60e anniversaire de l’OMM : prévoir le temps a permis de sauver des millions de vies

A l’occasion de la Journée météorologique mondiale célébrée mardi, qui marque également le 60ème anniversaire de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), son Secrétaire général, Michel Jarraud a souligné que la capacité accrue de prévoir le temps et le climat avait permis de sauver des millions de vies.

«Dans les prochaines décennies, les observations et les prévisions effectuées ainsi que les services fournis sous les auspices de l’OMM constitueront un moyen essentiel d’assurer la sécurité alimentaire et l’adaptation aux changements climatiques et de contribuer à un développement durable », a-t-il déclaré pour cette Journée qui a pour thème cette année « L’OMM : 60 ans au service de votre sécurité et de votre bien-être ».
À toute heure, l’OMM facilite la diffusion et l’échange en temps quasi réel d’informations normalisées émanant de 189 Services météorologiques et hydrologiques nationaux et de 35 centres météorologiques régionaux spécialisés répartis dans le monde entier.

Les données sont recueillies par quelque 10.000 stations terrestres, 3.000 aéronefs, 1.000 stations aérologiques, plus d’un millier de navires, 16 satellites météorologiques et environnementaux opérationnels et une cinquantaine de satellites de recherche.
Les dangers naturels menacent gravement notre sécurité. L’OMM s’est donc efforcée de mettre au point des systèmes opérationnels d’alerte rapide et de prendre des mesures de prévention efficaces, qui ont contribué à réduire considérablement les pertes en vies humaines imputables à ces phénomènes.

Grâce à la surveillance et au contrôle de la qualité des eaux de surface et souterraines, l’Organisation a été en mesure de diffuser des messages d’alerte fiables en cas de raréfaction des ressources en eau, compte tenu en particulier de l’accroissement de la pression démographique et de la pollution des eaux. De plus, la gestion intégrée des ressources en eau qu’elle propose indique la voie à suivre pour optimiser l’exploitation des réserves d’eau douce limitées de notre planète.

D’après les chiffres communiqués par le Centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres (CRED), les 7.558 catastrophes d’origine météorologique, hydrologique et climatique dénombrées à l’échelle planétaire entre 1980 et 2007 ont représenté 90% du nombre total des catastrophes, 72% du nombre total des victimes (1,3 million) et 78% des pertes économiques totales (12 billions de dollars).
« Nos sociétés ont grandement bénéficié de la très nette amélioration de notre capacité de prévision du temps », a souligné l’OMM. Alors que, dans les années 1950, on ne pouvait prévoir le temps plus de 24 à 36 heures à l’avance, on dispose aujourd’hui de prévisions à sept jours d’une qualité comparable.

« Cela n’aurait pas été possible sans la coordination assurée par l’OMM sur le plan international dans les domaines de l’observation, de la recherche, de l’analyse et de la modélisation, coordination qui a aussi permis d’obtenir des prévisions climatiques à plus longue échéance, désormais sur plusieurs saisons ».
L’OMM a été fondée pour favoriser la coopération internationale dans les domaines du temps, du climat, de l’eau et des sciences connexes. La Journée météorologique mondiale commémore l’entrée en vigueur en 1950 de la Convention portant création de l’OMM qui est devenue un an plus tard une institution spécialisée du système des Nations Unies.

Source : ONU

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>