S'abonner par email

Mexique : les cartels de la drogue sont les plus puissants

Mexique : les cartels de la drogue sont les plus puissants

28 novembre 2019

 

Rappel du contexte

 

Depuis le début de la “guerre contre la drogue” en 2006, l’offensive menée avec l’aide de l’armée a contribué à fragmenter les cartels en cellules délictueuses plus petites et plus violentes, qui pratiquent également vols, rackets et enlèvements.

Près de 29.000 meurtres liés au crime organisé ont été commis au Mexique l’an dernier.

 

Et depuis le début de l’année, environ 26 000 personnes sont mortes.

La propagation de la violence pourrait donner lieu à un nouveau record en 2019. Washington demande à Mexico de « déclarer la guerre » aux cartels.

 

Plus de 40.000 personnes sont portées disparues au Mexique, pour la plupart victimes de la violence liée au narcotrafic. Des charniers contenant parfois plusieurs centaines de cadavres sont régulièrement découverts à travers le pays.

 

 

Le président américain pense classer les cartels de la drogue comme des groupes terroristes

 

Les déclarations de Donald Trump, qui a l’intention de classer les cartels de la drogue comme des groupes terroristes, ont provoqué des réactions critiques des Mexicains.

« Coopération oui, interventionnisme non ! » C’est en ces termes que s’est exprimé le président Lopez Obrador.

 

Début novembre, 3 femmes et 6 enfants d’une communauté mormone américaine établie dans le nord du Mexique ont été tués lors d’une attaque attribuée aux cartels, très influents dans la région frontalière.

 

« Si le Mexique a besoin ou demande de l’aide pour se débarrasser de ces monstres, les États-Unis sont prêts, volontaires et capables de s’engager pour faire le boulot rapidement et avec efficacité », avait tweeté M. Trump. Il faut rappeler que la puissance financière des cartels leur permet de corrompre de nombreux responsables politiques.

 

Le Mexique bénéficie déjà d’une vaste assistance sécuritaire américaine, sous la forme notamment de l’Initiative Merida qui a permis le versement de 1,8 milliard de dollars depuis 2008 pour combattre le trafic de drogue, la criminalité et l’impunité qui sévissent dans ce pays.

 

 

Un convoi de parents de migrants disparus parcourt le Mexique

 

Un convoi composé d’une cinquantaine de parents de migrants d’Amérique centrale disparus est parti mi-novembre du sud du Mexique, espérant parcourir 5.000 km dans l’espoir de retrouver la trace de leurs enfants manquants.

 

“Il y a énormément de migrants disparus au Mexique. Entre 70.000 et 120.000, selon les calculs. Beaucoup sont dans des fosses communes, d’autres dans des charniers clandestins, d’autres encore à la morgue”, a expliqué à l’AFP Martha Sanchez, une des organisatrices du mouvement.

 

“D’autres se cachent quelque part au Mexique et mènent des vies plus ou moins normales, en travaillant, mais n’ont pu reprendre contact avec leurs familles”, a-t-elle ajouté.

Depuis la première édition de la “Caravane”, il y a 15 ans, le mouvement a réussi à retrouver 310 migrants disparus, selon Mme Sanchez.

 

Sous la pression des Etats-Unis, les autorités mexicaines ont durci leur politique à l’égard des migrants centraméricains traversant leur territoire, déployant notamment depuis juin 27.000 soldats entre les frontières sud et nord du pays. Le flux migratoire a depuis considérablement diminué.

 

Sources : RFI, AFP, Reuters

 

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des