L’ONU appelle Israël et le Liban à cesser l’escalade verbale

Malgré les récentes déclarations publiques agressives et belliqueuses entre le Liban et Israël, la situation à la frontière des deux pays n’a jamais été aussi calme depuis des décennies, a déclaré vendredi au siège de l’ONU à New York le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Michael Williams.
« Cette rhétorique publique et ce recours à l’outrance contreviennent à l’esprit de la résolution 1701 et sont fondamentalement contre-productifs », a déclaré M. Williams à la presse. Ces déclarations ont « suscité des inquiétudes sur la possibilité d’une nouvelle confrontation » entre les deux pays, a-t-il ajouté.

« Malgré ces déclarations publiques, les deux parties continuent d’exprimer leur engagement pour la cessation des hostilités et la mise en œuvre de la résolution 1701 », a affirmé M. Williams.
Même si le cessez-le-feu entre les deux pays est respecté, des progrès doivent être effectués, a-t-il aussi souligné. Il a exhorté Israël à stopper immédiatement les violations continues de l’espace aérien libanais et à amorcer le retrait du village de Ghadjar.
Le Liban a pour sa part été sommé de mieux contrôler ses frontières et la circulation des armes et d’amorcer un processus politique de désarmement des groupes armés.

« La mise en œuvre de la résolution 1701 peut garantir la stabilité pour les populations libanaises et israéliennes et dans la région. Nous encourageons les parties à travailler pour sa pleine application », a-t-il conclu.
Par ailleurs, le Bureau du Procureur du Tribunal spécial pour le Liban a nommé vendredi son Chef des Enquêtes, le Britannique Michael Taylor. Le mandat du Tribunal est de poursuivre les personnes responsables de l’attentat du 14 février 2005 qui a notamment entraîné la mort de Rafic Hariri, alors Premier ministre du Liban.

Source : ONU

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des