L’ONU exprime sa « grande préoccupation » concernant le sort des immigrés et des gitans en Italie

AP – La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Navi Pillay a exprimé jeudi sa « grande préoccupation » concernant le sort réservé par l’Italie aux immigrés et aux gitans et a appelé les autorités italiennes à créer une institution indépendante de défense des droits de l’homme.

Navi Pillar, qui a visité deux campements de gitans à la périphérie de Rome et le centre d’identification et d’expulsion de Ponte Galeria, a estimé que la politique des autorités italiennes consistait à « traiter les questions relatives aux immigrés et aux gitans principalement comme un problème de sécurité plutôt que sous l’angle de l’intégration ».
La défense des minorités comme les gitans et la situation des immigrés en Italie « ont été les deux principaux problèmes qui ont été soulevés lors de mes discussions avec le gouvernement » a-t-elle ajouté.

La haut commissaire a relevé une étude qui montre que sur 5.864 nouvelles à la télévision ayant trait à l’immigration, seulement 26 ne parlaient pas de l’immigration en relation avec un délit ou un problème de sécurité.
Elle a exhorté les dirigeants et médias italiens à lutter contre ce type de comportements et a demandé la création d’une institution … Lire la suite

Des centaines de manifestants veulent voir le président nigérian

Reuters – Plusieurs centaines de Nigérians ont défilé mercredi en direction de la résidence présidentielle à Abuja pour demander que le chef de l’Etat, Umaru Yar’Adua, apparaisse enfin en public deux semaines après son retour d’Arabie saoudite, où il était hospitalisé depuis novembre.
Le président nigérian, âgé de 58 ans, n’a pas été vu en public depuis son retour de Djeddah où il était soigné pour des problèmes cardiaques. Aucun communiqué officiel n’a été diffusé mais de source proche de la présidence on précise qu’il est toujours en soins intensifs.

« Nous ne voulons pas d’un président invisible, il faut qu’il soit révoqué. Nous en avons assez d’un président qui ne peut pas gouverner. Nous voulons le voir », a lancé à la foule l’un des organisateurs de la manifestation, Babatunde Ogala, un homme politique de Lagos, la capitale économique du pays.
Les protestataires ont prévu de marcher vers Aso Rock, la résidence présidentielle, et de remettre une lettre de protestation au secrétaire général du gouvernement, qui assure la coordination entre le président et les ministres.

Certains observateurs craignent que l’état de santé chancelant du président ne pousse son entourage, emmené par sa femme Turai, à tout faire pour conserver … Lire la suite

Icesave : l’Islande contrainte de vite renégocier avec Londres et La Haye

REYKJAVIK (AFP) – L’écrasante victoire du non au référendum sur l’accord Icesave a mis sous pression le gouvernement de Reykjavik pour renégocier avec le Royaume-Uni et les Pays-Bas le remboursement de la dette de la banque, dont les Islandais refusent de payer la facture.
« Le référendum passé, il est de notre devoir de reprendre la fin des négociations », a déclaré la chef du gouvernement de coalition de gauche, Johanna Sigurdardottir, après le verdict sans appel du scrutin de samedi.

Reykjavik a assuré qu’il allait « continuer dans les prochains jours ses efforts déterminés pour trouver une solution satisfaisante » avec Londres et La Haye.
Le non l’a emporté avec 93,2% des suffrages, contre seulement 1,8% pour le oui, selon les derniers résultats annoncés avec seulement 2.500 bulletins restant à dépouiller, pour une participation finale de 62,51%.

Ce résultat « est un message tellement fort que le gouvernement ne peut pas rester sur les mêmes bases de négociation » entamées avec les gouvernements britannique et néerlandais, estime Olafur Isleifsson, professeur d’écononomie à l’Université de Reykjavik.
Quelque 230.000 Islandais ont été appelés samedi à se prononcer sur un accord organisant le remboursement par Reykjavik de 3,9 milliards d’euros avancés par … Lire la suite

Zimbabwe : Mugabe, 86 ans, se dit prêt à se représenter à la présidence

HARARE (AFP) – Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, âgé de 86 ans, s’est dit prêt jeudi à se représenter à des élections après trente ans de pouvoir, si son parti le souhaitait.
« Si la ZANU-PF dit oui, je me présenterai », a dit le dirigeant lors d’une conférence de presse.
Robert Mugabe est à la tête du Zimbabwe depuis son indépendance en 1980. Il y a un an, après une grave crise économique et politique, il a été contraint de partager le pouvoir avec son ancien rival, Morgan Tsvangirai, devenu Premier ministre.

La formation de leur gouvernement d’union, qui fonctionne bon an mal an depuis février 2009, a permis de mettre un terme à une hyperinflation inouïe et de faire revenir les donateurs internationaux.
M. Tsvangirai a récemment réclamé de nouvelles élections devant les blocages au gouvernement et dans le pays.
Selon l’accord qui a conduit à la formation du gouvernement d’union, les prochaines élections doivent se dérouler dans le cadre d’une nouvelle constitution.

La rédaction de celle-ci a été entreprise mais elle se heurte à l’obstruction de partisans de la ZANU-PF qui s’opposent à des réformes. Les travaux ont été interrompus en janvier pour permettre une plus … Lire la suite

La Russie livrera des missiles antimissiles à l’Iran

Reuters – La Russie entend respecter ses engagements et livrer à l’Iran le système de défense antimissiles S-300 commandé par Téhéran, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Sergeï Riabkov, cité par l’agence Interfax.
Moscou avait indiqué mercredi que la livraison avait été reportée pour des raisons techniques.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, reçu lundi au Kremlin, a invité le président russe Dmitri Medvedev à renoncer à cette vente qui pourrait permettre à Téhéran de faire face à des frappes ciblées contre ses installations nucléaires.

« Il existe un contrat pour fournir ce système à l’Iran et nous le remplirons. Les retards sont dus à des problèmes techniques », a déclaré Sergeï Riabkov.
Ce dernier s’est élevé contre les tentatives de politiser les exportations d’armes russes vers l’Iran.
« Il est absolument incorrect de mettre l’accent sur la question de la fourniture de S-300 et d’en faire un problème majeur, sans parler du fait de la lier aux discussions visant à rétablir la confiance sur le caractère purement pacifique du programme nucléaire iranien », a-t-il dit.
Guy Faulconbridge, version française Pascal Liétout

Lire aussi « Iran : agir militairement ? »Lire la suite

Niger : le coup d’Etat est approuvé par la rue

1- Des clefs pour comprendre
Le Niger était plongé depuis des mois dans une crise politique lorsqu’un coup d’Etat renversa jeudi le président Mamadou Tandja : un « Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD) » a pris le pouvoir dans des combats qui ont fait au moins 3 morts.
L’armée a suspendu la Constitution, déclaré le gouvernement « dissous », et a promis de ramener la démocratie.

Pays du sud du Sahara, frappé par la sécheresse et la désertification, le Niger a connu trois coups d’Etat entre 1974 et 1999. Le pays, qui figure parmi les moins développés selon l’index des Nations unies, a un taux de 70% d’illettrisme parmi sa population, et le plus fort taux de natalité au monde.
Frappé par une grande pauverté, c’est pourtant le troisième producteur mondial d’uranium.


2- Manifestations de soutien à la junte

Des centaines de Nigériens ont fait éclater vendredi leur joie après le coup d’Etat de la veille, selon des témoins, et l’opposition a appelé à une grande manifestation en soutien à la junte qui a renversé le président.

Dans la ville de Dosso (ouest), des habitants, par centaines, ont défilé pour « exprimer leur joie et leur … Lire la suite

Le Pérou, bonne élève de la luute contre le chômage, au prix d’une grande précarité

LIMA (AFP) – Au cours d’une année 2009 où la crise a fait disparaître 2,2 millions d’emplois en Amérique latine, le Pérou a vu son chômage baisser : une prouesse liée à la flexibilité de son marché du travail, mais dont l’autre facette est la précarité.
L’Organisation internationale du travail (OIT) a salué récemment le Pérou, un des deux seuls pays latino-américains avec l’Uruguay où l’emploi en zone urbaine a maintenu le cap en 2009. Symboliquement, le chômage y a même baissé de 8,6% à 8,5% en un an, tandis qu’il est passé de 7,6 à 7,3% en Uruguay.

C’est « un exemple de succès dans la lutte contre la crise et son impact sur le marché du travail », a estimé Jean Maninat, directeur régional de l’OIT, lors d’un forum à Lima. Mais pour nombre d’experts, il s’agit d’un succès en trompe-l’oeil.
« Le taux de chômage au Pérou a toujours été assez bas, autour de 8%. Le vrai problème ici n’est pas le chômage officiel, c’est la pauvre qualité de l’emploi, qui provoque bas revenus et pauvreté », estime Jorge Gonzalez Izquierdo, économiste et ex-ministre du Travail.

La dérégulation du marché du travail, en grande partie insufflée dans … Lire la suite

Tchad : les 500.000 réfugiés de l’est en danger

1- Des clefs pour comprendre
L’Est du Tchad, frontalier avec la province soudanaise du Darfour, abrite des camps où sont accueillis 500 000 réfugiés et Tchadiens déplacés par les combats au Soudan, en République centrafricaine et au Tchad :
– Les réfugiés soudanais victimes du conflit au Darfour arrivent depuis la fin 2003 et représentent environ 240.000 personnes, hébergées dans 12 camps administrés par les organisations de l’ONU et les ONG.
– 180.000 Tchadiens déplacés en raison des violences soudanaises mais aussi des tensions locales.
– 70.000 réfugiés venus de République centrafricaine.

Les régugiés vivent dans des conditions extrêmement précaires aggravées par la sécheresse et la famine qui sévit dans l’est du pays. Heureusement, 79 agences de l’ONU et ONG leur fournissent hébergements et assistance, médicale et alimentaire.
Cependant, les bandits et les « coupeurs de route » empêchent le bon acheminement de l’aide humanitaire. Les nombreuses ONG dénoncent souvent leurs conditions précaires de sécurité.
Les agresseurs s’en prennent désormais aux convois humanitaires, même s’ils sont escortés.

Cela malgré la présence d’une force de maintien de la paix de l’ONU, la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), forte de 3000 hommes.
La zone d’opération de … Lire la suite

Obama défend son plan de relance de l’économie face à la grogne des Américains

WASHINGTON (AFP) – Barack Obama a défendu mercredi le plan de relance qu’il a signé il y a exactement un an, accusant ses adversaires républicains de ne pas reconnaître les bénéfices d’un dispositif qui a, selon lui, empêché les Etats-Unis de connaître une seconde Grande dépression.
« Un an plus tard, c’est en grande partie grâce au plan de relance qu’une deuxième dépression (comme celle des années 1930) n’est plus une éventualité », a affirmé M. Obama, alors que des élus républicains assurent que le plan a surtout creusé le déficit.

« Nous avons agi parce que si nous ne l’avions pas fait, cela nous aurait menés à une catastrophe », a-t-il ajouté à propos de ce plan de 787 milliards de dollars, qu’il avait signé un mois après sa prise de fonctions, le 17 février 2009 à Denver (Colorado, ouest).
Mais, même si les Etats-Unis sont sortis de la récession économique l’été dernier, le pays peine encore à créer des emplois, et le taux de chômage officiel reste historiquement élevé à 9,7%. Le président a reconnu qu’au vu de ces chiffres, beaucoup d’Américains pouvaient avoir l’impression que ce plan n’avait pas fonctionné.

« Des millions d’Américains sont toujours au … Lire la suite

L’OCDE épingle la France et d’autres sur l’aide au développement

Reuters – Véronique Tison
Un rapport de l’OCDE épingle plusieurs pays, dont la France, qui ne respectent pas leurs engagements en matière d’aide publique au développement.
La publication de cette étude intervient à la veille d’une réunion, à Madrid, des ministres de l’Union européenne chargés du dossier.

En 2005, les quinze pays de l’UE membres du comité d’aide au développement de l’OCDE s’étaient engagés à consacrer en 2010 au moins 0,51% de leur richesse nationale à l’aide publique au développement (APD).
« L’aide aux pays en développement pour 2010 va atteindre des niveaux records exprimés en dollars après avoir augmenté de 35% depuis 2004 », relève l’Organisation de développement et de coopération économiques dans un communiqué.

« Ce sera néanmoins toujours moins que les aides promises par les principaux donneurs de la planète il y a cinq ans à l’occasion des sommets de Gleneagles et du Millénaire +5. »
L’organisation chiffre à 21 milliards de dollars l’écart entre les promesses d’il y a cinq ans et les projections pour 2010, du fait des « résultats insatisfaisants de plusieurs grands donneurs ».
Selon l’étude, la France consacrera cette année 0,46% de son produit national brut à l’APD, l’Allemagne 0,40%, l’Autriche 0,37%, … Lire la suite

Egypte : la fin des soins de santé gratuits frappe d’abord les plus pauvres

LE CAIRE, 15 février 2010 (IRIN) – Hesham Gohary a dit qu’il se rendait depuis des semaines au ministère de la Santé, dans le centre du Caire, dans l’espoir d’obtenir une dialyse rénale gratuite, mais repartait toujours les mains vides.

Cet agriculteur de 54 ans fait partie des 35 000 patients à bas revenus souffrant d’insuffisance rénale, dont la facture de santé s’élevant collectivement à 118 millions de dollars était autrefois réglée par le gouvernement, jusqu’à ce que celui-ci déclare récemment que ses caisses étaient vides.
« J’ai terriblement besoin de cette dialyse », a dit M. Gohary à IRIN. « Mais cela semble tellement difficile d’obtenir un traitement gratuit dans ce pays ces temps-ci ».

Sur une population totale de 80 millions d’habitants, environ 35 millions de personnes sont enregistrées dans le système d’assurance santé publique, d’après le ministère de la Santé, la plupart des habitants restants étant censés bénéficier de soins de santé gratuits.
Les patients souhaitant recevoir des traitements gratuits doivent en faire la demande auprès d’un bureau du ministère de la Santé, et si leur demande est acceptée, ils reçoivent une lettre officielle autorisant les hôpitaux publics à les traiter gratuitement. Les hôpitaux réclament ensuite les … Lire la suite

Les milliardaires russes ont de nouveau le vent en poupe

MOSCOU (AFP) – Les milliardaires russes se sont refait une santé à l’issue de 2009, après avoir vu leurs fortunes plonger de façon impressionnante en raison de la crise économique mondiale, selon l’édition de lundi du magazine russe Finans.
Début 2010, le titre d’homme le plus riche de Russie est revenu au patron de l’aciérie Novolipetsk (NLMK), Vladimir Lissine, dont la fortune a plus que doublé en un an pour s’établir à 18,8 milliards de dollars (contre 7,7 milliards en 2009), d’après le classement annuel du journal.

Cet homme discret, âgé de 54 ans, est « peu connu du grand public », mais il est considéré comme un « tsar » à Lipetsk (500 km au sud de Moscou), son fief d’adoption, où il contrôle notamment la plupart des médias locaux, raconte Finans.
Par ailleurs, son aciérie, considérée comme l’une des plus rentables de Russie, peut se targuer d’un endettement minimal, un atout peu répandu de nos jours, note le journal.

M. Lissine détrône ainsi le flamboyant patron du fonds d’investissement Onexim, Mikhaïl Prokhorov, le lauréat de 2009. Relégué à la deuxième place, ce dernier est tout de même toujours assis sur un confortable matelas, estimé à 17,85 milliards de … Lire la suite

Pakistan : la Cour suprême s’oppose au président Zardari

AP – Asif Shahzad
La possibilité d’un nouveau conflit entre le pouvoir judiciaire et le gouvernement menaçait dimanche au Pakistan, au lendemain de la décision de la Cour suprême de retoquer la nomination de deux juges par le président Asif Ali Zardari.
Lors d’une session extraordinaire tenue samedi soir, la Cour suprême a suspendu les nominations d’un de ses juges et d’un juge au tribunal de Lahore décidées seulement quelques heures auparavant par le président Zardari, contre les recommandations de la Cour.

La Constitution pakistanaise prévoit que le président consulte la Cour pour la nomination de nouveaux juges. Or, la Cour a estimé samedi soir qu’aucune consultation n’avait eu lieu et que la décision de Zardari « semblait enfreindre la disposition de la Constitution ».
Historiquement, les magistrats et les avocats ont toujours joué un rôle dans la vie politique pakistanaise. Il y a quelques années, les manifestations d’avocats avaient contribué au départ du président Pervez Musharraf. La décision de la Cour suprême faisait donc craindre dimanche une nouvelle crise dans ce pays jugé crucial par les Occidentaux dans la lutte contre les talibans.
Dimanche, le porte-parole du président Zardari a démenti les rumeurs selon lesquelles le gouvernement envisageait de … Lire la suite

Le vice-Premier ministre malgache présente sa démission

Reuters – Le vice-Premier ministre malgache, Ny Hasina Andriamanjato, a présenté sa démission alors que les divisions s’accusent au sein du gouvernement quant aux moyens de mettre fin à la crise politique dans l’île, qui dure depuis un an.
Andry Rajoelina, dirigeant du pays très isolé sur le plan diplomatique, risque des sanctions et la suspension d’une aide étrangère précieuse s’il n’accepte pas de compromis politique avant d’organiser des législatives afin d’apaiser les dirigeants d’opposition, les pays voisins et les donateurs étrangers.

Un proche d’Andriamanjato a déclaré jeudi soir à Reuters que le vice-Premier ministre – également ministre des Affaires étrangères – avait fait valoir à Rajoelina qu’il ne serait pas reconnu internationalement et que la crise ne se réglerait pas sans la création d’un gouvernement d’union avant tout scrutin.
« Le vice-Premier ministre soutient la position de la communauté internationale. En outre, il estime que les signaux (émis par le gouvernement) vont dans une autre direction », a dit ce membre de son entourage. Andriamanjato « a remis sa lettre de démission le 10 février à Andry Rajoelina », a-t-il ajouté.

Un porte-parole de la présidence a indiqué vendredi que la démission avait été acceptée, et n’a pas fait … Lire la suite

A Washington recouverte de neige, le débat sur le climat s’enflamme

WASHINGTON (AFP) – Le débat sur le réchauffement climatique s’enflammait de nouveau cette semaine à Washington, les opposants à la lutte contre les gaz à effets de serre s’appuyant sur la tempête de neige record qui s’est abattue sur la capitale américaine pour mettre en avant leurs idées.
Pour les « sceptiques », tout est bon pour tenter de convaincre l’opinion publique que l’atmosphère ne se réchauffe pas.

L’irréductible opposant à la loi sur le climat au Congrès, le sénateur républicain Jim Inhofe qui ne croit pas au réchauffement climatique, est allé jusqu’à construire avec sa famille un igloo devant le Capitole. Sur l’édifice de neige, une pancarte indique: « nouvelle maison d’Al Gore » (l’ancien vice-président américain, champion de la lutte anti-réchauffement).
Le sénateur, qui conduit au Congrès l’opposition à la loi sur le climat, a ensuite diffusé les photos sur sa page Facebook.

Plus sérieusement, le sénateur a également fait ce commentaire dans un e-mail transmis à l’AFP, « à part la météo, l’une des histoires les plus importantes et les plus dérangeantes de l’année 2010 est la crise de confiance envers le GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur le climat) ».
« Le +consensus+ du GIEC disparaît peu … Lire la suite

Le Costa Rica élit sa première femme présidente, Laura Chinchilla

AP – Marianela Jimenez
Les Costaricains ont élu dimanche leur première femme présidente. La vice-présidente sortante Laura Chinchilla succède à son mentor Oscar Arias à la tête d’un petit pays considéré comme le plus stable d’Amérique latine.
Candidate du Parti de libération nationale (PLN, centre-droit) au pouvoir, Laura Chinchilla, 50 ans, a recueilli 47% des suffrages, contre 25% à son principal rival, Otton Solis du Parti d’action citoyenne (PAC, centre-gauche), selon les résultats officiels quasi-définitifs.

M. Solis a rapidement concédé sa défaite, comme Otto Guevara, candidat du Mouvement libertaire (ML, droite), qui est arrivé en troisième position avec 21% des voix et a salué « notre présidente ».
Après le Nicaragua, le Panama, le Chili et l’Argentine, le Costa Rica est le cinquième pays d’Amérique latine à élire une femme pour présidente. En franchissant le seuil des 40% de voix, Mme Chinchilla, favorite des sondages, l’a emporté dès le premier tour.

Les quelque 2,8 millions d’électeurs inscrits désignaient également dimanche 57 députés et près d’un millier d’élus municipaux. Faute de majorité au Congrès, Mme Chinchilla risquerait d’avoir du mal à mener à bien des réformes fiscales controversées et la libéralisation du secteur énergétique, a estimé lundi Heather Berkman du cabinet … Lire la suite

Reconstruction d’Haïti : il faut repartir de zéro

Haiti 1- Des clefs pour comprendre
Haïti a été frappé le 12 janvier par un violent séisme, de magnitude 7 sur l’échelle de Richter. C’est une catastrophe jamais vue depuis plus de deux siècles. Selon l’institut américain de géophysique, la longue secousse qui s’est produite à seulement 15 km à l’ouest de Port-au-Prince, la capitale, a été ressentie « très fortement par 3 millions d’Haïtiens ».
Alors que la République dominicaine voisine n’a pas été affectée, le tremblement de terre a ravagé une partie d’Haïti. Consulter la carte publiée par le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

Le séisme a fait 212.000 morts, selon une estimation du Premier ministre haïtien, et détruit la capitale Port-au-Prince. Des dizaines de milliers de corps ont été enterrés dans des fosses communes creusées à la hâte à l’extérieur de la capitale. Et beaucoup ne sont pas encore enterrés, dans le chaos ambiant.
La secousse a laissé d’innombrables sans-abri et des centaines de milliers de blessés. Selon la Croix rouge, 3 millions de personnes, soit 1/3 des habitants de l’île, ont besoin d’une aide d’urgence.

Haïti est très mal équipé pour faire face à ce type de catastrophes.
Le séisme était la 15e … Lire la suite

UE : la nouvelle Commission européenne enfin sur les rails

BRUXELLES (AFP) – La nouvelle Commission européenne doit enfin entrer en fonction la semaine prochaine avec un feu vert attendu du Parlement, mettant fin à une période de flottement et de léthargie d’un peu plus de trois mois alors que l’UE traverse la pire crise économique de son histoire.

Le mandat de l’actuel exécutif européen a pris fin le 31 octobre 2009 mais l’accouchement de la nouvelle équipe, présidée comme la précédente par José Manuel Barroso, s’est fait dans la douleur, contraignant l’équipe emmenée par l’ex-Premier ministre portugais à gérer les affaires courantes.
Le Parlement européen doit mettre fin à cette période mardi en votant en bloc sur la future Commission « Barroso II ». L’issue positive ne fait guère de doute, même si une minorité d’élus continuent à faire la fine bouche.

Pour en arriver là, les commissaires désignés ont dû subir des examens de passage parfois difficiles en janvier devant les parlementaires.
Ce fut le cas de Catherine Ashton, Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, mais aussi vice-présidente de la Commission. Nombre d’élus attendent encore d’être convaincus dans les mois à venir que la Britannique est à la hauteur de la fonction. La baronne fut très … Lire la suite

La dette de pays européens au centre de la réunion du G7

Reuters – Leika Kihara et Jan Strupczewski
Les ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G7, réunis samedi à Iqaluit, dans le Grand Nord canadien, se sont penchés sur la dette publique de certains pays européens qui inquiète de plus en plus les marchés.
Ils ont dit leur détermination à résoudre cette crise en se passant de l’intervention du Fonds monétaire international (FMI).

« Nous avons parlé de la Grèce, du Portugal et de l’Espagne et nous avons dit à nos partenaires que nous devions régler nous-mêmes le problème, sans l’aide du FMI », a déclaré à Reuters le président de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, au second jour de cette réunion des sept pays les plus industrialisés (Etats-Unis, Allemagne, Canada, France, Italie, Japon, Royaume-Uni).

Les pressions s’accentuent sur des pays comme la Grèce, le Portugal et l’Espagne pour qu’ils réduisent leurs dépenses et contrôlent mieux leur dette, alors que les marchés sont tombés vendredi à un plus bas de trois mois de crainte d’une déstabilisation de la zone euro.
Le conservateur allemand Günther Oettinger, l’un des dirigeants de la CDU de la chancelière Angela Merkel, a dit craindre samedi que l’euro ne devienne une monnaie instable, mais son collègue … Lire la suite

Les Etats-Unis s’enfoncent dans la pauvreté

Etats-Unis1- Des clefs pour comprendre
Avec un nombre croissant de personnes souffrant de la faim, un grand nombre de sans-abris, un taux de chômage de 10 %, de plus en plus de personnes ne pouvant bénéficier de soins médicaux, un déficit record de l’Etat fédéral…, le mythe de la puissance américaine s’effondre.


2- De plus en plus d’Américains souffrent de la faim

Globalement, le nombre de pauvres est en augmentation aux USA, avec plus de 38,8 millions de personnes. La pauvreté se développe d’une manière spectaculaire dans les villes avec une augmentation du nombre des familles sans-abri et souffrant de la faim.
Le nombre d’Américains qui reçoivent une aide alimentaire d’urgence de la principale organisation caritative spécialisée du pays et d’autres agences a augmenté de 46% entre 2005 et 2009, selon le rapport de « Feeding America » : 37 millions de personnes – dont 14 millions d’enfants – requièrent chaque année une aide alimentaire, ce qui représente plus de 10% de la population US (300 millions d’habitants).

Ce chiffre est fondé sur 61.000 interviews et 37.000 enquêtes auprès d’organismes caritatifs régionaux. En 2005, la précédente étude faisait état de 25,3 millions de personnes nécessitant une aide alimentaire. « Les … Lire la suite

La crise du logement affecte dix millions de Français

 

Reuters – La France compte 3,5 millions de mal-logés et dix millions de ses habitants sont affectés de près ou de loin par une crise du logement qui ne cesse de s’aggraver, prévient la Fondation Abbé Pierre.

Dans son 15e rapport annuel publié lundi, l’organisation souligne que « l’aggravation progressive de la crise du logement aboutit à un vrai problème de société » dont les autorités ne semblent pas avoir mesuré l’ampleur.

 

Aux 3,5 millions de mal-logés s’ajoutent 6,5 millions de personnes fragiles susceptibles de basculer à tout moment dans cette première catégorie en cas d’éclatement de la famille ou de perte d’emploi, par exemple.

« Le fait d’être logé ne signifie pas qu’on est à l’abri des difficultés », a commenté lors d’une conférence de presse Christophe Robert, délégué général adjoint de la Fondation Abbé Pierre.

 

La crise du logement est bien antérieure à la crise financière puis économique qui a submergé le monde à partir de l’été 2008, alors que ni ses manifestations ni ses causes n’ont été traitées, soulignent les auteurs du rapport.

Le problème du logement « s’ancre dans la durée » et la crise « ne fait que renforcer des difficultés qui perduraient depuis longtemps Lire la suite

Yémen : poursuite des combats dans le nord

Yemen1- Quelques clefs pour comprendre
Les combats font rage depuis le 11 août entre l’armée et les rebelles zaïdites appartenant à une branche du chiisme. Le pouvoir les accuse d’être soutenus par des groupes en Iran et de vouloir rétablir l’imamat zaïdite dans le pays tel qu’il existait avant sa chute dans les années 1960, ce qu’ils démentent.
L’offensive militaire a été déclenchée à la suite d’allégations de responsables locaux et de rebelles selon lesquelles ces derniers se seraient emparés de nouveaux secteurs aux dépens des troupes gouvernementales.

Le fief de la rébellion est situé dans la province de Saada, au nord-ouest du Yémen, près de la frontière saoudienne. Les rebelles ont pris les armes il y a cinq ans sous la direction d’un imam de la tribu des al-Hawthi, tué depuis et auquel son frère, Abdelmalek al-Hawthi, a succédé.
Le Yémen étant à majorité sunnite, la rébellion reproche au gouvernement d’avoir laissé les tribus du nord à l’abandon, et de se rapprocher de plus en plus des fondamentalistes sunnites, aux dépens du chiisme zaïdite, majoritaire dans le nord-ouest du Yémen, mais minoritaire sur l’ensemble du pays.

Les insurgés se plaignent d’avoir été marginalisés par le gouvernement sur le plan … Lire la suite

Les « prophètes-guérisseurs » prospèrent en Europe

PARIS (AFP) – Plusieurs dizaines de pasteurs, prêtres ou laïcs, affichant des charismes -dons divins- de « guérison », « délivrance » ou « prophétie », connaissent un succès spectaculaire dans une Europe en crise.
De la Pologne au Portugal, de la Suisse à la Belgique, des hordes de blessés de l’âme ou du corps, aspirant au miracle, se pressent aux rassemblements très émotionnels de ces « nouveaux prophètes ».

Le prêtre catholique indien James Manjackal, venu à Rouen cet automne, stopperait les cancers, le pasteur parisien Carlos Payan, l’anorexie. La prophétesse américaine Deborah Kendrick aurait prié avec succès pour la réunification des deux Allemagne et le redressement de jambes torses.
Le phénomène va croissant depuis dix ans, au point que Mgr Joseph Boishu, évêque auxiliaire de Reims, accompagnateur du Renouveau Charismatique en France, « redoute que le merveilleux ne l’emporte sur le religieux ».

Dans une prochaine note pastorale, l’épiscopat appelle au « discernement » face aux leaders -réformés, évangéliques, catholiques-, qui officient sous diverses dénominations (Mouvement de la gloire, Troisième vague).
« Certaines personnes sortent troublées, ayant eu l’impression d’être manipulées, dans certains de ces grands rassemblements d’évangélisation ».
Reste que ceux-ci prospèrent, chauffés à blanc, comme en … Lire la suite

Zambie : des hausses du prix du carburant vont faire grimper les prix alimentaires

LUSAKA, 26 janvier 2010 (IRIN) – En Zambie, une série de hausses des prix du carburant, qui va affecter les coûts de production agricole ainsi que le pouvoir d’achat des consommateurs, devrait faire grimper les prix des produits alimentaires, dans un pays où les deux-tiers de la population vivent avec un dollar ou moins par jour.

Le gouvernement a annoncé une hausse immédiate du prix du pétrole de 15 pour cent, peu de temps après une taxe de 10 pour cent sur le diesel, effective depuis le 1er janvier 2010.
Selon une étude de la Banque Mondiale citant des prix datant de l’époque où la crise pétrolière atteignait son sommet en 2008, ce pays enclavé affichait les prix du carburant les plus élevés d’Afrique australe.

Avec les nouvelles hausses, l’essence coûtera à Lusaka, la capitale, 1,53 dollar, soit une augmentation de 0,50 dollar, alors que le diesel – utilisé à l’origine dans les secteurs des mines et de l’agriculture – coûtera désormais 1,20 dollar le litre.
La récolte d’avril/mai 2009 a produit un excédent de 200 000 tonnes, mais l’Union nationale des fermiers de Zambie (ZNFU) a dit qu’une hausse du prix du diesel allait probablement affecter « défavorablement » … Lire la suite

Sarkozy presse l’Outre-mer de se prendre en mains économiquement

 

Reuters – Yann Le Guernigou

Nicolas Sarkozy a assuré mardi les 2,5 millions de Français d’Outre-mer de sa volonté de mettre en oeuvre les décisions prises à l’issue des états généraux de 2009 tout en les pressant de prendre leur destin économique en mains.

Le chef de l’Etat a en outre une nouvelle fois défendu la nécessité d’une grande souplesse en matière d’organisation institutionnelle de leurs 12 territoires, permettant des degrés d’autonomie plus ou moins forts adaptés aux réalités locales.

 

« Nous sommes dotés d’une Constitution qui nous permet beaucoup de souplesse. Je compte bien en faire usage, dans le respect de la volonté exprimée par les populations concernées et avec une ligne rouge dont je n’accepterai jamais qu’elle soit franchie, c’est celle de l’indépendance », a-t-il dit.

« L’Outre-mer est français et restera français », a-t-il ajouté, en soulignant que ces territoires étaient « indissociables » de l’identité de la France.

 

Au passage, il s’est félicité que Martiniquais et Guyanais, en rejetant par référendum une plus grande autonomie le 10 janvier, aient adressé un « message d’attachement au lien étroit qui les unit » à la métropole.

Nicolas Sarkozy avait choisi La Réunion, la plus peuplée des collectivités françaises Lire la suite

Education : la crise pourrait créer une génération d’enfants perdus, selon un rapport de l’UNESCO

 

 

AP – La crise financière internationale pourrait saboter les efforts destinés à favoriser l’accès à l’éducation de plusieurs millions d’enfants vivant dans les pays pauvres, selon un rapport rendu public mardi par l’UNESCO. Le document diffusé par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture exhorte ainsi les pays riches et le G20 à accroître leurs financements et à accorder une plus grande attention à ceux qui sont privés d’éducation, comme les minorités ethniques et les filles vivant dans les zones rurales.

A l’heure actuelle, quelque 72 millions d’enfants à travers le monde ne sont toujours pas scolarisés et le Rapport mondial 2010 de suivi sur l’éducation pour tous, intitulé « Atteindre les marginalisés », estime que 56 millions ne fréquenteront toujours pas les bancs d’une école en 2015, si les tendances actuelles se confirment.

 

« Les pays riches ont mobilisé des sommes colossales pour stabiliser leur système financier et protéger leurs infrastructures économiques et sociales les plus importantes, mais ils ont fourni une aide dérisoire aux pays pauvres », souligne Kevin Watkins, directeur du Rapport mondial de suivi dans un communiqué.

D’après le rapport, l’effet conjugué du ralentissement de la croissance économique, de la hausse de Lire la suite

Election présidentielle : l’Ukraine penche vers la Russie

Ukraine

 

1- Des clefs pour comprendre

Cette ex-république soviétique est partagée entre le soutien à l’Occident et le soutien à la Russie.

Les pro-occidentaux sont soutenus par l’ouest et le centre du pays, et les pro-russes par l’est et le sud russophiles.

Un régime pro-occidental avait été mis en place en 2004 lors de la « Révolution Orange », avec l’arrivée au pouvoir de Viktor Iouchtchenko comme président et de Ioulia Timochenko comme Premier ministre.

 

Ioulia Timochenko fut la pasionaria et l’image glamour du mouvement « orange », avant d’entrer en querelle perpétuelle avec Iouchtchenko.

Le parti du président Viktor Iouchtchenko, qui formait une fragile majorité pro-occidentale avec le bloc de Mme Timochenko depuis décembre 2007, l’a quittée en septembre 2008 après l’adoption d’une série de lois réduisant les pouvoirs présidentiels.

 

Faute d’une nouvelle coalition, le président Iouchtchenko a prononcé en octobre 2008 la dissolution du Parlement mais a dû repousser cette mesure sine die face à la crise économique mondiale qui a lourdement frappé l’Ukraine.

Le Parlement actuel avait été élu aux législatives anticipées de septembre 2007, remportées de justesse par les pro-occidentaux face à l’opposition pro-russe.

 

En avril 2009, une vingtaine de milliers d’opposants au président Victor Iouchtchenko et Lire la suite

Le Fonds d’intervention de l’ONU octroie 100 millions de dollars à 14 crises négligées

Le Coordonnateur des Nations Unies pour les secours d’urgence, John Holmes, a octroyé lundi 100 millions de dollars pour renforcer la réponse humanitaire dans 14 situations d’urgence négligées à travers le monde, où les gens souffrent de la faim, de la malnutrition, de maladies et de la guerre, a annoncé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

 

L’argent vient du Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF), l’un des principaux outils de la communauté internationale pour faire face rapidement aux catastrophes et soutenir des crises négligées, et sera versé aux agences humanitaires des Nations Unies, à l’Organisation internationale pour les migrations et aux organisations partenaires, dont les organisations non gouvernementales.

 

Les acteurs humanitaires en Ethiopie ont reçu la plus grosse somme, soit 17 millions de dollars, suivis par les agences des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC) avec 16 millions de dollars. Les agences travaillant au Pakistan recevront 11 millions de dollars, tandis que les partenaires humanitaires au Kenya auront 10 millions de dollars pour démarrer des projets.

 

Les projets en République populaire démocratique de Corée (RPDC) ont reçu 8 millions de dollars et ceux au Yémen et au Tchad ont eu chacun Lire la suite

L’OMT prévoit une reprise du tourisme mondial en 2010

MADRID (AFP) – Le tourisme mondial devrait reprendre en 2010 après une année 2009 très difficile, a annoncé lundi à Madrid l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui table sur une augmentation des arrivées de touristes internationaux de 3 à 4%.
« Les perspectives se sont améliorées, avec une prévision d’augmentation des arrivées de touristes internationaux comprise entre 3 et 4% pour 2010 », a annoncé l’OMT dans un communiqué.

L’organisme, basé à Madrid, a estimé que les arrivées de touristes internationaux avaient baissé d’environ 4% en 2009, pour s’établir à 880 millions, selon ses premières estimations.
« Le tourisme international est sur la voie de la reprise après une année 2009 extraordinairement difficile », selon le communiqué.
« La crise économique mondiale, aggravée par l’incertitude sur la pandémie de grippe H1N1 a fait de 2009 l’une des années les plus difficiles pour le secteur du tourisme », a déclaré le secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, cité dans le communiqué.… Lire la suite

Evasion fiscale : les banquiers suisses réclament une clarification

 

AP – Agacés par l’épisode des fichiers HSBC partis en France, les banquiers suisses ont réclamé jeudi de leur gouvernement qu’il fasse adopter dans les plus brefs délais une loi sur l’assistance administrative en matière fiscale. Pour eux, pas question d’assistance sans contrepartie de l’étranger. Et si des données confidentielles volées devaient servir de fondement à une demande de renseignements, ils jugent que la Confédération devrait refuser l’entraide.

 

S’exprimant à Berne lors de la traditionnelle rencontre avec la presse, la présidente des banquiers privés genevois, Anne-Marie de Weck, a notamment évoqué l’affaire HSBC et l’attitude de la France « qui a remis en cause différents principes de droit ancrés dans sa propre législation ainsi que dans la convention européenne d’entraide judiciaire ». A leurs yeux, il ne fait aucun doute que la Suisse doit refuser toute demande d’aide qui s’appuierait sur des documents volés.

 

Dans l’affaire HSBC, des fichiers volés par un ancien collaborateur de la banque à Genève avaient été transmis au parquet de Nice qui avait ouvert une enquête pour des faits présumés de « blanchiment ». Face au tollé en Suisse, la justice française a récemment accepté de les restituer.

Les banquier suisses ont demandé jeudi des Lire la suite