AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé « Guide de la révolution ». Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au « renversement » de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de … Lire la suite

Tchad : taux de malnutrition en hausse dans l’ouest

Les taux de malnutrition ont augmenté dans l’ouest du Tchad, dans la région de Kanem, où les pluies tardives ont provoqué des pénuries alimentaires sévères. La situation a été exacerbée par le fait que les communautés locales ont un accès très limité aux soins de santé de base et à l’eau salubre, s’inquiète le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Adam Abdulai vient tout juste d’avoir un an. Pourtant, il peut à peine bouger, et encore moins se mettre debout et marcher. Adam et une dizaine d’autres enfants émaciés sont couchés sur des matelas dans le centre d’alimentation de Mao, dans l’ouest du Tchad, sous le regard inquiet et impuissant de leurs mères et de leurs grand-mères.

« Quand j’étais enceinte, nous n’avions pas beaucoup de nourriture. Je mangeais de la boule de mil une ou deux fois par jour pendant ma grossesse, » raconte Hawa, la mère d’Adam. « Après l’accouchement, je suis tombée très malade et j’ai perdu toutes mes forces. Je ne pouvais pas l’allaiter correctement. Au centre, nous avons appris l’importance de l’allaitement au sein, » ajoute-t-elle.
Hawa reçoit du lait thérapeutique au centre soutenu par l’UNICEF, ce qui lui permet de nourrir Adam une … Lire la suite

Darfour : l’ONU plaide pour la poursuite de l’assistance humanitaire

La situation au Darfour nécessite la mise en place d’une stratégie de transition qui allie la continuité des opérations d’urgence humanitaires pour les populations vulnérables et la mise en œuvre de programmes de développement afin d’assurer la réintégration des déplacés, a plaidé ce week-end au Caire et à Paris, le Représentant spécial de la Mission des Nations Unies et de l’Union Africaine au Darfour (MINUAD), Ibrahim Gambari.

« La situation n’est pas durable et aboutira, sur le long terme, à une fatigue de l’aide, à l’effondrement des systèmes de services établis et engendrera la reproduction de vices sociaux qui pourront causer de sérieux préjudices et des dommages aux communautés et à la société tout entière », a déclaré M. Gambari à l’ouverture de la Conférence internationale des donateurs pour le développement et la reconstruction du Darfour qui se déroulait dimanche au Caire, en Egypte.

La grande majorité des déplacés qui vivent dans les camps reçoivent une assistance humanitaire notamment en matière d’éducation et de santé. Mais de nombreux déplacés cherchent un emploi ou d’autres opportunités pour devenir autonomes, a souligné M. Gambari.
C’est pourquoi le chef de la MINUAD souhaite le renforcement du soutien au secteur économique et le transfert … Lire la suite

Tchad : les 500.000 réfugiés de l’est en danger

1- Des clefs pour comprendre
L’Est du Tchad, frontalier avec la province soudanaise du Darfour, abrite des camps où sont accueillis 500 000 réfugiés et Tchadiens déplacés par les combats au Soudan, en République centrafricaine et au Tchad :
– Les réfugiés soudanais victimes du conflit au Darfour arrivent depuis la fin 2003 et représentent environ 240.000 personnes, hébergées dans 12 camps administrés par les organisations de l’ONU et les ONG.
– 180.000 Tchadiens déplacés en raison des violences soudanaises mais aussi des tensions locales.
– 70.000 réfugiés venus de République centrafricaine.

Les régugiés vivent dans des conditions extrêmement précaires aggravées par la sécheresse et la famine qui sévit dans l’est du pays. Heureusement, 79 agences de l’ONU et ONG leur fournissent hébergements et assistance, médicale et alimentaire.
Cependant, les bandits et les « coupeurs de route » empêchent le bon acheminement de l’aide humanitaire. Les nombreuses ONG dénoncent souvent leurs conditions précaires de sécurité.
Les agresseurs s’en prennent désormais aux convois humanitaires, même s’ils sont escortés.

Cela malgré la présence d’une force de maintien de la paix de l’ONU, la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), forte de 3000 hommes.
La zone d’opération de … Lire la suite