Ghana : payer les familles pour lutter contre le trafic d’enfants

ACCRA, 24 mars 2010 (IRIN) – Nana Yaw, un enfant de huit ans traité pour une infection respiratoire sévère à l’Hôpital de Winneba, dans la région Centrale, a été vendu par sa mère pour 50 dollars, en 2008. Pendant près de deux ans, ses propriétaires l’ont forcé à plonger plusieurs heures par jour pour ramasser des filets de pêche dans le lac Volta.
« Je mangeais une fois par jour et j’étais sévèrement battu à chaque fois que je me plaignais d’être malade », a-t-il dit à IRIN.

L’enfant a contracté une infection respiratoire sévère. Ses propriétaires l’ont déposé à l’hôpital et sont partis.
Son médecin, Dodi Abdallah, a dit à IRIN : « Il était presque inconscient quand nous l’avons reçu. Personne n’était là pour lui. Nous avons eu de la chance que quelqu’un connaisse sa mère ».

La mère de Nana Yaw, Susan Aidoo, a dit à IRIN pourquoi elle avait vendu son fils. « Son père était mort, et la famille m’accusait de l’avoir tué, donc ils refusaient de procéder aux rites funéraires. J’avais besoin d’argent, donc j’ai donné mon fils à un ami, qui m’a donné de l’argent pour les funérailles et pour que je puisse … Lire la suite