AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé « Guide de la révolution ». Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au « renversement » de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de … Lire la suite

Journée mondiale de lutte contre le SIDA : la maladie continue à faire des ravages

28 millions de morts
Le SIDA a fait plus de 28 millions de morts à travers le monde depuis 1981.
25 ans après la découverte du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), l’épidémie n’est pas près d’être endiguée.

Des dirigeants du monde entier, notamment le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et Antonio Maria Costa, responsable de la lutte anti-drogue aux Nations unies, ont lancé un appel à la vigilance lundi à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, insistant sur l’importance d’alerter davantage les jeunes sur les risques de cette maladie.
« Le nombre de personnes infectées par le VIH est en baisse et on meurt moins du SIDA. Mais ceci n’est qu’un début, et la complaisance n’est pas de mise », a souligné Ban Ki-moon. « Le SIDA n’est pas près de disparaître. Le nombre de personnes infectées par le VIH reste supérieur à celui des personnes que nous pouvons mettre sous traitement. Le SIDA compte toujours parmi les dix principales causes de décès dans le monde et demeure la première cause de mortalité en Afrique ».

Selon un rapport publié cet été par l’ONUSIDA, quelque 33 millions de personnes dans le monde sont porteuses du … Lire la suite