Afghanistan : Karzaï accepte deux étrangers à la commission des plaintes électorales

AP – Le président afghan Hamid Karzaï accepte désormais que deux étrangers siègent au sein de la commission des plaintes électorales, a annoncé samedi son porte-parole Waheed Omar.
M. Karzaï était très critiqué pour ce qui semblait être une tentative de prise de contrôle de cette institution.

Par un décret signé mi-février, il s’octroyait le pouvoir de nommer les cinq membres de cette commission, après consultation des présidents des groupes parlementaires et de la Cour suprême. Son porte-parole Syamak Herawi avait alors expliqué que les commissaires étrangers “ne se souciaient pas de l’intérêt national afghan”.
Avant ce décret, les Nations unies désignaient le président de la commission des plaintes électorales et deux autres membres, tandis que la commission des droits de l’Homme et la Cour suprême afghanes en nommaient chacune un.

Hamid Karzaï a fait marche arrière et accepte désormais la présence d’étrangers au sein de la commission, mais seulement deux afin que les Afghans y conservent la majorité, a expliqué son porte-parole Waheed Omar. Il accepte cette présence étrangère car le pays est encore en “phase de transition” vers la démocratie.
“Le gouvernement afghan a montré qu’il était disposé à accepter deux non-Afghans dans la commission des plaintes électorales … Lire la suite

Le Burundi dans une situation précaire avant les élections

1- Des clefs pour comprendre

Le Burundi, petit Etat de l’Afrique des Grands Lacs, qui compte huit millions d’habitants, tente de sortir depuis 2006 de 13 ans d’une guerre civile entre la majorité Hutu et la minorité Tutsi qui a fait au moins 300 000 morts et des millions de déplacés.

Les accords de paix du 4 décembre 2008 entre le gouvernement et les rebelles des Forces nationales de libération (FNL) ont été suivis d’un processus progressif de stabilisation avec l’aide des Nations Unies.

L’ONU est présente avec le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB), pour soutenir le processus de paix.

 

Les FNL étaient l’un des nombreux mouvements rebelles Hutu qui ont fait la guerre aux divers régimes pro-Tutsi depuis les années 1990.

Ils se sont transformés en avril 2009 en parti politique.

L’année 2010 sera une date historique pour le Burundi qui enregistrera pour la première fois la fin d’un cycle électoral sans rupture.

 

Dans son dernier rapport sur la situation dans ce pays, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, se félicite des nombreux résultats obtenus mais estime que la situation actuelle reste fragile.

Il note avec satisfaction que les FNL, qui étaient le dernier mouvement Lire la suite

Hong Kong : démission de cinq députés pour obtenir des réformes démocratiques

HONG KONG (AFP) – Cinq élus d’opposition de Hong Kong ont démissionné mardi pour protester contre la lenteur des réformes démocratiques et provoquer la tenue d’un référendum de facto sur le système politique dans ce territoire revenu dans le giron chinois en 1997.
“Nous redonnons à la population la possibilité de se prononcer pour une vraie démocratie”, a déclaré Audrey Eu, chef du Parti civique, dont deux députés ont démissionné du Parlement local.
“Nous en appelons à la population, si vous croyez vraiment en la démocratie, il n’y a pas de raisons d’avoir peur de la volonté populaire”, a-t-elle ajouté.

Au total, deux élus du Parti civique et trois de la Ligue des sociaux-démocrates ont démissionné, dans l’un des gestes les plus symboliques de contestation envers la tutelle politique de Pékin.
Ces élus souhaitent ainsi provoquer l’organisation d’élections partielles, qui deviendraient un référendum de facto sur la question des élections directes.
Le gouvernement de Hong Kong “regrette profondément” la démission des députés, a déclaré dans un communiqué le chef de l’exécutif, Donald Tsang, rappelant que leur “référendum” n’avait pas de base légale.
“En tant que chef de l’exécutif, je ne voulais pas que nous arrivions à cette situation”, a-t-il ajouté.… Lire la suite

Sebastian Piñera ramène la droite à la tête du Chili

AP – Michael Warren
Le candidat conservateur Sebastian Piñera a remporté l’élection présidentielle chilienne dimanche, signant le retour au pouvoir de la droite dans un pays dirigé par le centre-gauche depuis la fin de la dictature militaire du général Pinochet en 1990.
Sebastian Piñera, candidat de l’Alliance pour le changement, a obtenu 52% des suffrages, contre 48% à son adversaire démocrate-chrétien Eduardo Frei.

Il s’est engagé dans son discours de victoire à nommer les personnes “les meilleures, les plus préparées, les plus honnêtes et les plus dévouées” pour faire du Chili “le meilleur pays du monde”. Il a toutefois évité d’évoquer la politique étrangère, qui pourrait poser problème vu ses commentaires récents sur les pays voisins, la plupart dirigés par la gauche. Ses intérêts financiers dans la région pourraient toutefois l’amener à assouplir sa position. Il prendra ses fonctions en mars.

Frei, ancien président (1994-2000) et soutenu par la présidente sortante de centre-gauche Michelle Bachelet, a reconnu sa défaite. “Le Chili va bien mieux maintenant que lorsque nous en avons hérité en 1990 (…) Nous serons les gardiens de la liberté et de toutes nos victoires sociales”, a-t-il déclaré.

La présidente sortante Michelle Bachelet, qui ne pouvait se représenter en … Lire la suite

Egypte : un conservateur à la tête des Frères musulmans égyptiens

LE CAIRE (AFP) – Les conservateurs ont renforcé leur emprise sur les Frères musulmans égyptiens, avec l’annonce samedi de la nomination de l’un des leurs à la tête de ce mouvement, première force d’opposition du pays.
Mohammed Badie remplace Mehdi Akef, un membre de la “vielle garde” dont le mandat venait à expiration, qui s’était mis lui-même en retrait en octobre dernier en raison de profondes divergences entre conservateurs et réformistes.

M. Akef a annoncé lors d’une conférence de presse au Caire que son successeur avait été choisi “par consensus” au sein du Conseil consultatif de la confrérie.
M. Badie, un ancien radical, a de son côté multiplié les déclarations mesurées. “Nous croyons à la réforme progressive par des moyens pacifiques et constitutionnels, nous refusons la violence”, a-t-il assuré.
“Les Frères musulmans estiment que tout régime politique doit préserver les libertés individuelles et la démocratie, et ils appuient la séparation des pouvoirs” législatif, judiciaire et exécutif, a-t-il poursuivi.

Il a notamment dénoncé les violences confessionnelles, et qui se sont traduites début janvier par le meurtre de six membres de la communauté chrétienne copte dans une localité de Haute-Egypte.
Mohammed Badie, né en 1943 à Mahalla, dans le delta du Nil, … Lire la suite

Afrique de l’Ouest : Ban inquiet du retour de pratiques non démocratiques

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, juge dans un rapport publié mercredi que la résurgence des changements anticonstitutionnels de gouvernement et des pratiques non démocratiques en Afrique de l’Ouest constituent une menace potentielle pour la paix et la stabilité sous-régionales.

Le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (BNUAO) envisage d’entreprendre une analyse détaillée des changements anticonstitutionnels de gouvernement dans cette région, en collaboration étroite avec l’Union africaine et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). L’objectif est d’insister sur la nécessité d’actualiser les normes et outils régionaux de bonne gouvernance pour améliorer la prévention, écrit M. Ban dans ce rapport remis au Conseil de sécurité.

Le rapport souligne le soutien apporté par le BNUAO et le Représentant spécial du Secrétaire général, Said Djinnit, au processus de médiation en Guinée. « Ce soutien est d’autant plus crucial que l’effondrement de l’ordre public en Guinée pourrait avoir de graves répercussions sur d’autres pays de la région du fleuve Mano qui se relèvent de conflits et de troubles internes récents », écrit Ban Ki-moon. Outre la Guinée, cette région comprend le Liberia et la Sierra Leone.

Il juge essentiel d’appliquer sans tarder les recommandations figurant dans le rapport … Lire la suite