Assassinat de Dubaï : le diplomate israélien expulsé par Londres appartient au Mossad

LONDRES (AFP) – Le diplomate israélien expulsé par Londres travaillait à l’ambassade pour le Mossad et sera remplacé par un autre responsable du service secret israélien, a indiqué mercredi la radio publique.
Le Royaume-Uni a annoncé mardi l’expulsion d’un diplomate israélien, déclarant qu’il existait “des raisons convaincantes de croire” à la responsabilité d’Israël dans l’utilisation de faux passeports britanniques par le commando qui a assassiné Mahmoud al-Mabhouh, l’un des fondateurs du bras armé du Hamas, le 20 janvier dans un hôtel de Dubaï.

“Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il existait des raisons convaincantes de croire qu’Israël est responsable de cette utilisation abusive de passeports britanniques”, a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, devant la Chambre des Communes. “J’ai demandé à ce qu’un membre de l’ambassade d’Israël quitte le Royaume-Uni, en conséquence de cette affaire”.
“Le gouvernement prend cette affaire extrêmement au sérieux. Une telle utilisation abusive de passeports britanniques est intolérable”, a-t-il ajouté.

Le diplomate israélien a deux semaines pour quitter le pays, a précisé un porte-parole du Premier ministre Gordon Brown.
Selon la radio publique et le quotidien israélien Yediot Aharonot, le diplomate qui était en fait un représentant du Mossad dans la capitale britannique … Lire la suite

Des militants de Gaza revendiquent une tentative d’attaque contre Israël

AP – Des militants des Comités de résistance populaire (CRP) dans la Bande de Gaza ont revendiqué mardi une tentative d’attaque sur les plages israéliennes au moyen de bombes flottantes lancées à la mer. L’opération visait à venger l’assassinat d’un commandant du la branche armée du Hamas à Dubaï le 20 janvier.

Les CRP, faction proche du Mouvement de la résistance islamique au pouvoir à Gaza, affirment que d’autres barils contenant des explosifs flottaient encore en mer Méditerranée, après que la police israélienne en ait retrouvé deux sur ses plages lundi.
“Nous confirmons qu’il y a encore beaucoup de ces engins explosifs dans l’océan qui n’ont pas encore explosé. L’ennemi sioniste doit s’attendre à plus d’actions de ce type de la part de la résistance palestinienne”, a déclaré Abou Saed, un porte-parole des CRP, dans une déclaration conjointe avec le Jihad islamique et les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa.

Cette opération intervient en représailles à l’assassinat à Dubaï de Mahmoud al-Mabhouh, 50 ans, l’un des fondateurs des Brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche militaire du mouvement islamiste palestinien. Il avait été retrouvé assassiné dans un hôtel de Dubaï le 20 janvier dernier.
Alors que l’Etat hébreu s’est refusé à tout commentaire sur … Lire la suite

Dubaï inaugure la plus haute tour au monde et veut soigner son image

DUBAI (AFP) – Dubaï inaugure lundi la tour la plus haute au monde, avec pour ambition de repousser les limites de l’architecte mais aussi l’espoir de soigner une image ternie par la crise de la dette.
Le promoteur de Burj Dubai, Emaar Properties, groupe contrôlé en partie par le gouvernement, reste muet sur la hauteur exacte de son gratte-ciel étincelant, un obélisque d’acier et de verre, se contentant de dire qu’il dépasse les 800 mètres.

Avec ses 160 étages, qui ont englouti 330.000 m3 de béton et 31.400 tonnes de barres de fer, Burj Dubai se dresse entre désert et mer comme une icône architecturale visible à 95 km à la ronde.
Pour l’architecte Bill Baker, ingénieur de génie civil et partenaire de la société Skidmore, Owings and Merrill (SOM, basée à Chicago), Burj Dubai fait figure de nouvelle référence.
“Nous avons beaucoup appris de Burj Dubai. Je pense que nous pourrions désormais construire facilement (une tour d’)un kilomètre. Nous sommes optimistes sur la possibilité d’aller encore plus haut. C’est sans doute un nouveau point de référence”, dit-il à l’AFP.

En remportant le contrat, “nous pensions battre de peu le record détenu par la tour de Tapei 101 (508 mètres). … Lire la suite