Ban : les conditions de vie dans les bidonvilles violent les droits de l’homme

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a estimé que les conditions de vie épouvantables dans les bidonvilles constituaient une violation des droits de l’homme et que l’aide apportée aux habitants pour reconquérir leurs droits renforçait les sociétés et enrayait la dégradation de l’environnement.
« Les conditions de vie dans les bidonvilles sont une violation des droits de l’homme », a dit M. Ban dans un message adressé aux participants de la cinquième session du Forum urbain mondial, qui se déroulait lundi dans la ville brésilienne de Rio de Janeiro.

« Les enfants qui n’ont pas d’eau potable, les femmes qui ont peur pour leur sécurité, les jeunes gens qui n’ont pas la chance de recevoir une éducation décente ont droit à mieux, et nous avons la responsabilité de faire mieux » pour les aider, a ajouté M. Ban.
Le Forum a été établi par les Nations Unies pour étudier les effets de l’urbanisation rapide sur les communautés, les villes, les économies et le climat. Sa première réunion a eu lieu à Nairobi, au Kenya, en 2002.

Le Secrétaire général a noté qu’on estime que 22 millions de personnes dans les pays en développement ont réussi à quitter les bidonvilles … Lire la suite