AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé “Guide de la révolution”. Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au “renversement” de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de blessés.
Les souverains ont … Lire la suite

Corruption : l’UE sanctionne la Bulgarie et critique la Roumanie

La Bulgarie sanctionnée
La Commission européenne a suspendu mercredi le versement de centaines de millions d’euros d’aide à la Bulgarie pour sanctionner l’absence dans le pays de progrès contre la corruption et a lancé une mise en garde à la Roumanie.
Johannes Laitenberger, porte-parole de l’exécutif européen, a refusé de chiffrer le montant des fonds affectés. Ils dépassent les 500 millions d’euros, indiquent des responsables de la Commission.

Dans un rapport sur la gestion des fonds communautaires par la Bulgarie, membre le plus pauvre de l’Union européenne, et un autre sur ses efforts en matière de réforme judiciaire, la Commission estime que la lutte contre la corruption et le crime organisé “ne produit pas de résultats”. Elle s’estime dans le devoir de protéger l’argent des contribuables européens.
Bruxelles émet là ses critiques les plus dures jamais formulées envers un membre de l’UE. Elle a décidé de suspendre le versement à Sofia des fonds dits de préadhésion et retiré leur accréditation à deux agences gouvernementales chargées de les gérer.

Selon des analystes, l’exécutif européen entend à la fois envoyer un message de fermeté aux autres pays des Balkans candidats à l’adhésion et rassurer les électeurs déçus par l’élargissement du bloc à … Lire la suite