Pakistan : l’armée engrange les succès contre les talibans

1- Quelques clefs pour comprendre
a- Un peu d’histoire
Suite aux attentats du 11 septembre 2001 aux USA, attribués selon les Etats-Unis à Al Qaïda, une coalition internationale dirigée par les USA a délogé du pouvoir les talibans en Afghanistan. Depuis, 2 coalitions sous commandement américain luttent contre eux en Afghanistan.
Les Américains soupçonnent les chefs du réseau islamiste Al Qaïda de se cacher dans les zones montagneuses difficiles d’accès, à la frontière de l’Afghanistan et du Pakistan.

b- Afghanistan et Pakistan : des frontières poreuses
Le Pakistan partage 2.600 km de frontière relativement poreuse avec l’Afghanistan, et les talibans se déplacent très facilement dans cette région peu gardée. Les talibans de l’Afghanistan ont ainsi toutes facilités pour se réapprovisionner et reprendre des forces au Pakistan.
Les zones tribales semi-autonomes du nord-ouest du Pakistan, peuplées de tribus pachtounes, l’ethnie des talibans, servent donc de repaire à des groupes de talibans afghans et à des combattants d’Al-Qaïda, alliés à des talibans pakistanais regroupés sous la bannière du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP).

Les talibans pakistanais ont fait allégeance à Al-Qaïda et décrété, à l’unisson de ben Laden en personne à l’été 2007, le jihad à Islamabad et son armée pour … Lire la suite

Afghanistan : les talibans restent vainqueurs

1- Quelques clefs pour comprendre
Les talibans s’étaient progressivement emparés du pouvoir en Afghanistan dans les années 1990, avec l’aide des services de renseignements pakistanais. Ils mènent une insurrection meurtrière depuis qu’ils ont été renversés fin 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, après les attentats du 11 septembre, revendiqués par Al-Qaïda. Depuis, 2 coalitions sous commandement américain y luttent contre leur volonté de retour au pouvoir.

Les Américains soupçonnent les chefs du réseau islamiste Al Qaïda de se cacher dans les zones montagneuses difficiles d’accès, à la frontière de l’Afghanistan et du Pakistan. Or, cette frontière est très poreuse, et les talibans de l’Afghanistan ont toutes facilités pour se réapprovisionner et reprendre des forces au Pakistan. L’insurrection opère principalement depuis les montagnes des deux côtés de cette frontière.
Mais elle remonte vers le nord, menaçant la capitale, Kaboul, où les talibans multiplient les opérations spectaculaires. 3 des 4 routes principales sont d’ailleurs devenues des lieux dangereux.

Peu découragés par les pertes causées au sein de leurs propres rangs, qui se comptent en milliers, ils se rapprochent petit à petit de Kaboul. De plus, en continuant à causer des pertes au sein des forces étrangères et en jouant la … Lire la suite

La police turque interpelle 120 personnes soupçonnées de liens avec Al-Qaïda

 

AP – La police turque a lancé vendredi une vague d’interpellations dans tout le pays contre des personnes soupçonnées de liens avec le réseau Al-Qaïda, menant à l’arrestation de 120 personnes selon plusieurs médias turcs. Citant des sources officielles, l’agence de presse Anatolie précise que les suspects ont été arrêtés lors d’opérations menées simultanément dans 16 provinces. La police a également saisi des documents, des disques durs d’ordinateurs et des armes.

 

Selon la chaîne de télévision NTV, au moins 120 personnes ont été interpellées. Anatolie précise qu’un universitaire de Van, dans l’est du pays, a été placé en garde à vue. Il est soupçonné d’avoir recruté des étudiants et d’autres personnes pour les envoyer en Afghanistan, dans des camps d’entraînement.

La Turquie procède depuis plus d’un an à des interpellations dans les milieux extrémistes islamistes. La semaine dernière, la police avait déjà arrêté et interrogé 40 activistes présumés dans les villes d’Ankara et d’Adana, saisissant également des documents détaillant les activités d’Al-Qaïda. Vingt-cinq de ces militants ont ensuite été inculpés pour appartenance à une organisation terroriste, les autres remis en liberté.

 

Le quotidien Yeni Safak a rapporté cette semaine, sans citer ses source, que la police turque avait Lire la suite