L’Espagne annonce une cure d’austérité

Reuters – Paul Day
L’Espagne a présenté vendredi un plan destiné à réaliser 50 milliards d’euros d’économies d’ici 2013, via notamment une baisse des dépenses publiques représentant 4% du PIB, dans l’espoir de rassurer des marchés financiers qui s’interrogent sur la qualité de sa dette.
Pour réaliser ces économies, le gouvernement de Jose Luis Zapatero prévoit de réduire de 4% les coûts des salaires dans le secteur public.

Mais certains économistes doutent que ces mesures d’austérité suffisent pour que l’Espagne ramène son déficit public à 3% de son PIB d’ici 2013 comme elle s’y est engagée, d’autant que le taux de chômage a atteint 18,8% au quatrième trimestre 2009.
Cette question se pose d’autant plus que le gouvernement a admis que son déficit budgétaire 2009 avait atteint l’équivalent de 11,4% du PIB sous le coup de la baisse des rentrées fiscales et des plans de soutien à l’économie.

Lors d’une estimation précédente, le creusement du déficit avait été évalué à 9,5% du PIB.
Le gouvernement a aussi annoncé qu’il allait relever l’âge de départ légal à la retraite de 65 à 67 ans.
Le gouvernement a déjà annoncé des hausses d’impôts, dont un relèvement de 2% de la TVA, ce qui devrait permettre de collecter 40 milliards d’euros de recettes fiscales supplémentaires, environ 4% du PIB, au cours des trois prochaines années.

L’Espagne doit ramener son déficit public sous le seuil des 3%de son PIB non seulement pour se conformer aux règles édictées par Bruxelles mais également pour rassurer des marchés déjà échaudés par les difficultés budgétaires de la Grèce, autre pays membre de la zone euro.
Standard & Poor’s, qui a réduit de “AAA” à “AA+” la note de la dette espagnole en début d’année dernière, a abaissé à négative sa perspective en décembre dernier.
La dette publique espagnole représente environ 60% de son PIB, soit moitié moins que la dette publique grecque.
Jason Webb, version française Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des