Pékin annonce une réunion sino-américaine de haut niveau fin mai

PEKIN (AFP) – La Chine a annoncé mardi que la prochaine session du Dialogue économique et stratégique sino-américain se tiendrait fin mai à Pékin, à un moment où les relations entre les deux puissances traversent des turbulences.
« La Chine et les Etats-Unis sont convenues, de façon préliminaire, que la deuxième session du Dialogue économique et stratégique aurait lieu fin mai », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qin Gang.
« Les dates précises sont en discussion », a-t-il ajouté.

Comme lors de la première session, le vice-Premier ministre Wang Qishan, chargé des questions économiques, et un haut responsable gouvernemental, le conseiller d’Etat Dai Bingguo, représenteront la Chine et leurs interlocuteurs seront la secrétaire d’Etat Hillary Clinton et le secrétaire au Trésor Timothy Geithner.
La première réunion du Dialogue économique et stratégique sino-américain s’était tenue à Washington, pendant la dernière semaine de juillet 2009.

Ce dialogue économique et stratégique lancée par l’administration de Barack Obama a succédé au dialogue également de haut niveau instauré par le gouvernement Bush fin 2006, qui se tenait deux fois par an et était, lui, axé sur les différends économiques bilatéraux, notamment commerciaux.
Sa tenue fin mai constituera la première réunion bilatérale de si haut niveau depuis que les relations sino-américaines ont été chahutées par une série de différends sur des dossiers sensibles.

Depuis le début de l’année, les sujets de friction ont abondé entre la première économie mondiale et la troisième, qu’il s’agisse d’une importante vente d’armes américaines à Taiwan, de la rencontre entre le dalaï lama et Barack Obama, de la liberté de l’internet ou de la sous-évaluation du yuan dénoncée par Washington.
Lundi, le moteur de recherche américain Google a annoncé mettre fin à l’auto-censure qu’il s’imposait en Chine et transférer ses usagers chinois sur son site de Hong Kong.

« Le mécanisme de Dialogue est une plateforme d’échange de vues sur des sujets importants, et (vise à) promouvoir la coopération dans des domaines importants », a souligné M. Qin lors d’un point presse régulier.
« Les deux pays vont saisir cette occasion pour échanger leurs vues sur des questions d’intérêt mutuel, stratégiques, mondiales et de long terme », a-t-il dit.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>