L’Europe balayée par une violente tempête, au moins 53 morts

PARIS (AFP) – Portée par des vents violents et de fortes marées, la tempête Xynthia, qui balaye l’Europe depuis samedi, a fait au moins 53 morts, dont au moins 45 en France, où plusieurs communes ont été inondées et plus d’un million de foyers privés d’électricité.
La France, avec 45 à 50 morts, plusieurs disparus et des dizaines de blessés, a payé le plus lourd tribut à la tempête, l’une des plus violentes depuis celles qui avaient frappé le pays en décembre 1999 (faisant 92 morts), selon le bilan des autorités françaises.

Le Premier ministre français François Fillon a qualifié la tempête de « catastrophe nationale ».
« C’est une tempête exceptionnelle alliée à des coefficients de marée très élevés sur la côte vendéenne et sur la côte de Charente-Maritime qui est à l’origine de cette catastrophe », a-t-il expliqué, « beaucoup des victimes ayant été noyées, surprises par une montée extrêmement rapide des eaux ».
La Vendée (ouest) a été le département le plus touché, avec un bilan provisoire d’une trentaine de morts, selon la préfecture. Dans plusieurs localités, comme à La-Faute-sur-Mer, les toits de certaines maisons émergeaient à peine de l’eau et des familles en larmes attendaient des nouvelles de leurs proches portés disparus, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les secours ont suspendu leurs recherches à la tombée de la nuit sur le littoral, après avoir retrouvé 26 personnes noyées, mais restaient sans nouvelles d’une trentaine de personnes.
Dans la Charente-Maritime voisine, également durement touchée, six personnes sont mortes, dont un enfant de dix ans. « On n’a plus rien, on a tout perdu » témoignait Fabrice Petit du Bousquet, habitant sinistré de la localité d’Ayrté.

Le président Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il se rendrait lundi matin dans ces deux départements, demandant « au gouvernement d’agir sans attendre pour que les mesures de solidarité nationale puissent intervenir dans les meilleurs délais ».
D’autres départements du littoral ou du centre ont été balayés par les vents et déplorent des victimes, noyées ou tuées par des chutes de branches d’arbre.
Dans l’ouest et le centre, quelque 500.000 foyers – contre un million dans la matinée – étaient encore privés d’électricité dimanche soir. Le gouvernement a assuré que le courant serait rétabli sous 48 heures dans 80% des foyers.

La tempête, qui s’était formée dans l’Atlantique, avait touché samedi le littoral portugais, tuant un enfant, avant de gagner l’Espagne, où trois personnes ont été tuées dans le nord.
Dimanche, deux grandes villes du nord du Portugal, Porto et Vila Nova de Gaia, étaient en alerte maximale en raison de la crue du Douro, le fleuve qui les sépare. De nombreuses inondations étaient signalées dans le centre et le nord, où plusieurs axes routiers ont été coupés.
Dans la soirée, la dépression a gagné progressivement le Bénélux et le nord de l’Europe.

Trois décès ont été enregistrés en Allemagne, où les vents soufflant à 110 km/h provoquaient d’importantes perturbations dans les transports.
Un automobiliste a été tué lorsqu’un arbre s’est abattu sur sa voiture en Forêt Noire (ouest), une femme qui faisait du jogging a été tuée par la chute d’un arbre en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (nord), tout comme un homme de 69 ans à l’ouest de Francfort.
La Belgique déplorait aussi dimanche soir son premier décès, celui d’un homme tué par la chute d’un arbre dans son jardin à Jodoigne, près de Bruxelles.

En Suisse, le vent a soufflé jusqu’à 160 km/h, selon la police du canton de Vaud (ouest), mais aucune victime n’a été signalée.
La tempête a provoqué toute la journée d’importantes perturbations dans les transports, aériens comme ferroviaires.
En France, après des annulations et des retards, le trafic aérien revenait progressivement à la normale dimanche soir à l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle.
A l’aéroport de Francfort (Allemagne) plus de 200 vols ont été annulés. La gare centrale de Francfort a été fermée et de nombreux trains ont été annulés au départ de Stuttgart.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>