Journal du mercredi 13 juin 2018

 

Nicaragua : l’opposition lance une grève générale pour faire plier Ortega

Engagés dans un bras de fer avec le président Daniel Ortega, ses opposants espèrent paralyser le Nicaragua par une grève générale jeudi pour contraindre l’ancien guérillero à cesser la répression de manifestations, qui a fait plus de 150 morts en moins de deux mois.

A l’annonce de cet arrêt de travail de 24 heures, les Nicaraguayens se sont précipités dans les supermarchés pour renflouer leurs stocks de nourriture.

 

L’Alliance citoyenne pour la justice et la démocratie, qui regroupe des étudiants, des chefs d’entreprise et des représentants de la société civile, est à la pointe des manifestations lancées mi-avril contre le gouvernement sandiniste et qui n’ont cessé de prendre de l’ampleur, malgré une féroce répression.

 

Outre son appel à la grève, le groupe réclame une réponse “immédiate” du président Ortega aux évêques catholiques qui tentent, depuis plusieurs semaines, de jouer les médiateurs.

Traversé par une profonde crise économique et sociale, le pays a connu un regain de violences depuis lundi après que les forces de sécurité ont tenté de démanteler de force les barricades dressées sur plusieurs routes du pays.

 

Armés de frondes et de mortiers artisanaux face aux fusils des policiers anti-émeutes, les manifestants ont bloqué en plusieurs points les axes routiers, paralysant des milliers de camions et désorganisant l’approvisionnement du pays.

Ces blocages ont porté un coup à la fragile économie du pays.

 

Cette vague de contestation sans précédent a été déclenchée par une réforme des retraites abandonnée depuis, mais qui a vite tourné à un mouvement général de rejet l’encontre de Daniel Ortega. A la tête du pays depuis 2007, après un premier passage de 1979 à 1990, il est accusé de brider les libertés et de confisquer le pouvoir.

 

Source : AFP

 

 

Yémen : assaut des forces anti-rebelles sur un port clé, craintes pour les civils

Les forces progouvernementales au Yémen, appuyées par les Emiratis et les Saoudiens, ont lancé mercredi une offensive sur le port stratégique de Hodeïda contrôlé par les rebelles, malgré les appels à la retenue et les craintes pour la population.

 

Le Royaume-Uni a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, qui doit se tenir jeudi à huis clos, après une mise en garde de l’ONU contre cette offensive qui pourrait interrompre l’approvisionnement de millions de personnes dans ce pays pauvre dont une partie est au bord de la famine.

 

Situé dans l’ouest du Yémen, en guerre depuis plus de trois ans, le grand port de Hodeïda, sur la mer Rouge, constitue un enjeu stratégique, étant le point d’entrée d’une bonne partie des importations et de l’aide humanitaire en territoire yéménite.

 

La coalition accuse les Houthis pro-iraniens de faire entrer des armes par le port de Hodeïda.

La guerre au Yémen a fait près de 10.000 morts et provoqué “la pire crise humanitaire du monde”, selon l’ONU.

 

Source : AFP

 

Ecouter ou lire aussi :

https://infosplanetaires.com/moyen-orient/guerre-par-procuration-contre-liran-au-yemen-larabie-saoudite-encerclee.html

 

 

Venezuela : plus d’un million ont fui pour la Colombie ces 15 derniers mois

Plus d’un million de personnes ont quitté le Venezuela pour rejoindre la Colombie lors des 15 derniers mois, et des arrivées supplémentaires sont encore attendues, a annoncé mercredi le gouvernement colombien.

 

Les estimations du nombre de Vénézuéliens qui ont fui leur pays sous la présidence de Hugo Chavez puis celle de Nicolas Maduro varient grandement.

Selon l’opposition vénézuélienne et certains universitaires, 4 millions sont partis. Le gouvernement de Maduro, réélu le mois dernier à la tête du pays, dit que ce chiffre est exagéré.

 

Source : Reuters

 

Lire aussi :

https://infosplanetaires.com/ameriques/venezuela-la-population-fuit-lexplosion-sociale-naura-pas-lieu.html

 

 

Iran : arrestation en d’une avocate connue des droits humains

L’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, récompensée à l’étranger pour son engagement dans la défense des droits humains, a été arrêtée mercredi, a annoncé son mari sur Facebook.

“Nasrin a été arrêtée à la maison et transférée à Evine”, a écrit son mari Reza Khandan, en référence à la prison de Téhéran où sont détenus de nombreux prisonniers politiques.

 

L’avocate âgée de 55 ans et figure du combat en faveur des droits de l’homme en Iran, a récemment défendu plusieurs femmes arrêtées pour avoir enlevé leur voile en public afin de protester contre son port obligatoire depuis la révolution islamique de 1979.

 

Mme Sotoudeh a défendu des journalistes et des militantes.

Elle s’est vu décerner en 2012 par le Parlement européen le prestigieux Prix Sakharov.

Dans un communiqué, Amnesty International a dénoncé la détention de Mme Sotoudeh.

Son mari a déclaré à un média à l’étranger que la militante avait été arrêtée pour purger une peine de 5 ans de prison.

 

L’avocate a passé trois ans en prison (2010 à 2013) pour avoir agi, selon les autorités, “contre la sécurité nationale” et fait de “la propagande anti-régime”. Durant son incarcération, elle avait observé deux grèves de la faim pour protester contre ses conditions de détention dans la prison d’Evine et l’interdiction de voir ses enfants.

 

Source : AFP

 

 

Aquarius : Rome annule une rencontre à Paris et exige des excuses de la France

La crise entre la France et l’Italie sur les migrants de l’Aquarius s’est aggravée mercredi, Rome exigeant des excuses de la France après des propos jugés “inadmissibles”, au point de menacer d’annuler une rencontre entre les dirigeants des deux pays vendredi.

 

Emmanuel Macron a dénoncé “la part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien” après son refus d’accueillir l’Aquarius.

Après 72 heures de crise en pleine Méditerranée, ce navire humanitaire qui a secouru 629 migrants, affrété par l’ONG française SOS méditerranée, a commencé sa longue traversée mardi soir vers l’Espagne, qui a accepté de lui ouvrir le port de Valence.

 

Les propos du président français ont été très mal reçus à Rome, particulièrement par l’homme fort du gouvernement italien et patron de la Ligue (extrême droite), le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, qui a immédiatement réclamé des excuses de la France.

L’escalade entre les deux pays intervient avant un Conseil européen crucial les 28 et 29 juin, qui doit porter en particulier sur la question des migrants.

 

La crise l’Aquarius entre Rome et Paris a aussi mis en lumière la cacophonie qui règne désormais en Europe sur le dossier migratoire.

L’Italie accuse régulièrement ses partenaires européens de la laisser seule face à la crise migratoire et aux 700.000 migrants qui ont débarqué sur ses côtes depuis 2013.

 

Source : AFP

 

 

L’Antarctique fond à un rythme accéléré et renforce la hausse du niveau des océans

Avant 2012, le continent blanc situé au pôle Sud perdait environ 76 milliards de tonnes de glace annuellement, ont calculé les 84 scientifiques qui ont participé à cette étude de référence.

Depuis cette date, ce chiffre a bondi à 219 milliards de tonnes par an. Autrement dit, depuis cinq ans, les glaces fondent à un rythme presque trois fois plus élevé qu’avant.

 

Cette découverte devrait dissiper les doutes sur le fait que l’Antarctique fond rapidement et représente une menace pour des centaines de millions des personnes vivant dans des zones basses côtières, soulignent les auteurs de l’étude.

Si toute cette masse de glace fondait, cela ferait grimper le niveau des océans de presque 60 mètres.

 

Source : AFP

 

 

Inde : la qualité de l’air à New Delhi à un niveau dangereux

La qualité de l’air à New Delhi s’est dégradée mercredi, atteignant un seuil très inquiétant qui met en danger ses habitants, principalement à cause de tempêtes de sables venues de l’ouest de l’Inde, a annoncé la Commission de contrôle de la pollution.

 

Avec ce seuil de pollution, même des personnes en bonne santé vont être affectées, tandis que les personnes souffrant déjà de maladie vont être sévèrement touchées.

La qualité de l’air s’est détériorée ces dernières années à New Delhi, notamment à cause des émissions de gaz d’échappement des automobiles dans une ville où les transports publics sont insuffisants et des rejets de gaz à effet de serre provenant des centrales thermiques.

 

Source : Reuters

 

 

Géorgie : le Premier ministre démissionne après des manifestations

Le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili a annoncé mercredi sa démission à la suite d’une série de mouvements de mécontentement, notamment des manifestations provoquées par des accusations de trafic d’influence au sein de l’appareil judiciaire.

 

Selon la Constitution géorgienne, cette démission entraîne celle de l’ensemble du gouvernement de cette ex-république soviétique du Caucase.

Le gouvernement de M. Kvirikachvili a été confronté ces derniers mois à des manifestations notamment contre sa politique économique.

 

Le 1er juin, des milliers de personnes se sont aussi réunies pour exiger la démission du Premier ministre et celle du procureur général, Irakli Chotadzé, dans le cadre d’un scandale judiciaire.

Le procureur général avait alors démissionné, tandis que M. Kvirikachvili avait ordonné une nouvelle enquête sur ces meurtres.

Ces manifestations avaient été suivies d’une grève du métro, paralysant la capitale.

 

Source : AFP

 

 

Mozambique : victime des attaques islamistes, le nord en état de siège

C’était une bourgade paisible de l’extrême nord du Mozambique. Jusqu’à ce que la semaine dernière, les “islamistes” la prennent pour cible et y sèment la mort et la destruction. Depuis, Macomia vit en état de siège.

 

Dans la nuit du 4 juin, des hommes armés de machettes ont fondu sur le village de Naunde, près de Macomia. Ils y ont tué 7 villageois et incendié plus d’une centaine de maisons.

Deux jours après, au moins 5 autres personnes sont mortes dans les mêmes circonstances dans un autre hameau, Namaluco.

 

Pour la population comme pour la police, aucun doute. Les auteurs de ces attaques font partie des “shabab” (“jeunes” en arabe), ce groupe de jeunes musulmans radicaux qui fait régner la terreur depuis des mois dans la province du Cabo Delgado, à la frontière avec la Tanzanie.

 

Ces shabab se sont fait connaître en octobre en occupant pendant deux jours la ville de Mocimboa da Praia. Ils se cachent depuis dans les épaisses forêts de la région et mènent des raids meurtriers contre la population, au nez et à la barbe de la police.

 

Ces dernières semaines, leurs opérations se sont nettement intensifiées. En nombre comme en violence. Fin mai, 10 de leurs victimes ont été retrouvées décapitées.

Cible des dernières attaques, la région de Macomia a pris aujourd’hui des allures de camp retranché. Le gouvernement y a décrété un strict couvre-feu.

 

L’armée et de la police ont procédé à des vagues massives d’arrestations contre les soutiens présumés des “insurgés” qui inquiètent. Sous couvert de l’anonymat, des habitants ont rapporté à l’AFP des cas troublants de “disparitions”.

La police a affirmé avoir arrêté plus de 300 personnes depuis les attaques d’octobre.

 

Dans les rues de Macomia, le climat a tourné à la chasse aux sorcières, regrettent des habitants.

Pour fuir ce climat de peur et de suspicion, de nombreux villageois ont préféré prendre la fuite. Direction la côte de l’océan Indien, toute proche. Avec l’espoir d’y trouver la sécurité.

 

Source : AFP

 

 

 

Australie : excuses du Premier ministre aux victimes de pédophiles

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé qu’il allait présenter des excuses publiques, au nom de l’Etat, aux milliers de victimes d’actes pédophiles dans des orphelinats, clubs de sport ou écoles.

 

Après une décennie de révélations, le gouvernement australien avait finalement cédé en 2012 aux pressions et créé une Commission d’enquête royale sur les réponses institutionnelles aux crimes de pédophilie.

Dans son rapport, celle-ci avait estimé en décembre que l’Australie avait “gravement manqué à ses devoirs” envers ses enfants pendant des décennies.

 

La Commission royale avait été contactée par plus de 15.000 personnes disant avoir été victimes d’actes pédophiles impliquant l’Eglise, des orphelinats, des clubs de sport, des écoles ou des organisations de jeunesse pendant des années, sans que les soupçons ne débouchent sur des enquêtes.

 

Plus de 4.000 institutions avaient été mises en cause -dont de nombreuses entités catholiques- dans ces témoignages souvent très éprouvants au cours d’auditions publiques ou à huis clos.

L’Eglise australienne a annoncé fin mai qu’elle participerait à un dispositif national de dédommagement des victimes de crimes pédophiles.

 

Source : AFP

 

 

Arménie : Nikol Pachinian dévoile sa recette de la révolution et des réformes

Faire simple et décider avec le peuple : Nikol Pachinian, ancien journaliste devenu Premier ministre en Arménie, assure en avoir fait son crédo, un mois après être arrivé au pouvoir dans ce pays du Caucase accablé par la corruption et la pauvreté.

 

En avril dernier, cet ancien député d’opposition a mobilisé des dizaines de milliers de personnes pendant une vingtaine de jours contre l’ex-président Serge Sarkissian, alors devenu Premier ministre, et contre son Parti républicain au pouvoir, accusés de n’avoir rien fait pour éradiquer la corruption et la pauvreté.

 

Une contestation qui s’est soldée par un succès inédit dans ce pays de 2,9 millions d’habitants : la démission surprise le 23 avril de Serge Sarkissian, qui s’était fait élire Premier ministre après déjà une décennie au pouvoir en tant que président, puis l’élection le 8 mai de Nikol Pachinian à la tête du gouvernement par le Parlement.

 

S’il a promis des réformes économiques pour réduire le taux de pauvreté, qui s’élève actuellement à 30%, et une lutte implacable contre la corruption, la politique étrangère de l’Arménie ne fera pas l’objet de changements, selon M. Pachinian. Notamment concernant les liens avec la Russie, à la tête de l’Union douanière dont fait partie l’Arménie.

 

Même si l’Arménie étudie la possibilité de recevoir du gaz iranien, comme alternative au gaz russe, dont elle dépend largement, “notre objectif n’est pas de supprimer tout ce qui est russe”, souligne le Premier ministre arménien.

“Nous sommes intéressés par les investissements russes, européens, américains et autres”, ajoute M. Pachinian.

 

Source : AFP

 

Ecouter ou lire aussi :

https://infosplanetaires.com/europe/armenie-qui-soutient-les-manifestants.html

 

 

Le trafic de migrants a généré 7 milliards de dollars pour les trafiquants en 2016 (ONUDC)

Au moins 2,5 millions de migrants ont été passés clandestinement en 2016, selon la première étude mondiale sur le trafic de migrants publiée ce mercredi par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

 

« Le trafic de migrants a lieu dans toutes les régions du monde et a généré un revenu de 7 milliards de dollars pour les trafiquants, équivalant à ce que les États-Unis ou les pays de l’Union européenne ont dépensé en aide humanitaire mondiale en 2016 ».

 

Le rapport décrit 30 grandes voies de trafic dans le monde et constate que la demande est particulièrement élevée parmi les réfugiés qui, faute d’autres moyens, ont recours aux trafiquants pour atteindre une destination sûre fuyant leur pays d’origine.

 

Les données suggèrent que de nombreux cas de trafic incluent des enfants non accompagnés ou séparés, qui pourraient être particulièrement vulnérables à l’escroquerie et à la maltraitance de la part des trafiquants et d’autres personnes.

 

Des milliers de décès sont dus aux activités de trafic de migrants chaque année.

De nombreux migrants clandestins meurent de noyade, tandis que d’autres périssent à cause des conditions météorologiques, d’accidents, et de la nature des routes. Des assassinats systématiques de migrants ont également été signalés sur la plupart des itinéraires de trafic.

 

De plus, les migrants clandestins sont également vulnérables à toute une série d’autres formes de criminalité telles que la violence, le viol, le vol, l’enlèvement, l’extorsion et la traite des personnes.

 

Les trafiquants font de la publicité pour leur entreprise.

Le trafic peut aussi impliquer des stratagèmes complexes, tels que l’organisation de faux mariages ou l’obtention d’emplois fictifs, la contrefaçon de documents de voyage ou la corruption de hauts fonctionnaires.

 

Source : ONU

 

 

Irak : Sadr et Amiri font alliance en vue de former un gouvernement

Le religieux Moktada al Sadr et le chef des milices pro-iraniennes Hadi al Amiri ont conclu une alliance, ce qui constitue le premier pas vers la formation d’un nouveau gouvernement en Irak après des semaines de tractations.

 

Les deux blocs ont fini aux première et deuxième places lors des élections législatives du 12 mai dernier. Cette alliance compte 101 députés au Parlement de Bagdad. Il lui manque donc 64 élus pour pouvoir former un nouvel exécutif.

Moktada al Sadr et Hadi al Amiri, deux personnalités chiites, se sont dits ouverts à la venue d’autres formations au sein de leur coalition.

 

Moktada al Sadr, dont les miliciens ont combattu les forces d’occupation américaines dans les années 2000, s’oppose aujourd’hui à la présence de l’Iran et se présente en champion des catégories modestes.

Amiri, qui parle couramment le farsi, est en revanche un proche allié de l’Iran.

 

Source : Reuters

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des