AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé “Guide de la révolution”. Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au “renversement” de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de blessés.
Les souverains ont … Lire la suite

Le président du Sénégal espère accomplir un troisième mandat

Reuters – Sean Maguire et Diadié Ba
Le président sénégalais Abdoulaye Wade, 83 ans, a déclaré qu’il avait bon espoir que ses compatriotes lui confient un troisième mandat en 2012, estimant que son âge n’y fait nullement obstacle.
Ecartant les critiques de l’opposition qui l’accuse de ne pas être parvenu à enrayer la pauvreté et la corruption en dix ans de présidence, Wade a dit avoir contribué davantage au développement économique de son pays que les socialistes ne l’avaient fait en quatre décennies avant lui.

“Les Sénégalais sont satisfaits de ce que j’ai fait (…) Ils savent que certaines choses ne sont pas tout à fait terminées, mais ils pensent qu’il serait difficile à n’importe qui de faire mieux que moi”, a-t-il déclaré à Reuters dans un bureau de son palais présidentiel.
Le dirigeant sénégalais affiche cet optimisme malgré le fort recul enregistré par son parti libéral aux élections locales de 2009 et l’impact de la crise mondiale qui a réduit de moitié la croissance économique sénégalaise à 1,7% l’an dernier.
Selon des économistes, Wade peut tabler sur un retour à une croissance d’environ 4% en 2011.

D’allure alerte, le président a assuré qu’il était en bonne santé. Il a … Lire la suite