Ban : les conditions de vie dans les bidonvilles violent les droits de l’homme

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a estimé que les conditions de vie épouvantables dans les bidonvilles constituaient une violation des droits de l’homme et que l’aide apportée aux habitants pour reconquérir leurs droits renforçait les sociétés et enrayait la dégradation de l’environnement.
« Les conditions de vie dans les bidonvilles sont une violation des droits de l’homme », a dit M. Ban dans un message adressé aux participants de la cinquième session du Forum urbain mondial, qui se déroulait lundi dans la ville brésilienne de Rio de Janeiro.

« Les enfants qui n’ont pas d’eau potable, les femmes qui ont peur pour leur sécurité, les jeunes gens qui n’ont pas la chance de recevoir une éducation décente ont droit à mieux, et nous avons la responsabilité de faire mieux » pour les aider, a ajouté M. Ban.
Le Forum a été établi par les Nations Unies pour étudier les effets de l’urbanisation rapide sur les communautés, les villes, les économies et le climat. Sa première réunion a eu lieu à Nairobi, au Kenya, en 2002.

Le Secrétaire général a noté qu’on estime que 22 millions de personnes dans les pays en développement ont réussi à quitter les bidonvilles chaque année lors de la décennie passée, mais que ce succès n’est pas suffisant pour avoir un impact sur la réduction de la pauvreté urbaine.
Selon l’Agence des Nations Unies pour les établissements humains ( ONU-Habitat ), le nombre de gens vivant dans des bidonvilles est passé de 777 millions en 2000 à près de 830 millions en 2010.
« Tous les gens ont le droit à de l’eau potable, à l’assainissement, à un logement et à des services de base. Tous les gens ont le droit de vivre avec un sentiment de sécurité. Tous les gens devraient avoir l’opportunité de travailler pour un avenir meilleur », a dit le Secrétaire général.

« Votre projet de Campagne urbaine mondiale fera progresser nos efforts pour atteindre ces objectifs », a dit M. Ban aux délégués.
Cette campagne est une plateforme pour permettre à des acteurs gouvernementaux, des entreprises et des membres de la société civile de discuter de politiques et de partager les outils permettant une urbanisation durable.

Source : ONU

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>