Assassinat de Dubaï : le diplomate israélien expulsé par Londres appartient au Mossad

LONDRES (AFP) – Le diplomate israélien expulsé par Londres travaillait à l’ambassade pour le Mossad et sera remplacé par un autre responsable du service secret israélien, a indiqué mercredi la radio publique.
Le Royaume-Uni a annoncé mardi l’expulsion d’un diplomate israélien, déclarant qu’il existait “des raisons convaincantes de croire” à la responsabilité d’Israël dans l’utilisation de faux passeports britanniques par le commando qui a assassiné Mahmoud al-Mabhouh, l’un des fondateurs du bras armé du Hamas, le 20 janvier dans un hôtel de Dubaï.

“Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il existait des raisons convaincantes de croire qu’Israël est responsable de cette utilisation abusive de passeports britanniques”, a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, devant la Chambre des Communes. “J’ai demandé à ce qu’un membre de l’ambassade d’Israël quitte le Royaume-Uni, en conséquence de cette affaire”.
“Le gouvernement prend cette affaire extrêmement au sérieux. Une telle utilisation abusive de passeports britanniques est intolérable”, a-t-il ajouté.

Le diplomate israélien a deux semaines pour quitter le pays, a précisé un porte-parole du Premier ministre Gordon Brown.
Selon la radio publique et le quotidien israélien Yediot Aharonot, le diplomate qui était en fait un représentant du Mossad dans la capitale britannique … Lire la suite

Le Hamas interdit aux hommes de travailler dans les salons de coiffure pour dames

AP – Rizek Abdel Jawad
Le gouvernement du Hamas a interdit jeudi aux hommes de travailler dans les salons de coiffure pour dames, dernière mesure en date d’une campagne de vertu lancée dans la Bande de Gaza depuis qu’il en a pris le contrôle en 2007.

La tradition interdit aux femmes de montrer leurs cheveux aux hommes qui ne sont pas leur mari ou des proches par le sang. Mais jusqu’à présent, des exceptions étaient accordées pour les huit coiffeurs connus des salons de coiffure de Gaza.
“La prochaine fois, ils interdiront aux médecins de soigner les femmes, et ne laisseront que les femmes s’occuper des femmes”, a vivement déploré l’un d’entre eux, Barakat al-Ghoul, qui exerce son métier depuis 26 ans. “Demain, ils interdiront tout”. Selon ce coiffeur âgé de 44 ans, une interdiction aura des effets dévastateurs, alors qu’il n’a pas d’autre moyen de gagner sa vie.

Depuis le retrait israélien de la Bande de Gaza en 2005, des groupes salafistes, qui prônent un islam ultraconservateur, ont fait leur apparition dans le territoire. Ils sont soupçonnés d’une série d’attentats à la bombe contre des cafés Internet et des magasins de musique, qu’ils considèrent comme des pourvoyeurs de vice.… Lire la suite

Des militants de Gaza revendiquent une tentative d’attaque contre Israël

AP – Des militants des Comités de résistance populaire (CRP) dans la Bande de Gaza ont revendiqué mardi une tentative d’attaque sur les plages israéliennes au moyen de bombes flottantes lancées à la mer. L’opération visait à venger l’assassinat d’un commandant du la branche armée du Hamas à Dubaï le 20 janvier.

Les CRP, faction proche du Mouvement de la résistance islamique au pouvoir à Gaza, affirment que d’autres barils contenant des explosifs flottaient encore en mer Méditerranée, après que la police israélienne en ait retrouvé deux sur ses plages lundi.
“Nous confirmons qu’il y a encore beaucoup de ces engins explosifs dans l’océan qui n’ont pas encore explosé. L’ennemi sioniste doit s’attendre à plus d’actions de ce type de la part de la résistance palestinienne”, a déclaré Abou Saed, un porte-parole des CRP, dans une déclaration conjointe avec le Jihad islamique et les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa.

Cette opération intervient en représailles à l’assassinat à Dubaï de Mahmoud al-Mabhouh, 50 ans, l’un des fondateurs des Brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche militaire du mouvement islamiste palestinien. Il avait été retrouvé assassiné dans un hôtel de Dubaï le 20 janvier dernier.
Alors que l’Etat hébreu s’est refusé à tout commentaire sur … Lire la suite