S'abonner par email

Afrique de l’Est : plus de 2,5 millions de personnes sinistrées par des inondations majeures

Afrique de l’Est : plus de 2,5 millions de personnes sinistrées par des inondations majeures

29 novembre 2019

 

À Abidjan, un forum continental veut sensibiliser sur les risques d’inondations

 

Chaque année, des pluies très abondantes font sortir plusieurs fleuves de leurs lits. Les inondations sur le continent font des centaines de morts et créent des dégâts économiques dans des pays fragiles. À Abidjan, se tient jusqu’à vendredi soir un colloque international visant à identifier et trouver des solutions en termes de prévention des risques de catastrophes naturelles.

 

Que ce soit à Grand-Bassam, Kinshasa ou Bangui, ces dernières semaines ces villes ont connu d’importantes inondations. Ces fortes pluies et ces inondations ont touché au moins 2,5 millions de personnes en Afrique de l’Est, notamment au Soudan du Sud, au Soudan, en Éthiopie, en Somalie, au Kenya et en Ouganda.

 

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), cela a également poussé des personnes à fuir leur domicile et entraîné la perte de biens, de récoltes et de bétail.

Dans ces conditions, l’OMS indique avoir renforcé ses actions de surveillance des maladies dans la région.

 

Selon OCHA, des précipitations plus abondantes que d’habitude devraient se poursuivre en Afrique de l’Est, ce mois-ci et le mois prochain, avec des risques d’inondations encore plus importants.

 

 

RDC : après la catastrophe, l’urbanisme de Kinshasa pointé du doigt

 

Au moins 41 personnes sont mortes en raison des inondations.

Les spécialistes, à l’instar des architectes, mettent en cause le non-respect des règles de l’urbanisme.

 

 

Congo-Brazzaville : des dégâts immenses après les inondations

 

Le bilan des inondations au Congo-Brazzaville a été revu à la hausse. Selon des sources humanitaires, le ministère congolais des Affaires sociales estime, le 26 novembre, désormais à 100 000 le nombre de personnes sinistrées.

 

En cause, de très fortes pluies qui ont fait sortir l’Oubangui et le fleuve Congo de leur lit. Les autorités congolaises n’ont pour le moment communiqué aucun bilan des pertes en vies humaines. La semaine dernière, la presse progouvernementale congolaise faisait état de 3 morts.

 

 

Confrontées à de graves difficultés financières, les autorités congolaises ont lancé la semaine dernière un appel aux organisations humanitaires.

Si les inondations sont récurrentes dans le pays, cet épisode reste exceptionnel.

 

 

Djibouti : 9 morts

 

La petite république de Djibouti est touchée par de graves inondations depuis jeudi 21 novembre. Selon un dernier bilan, 9 personnes ont perdu la vie ces derniers jours.

Le gouvernement a déclenché un plan d’urgence, mobilisant des ressources militaires pour porter secours aux victimes.

 

 

Somalie : plus de 300.000 personnes touchées par les inondations alors que le pays est déjà frappé par la sécheresse

 

Quelques mois après une sécheresse dévastatrice qui laissa plus de six millions de personnes dans le besoin d’aide humanitaire, les habitants de la Somalie sont maintenant confrontés à des fortes pluies et à des inondations soudaines.

 

Cela a entraîné le déplacement de plus de 300.000 personnes en Somalie et au Somaliland depuis septembre dernier.

Selon l’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR), l’impact des inondations a été dévastateur pour les communautés locales somaliennes.

 

De l’aide humanitaire est apportée aux populations en détresse. Mais le HCR avertit que ces opérations aériennes dépendent en grande partie de la disponibilité de pistes d’atterrissage, car les eaux de crue ont englouti une vaste région. L’Organisation mondiale de la santé s’organise aussi pour éviter des épidémies, notamment de choléra.

 

 

Ethiopie : 10 morts, des centaines de milliers de déplacés après des intempéries

 

En Ethiopie, des inondations ont entraîné le déplacement de 220.000 personnes et la perte de biens et de moyens de subsistance. Au total, plus d’un demi-million de personnes ont été touchées par les récentes inondations.

 

 

Soudan du Sud

 

Les inondations saisonnières survenues depuis juillet ont touché plus de 900.000 personnes, notamment des personnes déplacées, des réfugiés et les communautés qui les accueillent. Les organismes humanitaires redoutent que ces intempéries durent encore quatre à six semaines et ne mettent davantage de personnes en danger.

 

Face à l’urgence humanitaire, comme c’est souvent le cas, le financement est un problème. « Au Soudan du Sud, par exemple, l’ONU et les partenaires humanitaires ont un besoin urgent de 35 millions de dollars pour accroître la réponse », a indiqué le porte-parole d’OCHA.

 

Sources : RFI, ONU, Reuters

 

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des