AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé « Guide de la révolution ». Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au « renversement » de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de … Lire la suite

Palestine : la colonisation se poursuit

1- Des clefs pour comprendre
Les négociations de paix en vue de la coexistence d’un État palestinien à côté de l’État israélien piétinent depuis des années.
La raison majeure est celle de la poursuite de la colonisation par Israël dans les territoires occupés.
Suite à la guerre de 1967, l’Etat hébreu a conquis la Cisjordanie et Jérusalem-Est, conquêtes non reconnues par la communauté internationale.
Depuis, le nombre de colons augmente régulièrement dans ces territoires, au détriment de la population arabe. Les colons revendiquent leurs terres au nom d’un héritage biblique.

Depuis qu’Israël a signé son premier accord avec les Palestiniens dans le cadre du processus de paix en 1993, la population des implantations juives en Cisjordanie a plus que doublé, s’élevant à près de 300.000 habitants aujourd’hui.
A cela s’ajoutent environ 200.000 juifs qui vivent dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de leur futur Etat indépendant.
Au contraire, Israël a proclamé que Jérusalem réunifiée serait sa capitale à jamais, une initiative reconnue par aucun pays étranger.

Au total, un demi-million de colons juifs vivent aujourd’hui au beau milieu de 3 millions de Palestiniens dans une centaine d’implantations jugées illégales par la communauté internationale … Lire la suite

L’Autorité palestinienne impuissante

1- Des clefs pour comprendre
Les négociations de paix en vue de la coexistence d’un Etat palestinien à côté de l’Etat israélien piétinent depuis des années.
La raison majeure est celle de la poursuite de la colonisation par Israël dans les territoires occupés.
Suite à la guerre de 1967, l’Etat hébreu a conquis la Cisjordanie et Jérusalem-Est, conquêtes non reconnues par la communauté internationale.
Depuis, le nombre de colons augmente régulièrement dans ces territoires, au détriment de la population arabe. Les colons revendiquent leurs terres au nom d’un héritage biblique.

Depuis qu’Israël a signé son premier accord avec les Palestiniens dans le cadre du processus de paix en 1993, la population des implantations juives en Cisjordanie a plus que doublé, s’élevant à près de 300.000 habitants aujourd’hui.
A cela s’ajoutent environ 200.000 juifs qui vivent dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de leur futur Etat indépendant.
Au contraire, Israël a proclamé que Jérusalem réunifiée serait sa capitale à jamais, une initiative reconnue par aucun pays étranger.

Au total, un demi-million de colons juifs vivent aujourd’hui au beau milieu de 3 millions de Palestiniens dans une centaine d’implantations jugées illégales par la communauté internationale … Lire la suite