AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé “Guide de la révolution”. Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au “renversement” de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de blessés.
Les souverains ont … Lire la suite

Grèce : le plan de rigueur, un succès pour les marchés financiers, un désastre pour la rue

1- Des clefs pour comprendre
La Grèce est plongée dans une profonde crise financière et économique. Ce pays de la zone euro a un déficit de 30 milliards d’euros et une dette de près de 300 milliards d’euros.
En 2009, le déficit a atteint 12,7% du PIB (produit intérieur brut), soit plus de quatre fois la limite autorisée par les critères de Maastricht. La dette publique a, elle, dépassé les 113%.

En annonçant en octobre que le déficit budgétaire en 2009 serait trois fois plus important que prévu, la Grèce a provoqué une onde de choc sur les marchés financiers.
Cette révélation de la dette publique a plongé le pays dans une très grave crise qui a même ébranlé l’euro, en le tirant vers le bas face au dollar. La zone euro comprend 16 Etats.
Le gouvernement socialiste, installé après les élections législatives d’octobre, a mis en place successivement plusieurs plans d’austérité.

Il a pris il y a quelques jours de nouvelles mesures qui durcissent la rigueur. Le nouveau plan d’austérité consiste en des économies supplémentaires de 4,8 milliards d’euros.
Il prévoit notamment un relèvement de la TVA (taxe à la valeur ajoutée), de 19% à 21%, ainsi que le … Lire la suite

Equateur : une experte de l’ONU dénonce la persistance du travail des enfants

Malgré les progrès réalisés, l’ampleur du travail des enfants en Equateur reste préoccupante et demeure un obstacle au développement, a souligné mardi la Rapporteuse spéciale de l’ONU sur les formes contemporaines d’esclavage, Gulnara Shahinian, après une visite dans le pays..

« La servitude domestique et la servitude pour dette sont des défis qui restent à surmonter », a-t-elle dit, saluant néanmoins l’engagement sincère du gouvernement équatorien à éliminer le travail des enfants.

« Je trouve très encourageant le nombre d’initiatives exemplaires prises par le gouvernement d’Equateur, les agences de l’ONU, le secteur privé, les organisations non-gouvernementales et d’autres parties prenantes pour éradiquer les pires formes du travail des enfants », a-t-elle déclaré, « mais je regrette profondément que ces programmes n’aient pas encore atteint une couverture universelle et ne soient pas accessibles à tous ».

 

L’experte indépendante a aussi évalué, lors de cette mission, les questions de l’exploitation au travail, des traitements inhumains et dégradants et de la discrimination.

Ces situations, qui s’apparentent à des formes contemporaines d’esclavage, touchent particulièrement les réfugiés et les demandeurs d’asile venus de Colombie, ainsi que certains pans de la population équatorienne, comme les afro-équatoriens, les Montubios et les autochtones.

« Je suis très préoccupée Lire la suite