Syrie : la guerre sans fin

 

 

En Syrie la guerre devrait se poursuivre encore longtemps, car le président islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, est résolu à poursuivre son offensive contre une importante milice kurde considérée comme une menace par la Turquie.

Dimanche, l’armée turque aidée de rebelles syriens a remporté une importante victoire contre cette milice en prenant Afrine, ville du nord-ouest syrien et proche de la Turquie.

Le président turc est déterminé à poursuivre son offensive jusqu’à Minbej, au nord de la Syrie, où sont stationnées des troupes américaines.

Les Etats-Unis ont donc mis en garde Ankara, leur allié au sein de l’Otan, et exprimé « leur grave et croissante préoccupation ».

Erdogan promet « une destruction totale », fâché de l’autonomie acquise pendant la guerre contre Daech par les Kurdes de Syrie dans de vastes territoires proches de la frontière turque.

 

Sur le plan humanitaire, la situation est catastrophique. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, quelque 250 000 civils ont fui les violences à Afrine et des dizaines d’autres ont été tués, ainsi qu’environ 1 500 combattants kurdes. La crainte d’un nettoyage ethnique de la part de la Turquie est réelle.

Selon le Fonds des nations unies pour l’enfance, environ 100.000 personnes se trouvent toujours dans le secteur d’Afrin, dont la moitié sont des enfants.

Autre front de guerre en Syrie, celui de la Ghouta orientale, le dernier bastion insurgé, situé aux portes de Damas. Le régime syrien, aidé par les Russes, y poursuit son offensive. Environ 50.000 personnes ont quitté le secteur ces derniers jours et beaucoup ont de graves problèmes de santé.

 

Au bout de 7 ans de conflit en Syrie, le bilan est lourd : plus de 350.000 Syriens tués et des millions d’autres en exil.

Selon l’ONU, 6,5 millions de personnes sont en état d’insécurité alimentaire. Le système de santé syrien a également été dévasté et plus de 11 millions de personnes ont besoin d’une assistance sanitaire.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des