S'abonner par email

Burkina Faso : le nord terrorisé par les attaques islamistes

15 mai 2019

 

Les attaques lancées par des groupes djihadistes liés à l’Etat islamique (EI) et au réseau Al Qaïda sont en recrudescence depuis le début de l’année au Burkina Faso et plus largement au Sahel. Aujourd’hui, des centaines d’écoles sont fermées dans le Nord car la plupart des fonctionnaires, dont les enseignants, ont fui ces zones.

 

La communauté catholique pleure ses morts. Ces derniers jours, dix fidèles ont été tués dans des attaques armées dans le nord du pays.

Alors que l’inquiétude gagne les croyants, responsables politiques et religieux appellent à ne pas céder à la division.

 

Fin avril, six autres personnes, dont un pasteur, avaient été tuées dans l’attaque d’une église protestante.

Mais la communauté chrétienne n’est pas la seule à faire les frais du terrorisme.

 

À plusieurs reprises, des imams ont été assassinés par des jihadistes dans le nord du pays.

Selon des sources sécuritaires, ceux-ci étaient “considérés comme pas assez radicaux” par les jihadistes ou “accusés de collaborer avec les autorités”.

 

Parmi les autres attaques, à la mi-mars, l’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo (Nord) avait été enlevé par des individus armés, et le 15 février, le père César Fernandez, missionnaire salésien d’origine espagnole, avait été tué dans le Centre-Est.

 

Sources : RFI, Reuters, AFP

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des