respect de la vie privée.

Ils engendrent, selon elle, un grand risque “d’arbitraire”, et risquent de favoriser une discrimination au faciès ou d’être détournés pour empêcher la tenue d’une manifestation.
La Cour européenne relève que ces mesures n’ont rien d’exceptionnel puisque, selon les statistiques du ministère de la Justice, les contrôles effectués au titre du Terrorism act 2000 sont passés de 33.177 en 2004 à 117.278 en … Lire la suite

Une Europe à deux têtes

AP – La présidence de l’Union européenne a deux têtes depuis ce vendredi 1er janvier, jour officiel de l’entrée en fonction du nouveau président permanent du Conseil européen, l’ex-Premier ministre belge Herman Van Rompuy, et date inaugurale pour l’Espagne de ses six mois de présidence tournante de l’UE. Une configuration inédite qui nécessitera certainement une période de rodage.

A la suite de la Suède, l’Espagne a lancé sa présidence semestrielle en fanfare, un grand spectacle son et lumière marquant l’événement et le passage à 2010 sur la place de la Puerta del Sol à Madrid. Si la transmission s’est faite dans la bonne humeur, la tâche s’annonce ardue pour le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, que la crise économique n’a pas épargné.

La présidence espagnole est en effet la première à intervenir depuis l’adoption du traité de Lisbonne, qui instaure une direction bicéphale en créant, en plus du dispositif tournant, un poste de président fixe de l’Union. Des couacs sont donc à attendre au sommet du bloc européen, d’autant qu’il ne faut pas oublier le président de la Commission, le Portugais José Manuel Barroso, qui entamera en février un nouveau mandat de cinq ans.

A ce triumvirat … Lire la suite

Corruption : l’UE sanctionne la Bulgarie et critique la Roumanie

La Bulgarie sanctionnée
La Commission européenne a suspendu mercredi le versement de centaines de millions d’euros d’aide à la Bulgarie pour sanctionner l’absence dans le pays de progrès contre la corruption et a lancé une mise en garde à la Roumanie.
Johannes Laitenberger, porte-parole de l’exécutif européen, a refusé de chiffrer le montant des fonds affectés. Ils dépassent les 500 millions d’euros, indiquent des responsables de la Commission.

Dans un rapport sur la gestion des fonds communautaires par la Bulgarie, membre le plus pauvre de l’Union européenne, et un autre sur ses efforts en matière de réforme judiciaire, la Commission estime que la lutte contre la corruption et le crime organisé “ne produit pas de résultats”. Elle s’estime dans le devoir de protéger l’argent des contribuables européens.
Bruxelles émet là ses critiques les plus dures jamais formulées envers un membre de l’UE. Elle a décidé de suspendre le versement à Sofia des fonds dits de préadhésion et retiré leur accréditation à deux agences gouvernementales chargées de les gérer.

Selon des analystes, l’exécutif européen entend à la fois envoyer un message de fermeté aux autres pays des Balkans candidats à l’adhésion et rassurer les électeurs déçus par l’élargissement du bloc à … Lire la suite

La Belgique plus que jamais menacée d’éclater

La Belgique existe depuis 177 ans.
Le 18 novembre, une grande marche pour l’unité de la Belgique avait réuni environ 35.000 francophones et néerlandophones à Bruxelles.

1- Leterme reste, flanqué de 3 sages pour la réforme de l’Etat
Faute d’alternative, le roi des Belges a maintenu le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme, mais a chargé 3 “sages” de préparer rapidement la réforme de l’Etat exigée par les Flamands pour continuer à cohabiter avec les francophones au sein du même pays.
Leterme s’était donné jusqu’au 15 juillet pour parvenir à un accord entre partis néerlandophones et francophones sur une réforme des institutions. Les négociations sur la réforme institutionnelle avaient commencé le 2 juin dans une atmosphère de profonde méfiance réciproque.

Albert II a annoncé tard jeudi soir qu’il refusait la démission de M. Leterme et que le gouvernement de coalition, formé en mars après moultes difficultés, était donc reconduit dans ses fonctions.
Le chrétien-démocrate flamand sera cependant largement déchargé du dossier sur lequel il patine depuis le début, le casse-tête de la réforme de l’Etat censée renforcer l’autonomie des régions, que la première d’entre elles, la Flandre, réclame à cor et à cri.

Trois “sages” sont chargés spécialement de cette mission. … Lire la suite